mercredi 21 juin 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec Camille, gérante des blog Wonderbook et Wonderbook-jeunesse !


21 juin 2017... Le soleil brille, la température est caniculaire, et c'est aujourd'hui la  fête d'un autre art tout aussi appréciable que celui qui me passionne : la Musique ! Mais moi pendant ce temps-là, je tourne la manivelle (Voilà, comme ça la blague est faite, autant vous couper l'herbe sous le pied mes petits coquins ! ^^) pour rembobiner mes souvenirs... Car rendez-vous compte mes amis... Voilà bientôt un an que j'ai lancé cette petite rubrique, dans le cadre de laquelle je publie à deux reprises chaque semaine une petite interview, d'un auteur ou de tout acteur essentiel à la scène littéraire, ceci afin de vous dévoiler leurs lectures et plus précisément le lecteur qui sommeille en chacun d'eux... 104 articles plus tard (Ah oui, quand même !), le blog et cette rubrique vont s'adapter aux congés estivaux et passer à l'heure d'été... Sans pour autant partir en vacances, rassurez-vous mes petits chéris ! Le blog n'entend s'accorder aucun répit, vous me connaissez... Aussi, samedi, aurais-je le plaisir de vous dévoiler tout un programme attrayant et rafraichissant pour qu'ensemble nous puissions nous amuser tout l'été !
 
Et c'est justement en préparant ces petites festivités que j'ai croisé la route virtuelle de la personne dont je m'apprête à vous présenter le portrait. M'orientant au départ vers un projet pour lequel je partais en quête de blogueurs "spécialisés" (j'entends pas là des blogueurs qui ne lisent qu'un genre littéraire en particulier), je faisais la charmante rencontre d'une blogueuse ayant une certaine prédisposition pour la littérature jeunesse... Si mes projets ont changé, mon intérêt pour la demoiselle ne m'a bien sûr pas quitté, aussi ai-je donc décidé de lui consacrer ce dernier article de la saison ! Mes amis j'ai donc le plaisir d'accueillir sur mon blog l'adorable Camille, gérante de deux sites  fort élégants, aux articles alléchants, dont l'un spécialisé en littérature jeunesse : "Wonderbook" et "Wonderbook-jeunesse" ! Disposant de plus d'un livre dans son sac, Camille n'a jamais hésité à m'apporter son concours dans mes éventuels projets et, alors même que je la sollicitais avec un peu de retard pour cette ultime interview avant l'été, celle-ci n'a pas ménagé sa peine pour se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes dans un délai record, ce dont je lui suis particulièrement reconnaissante !
 
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !  
Peux-tu te présenter ainsi que ton blog en quelques mots ?
Je m’appelle Camille, j’ai 26 ans et je suis actuellement à la recherche d’un emploi. Je suis l’heureuse maman de deux enfants, un petit garçon de bientôt 4 ans et une minette de 10 mois.
J’administre deux blogs de chroniques littéraires qui sont "Wonderbook" et "Wonderbook-jeunesse"
. J’ai choisi de dissocier les deux car la littérature jeunesse est vraiment celle que je préfère, peut-être est-ce dû à mes enfants, peut-être que cela me rappelle ma propre enfance et la joie que j’ai eu à découvrir des histoires. Wonderbook se consacre quant à lui à tout type de littérature... Cependant je lis peu de polars/thrillers (bien qu’il y ait quelques coups de cœur sur le blog... ;-)), de même que la romance y est également peu présente. Mes genres de prédilections sont plutôt le fantastique et le steampunk.
Depuis plus d’un an, une chroniqueuse m’accompagne, il s‘agit de Caïtelhor, ma bloggeuse attitrée ! :D Elle réalise pour moi beaucoup de chroniques d’auteurs arabes, de témoignages sur les conditions de vie difficiles que vivent parfois les femmes en dehors de nos frontières.
 
Quelle place tient la lecture dans ta vie ?
La lecture y tient une place essentielle bien sûr ! Elle me permet de m’évader lorsque j’ai besoin de changer d’air et m’apporte énormément de bonheur. Plongée dans un livre, les images défilent dans ma tête comme au cinéma ! Parfois je me demande dans quel film j’ai vu telle scène ou telle autre, mais en fait c’était dans un roman ! ;-) La littérature m’aide beaucoup dans un autre domaine qui me passionne : l’écriture ! Mon imagination est extrêmement active et cela me débride pour inventer des récits : l’un et l’autre vont bien ensemble.

Y a-t-il un livre/auteur qui t’a poussé à devenir bloggeuse ? Quel a été ton déclic ?
Deux sagas m’ont fait aimer la lecture étant petite : "Fantômette" de Georges Chaulet, et "Chair de Poule" de R.L. Stine. J’ai créé un premier blog vers l’âge de quatorze ans qui s'intitulait "Café Littéraire", mais j’étais jeune et pas assez assidue, mais je n’ai pas eu non plus eu de gros coups de cœur dans mon adolescence. Les premier romans qui m’ont émerveillé furent ceux de Guillaume Musso (ses premiers titres), puis ceux de Amélie Nothomb, et enfin Stephen King. C’est grâce à eux que j’ai décidé de recréer un blog !
 
Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Mes premiers coups de cœur sont ceux cités ci-dessus. Si je reprends l’historique de mes chroniques depuis la création du blog, la première chronique coup de cœur fut "Deep Blue" dans la saga Waterfire de Jennifer Donnelly, publiée sur mon site en janvier 2015. La dernière est sans doute "La tigresse des mers - les vies tumultueuses de Anne Bonny" de Pamela Jekel !

Quel est ton livre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?
Livre de chevet ou livre doudou ? Car ma table de chevet est remplie de livres à lire à l’intérieur sans compter les deux monstrueuses piles ornent le dessus... Difficile d’en choisir un ! Pour l’instant les livres de chevet sont surtout ceux reçus en service de presse, mes priorités... Sinon mon livre doudou, c'est inévitablement un roman de Jules Verne... "Voyage au centre de la terre" peut-être...  
Pour ce qui est du livre qui cale ma bibliothèque... C'est difficile, car je vends ou donne ceux que je n'aime pas... Mais je dirais quand même, et à grand regret, "Misery" de Stephen King ! C'est malheureusement un livre de mon auteur coup de cœur, mais je n'ai jamais réussi à le finir ! Et pourtant je garde le livre précieusement ! Le film était tellement excellent que, pour une fois, je n'ai pas trouvé le livre aussi bien !

Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ?
"Le fabuleux départ en Laponie de la famille Zoiseaux" de Jean-Marie Gourio. Bon, il se transforme en oie sauvage à la fin, à priori cela ne va pas m’arriver ! Mais c’est l’histoire d’amour d’un homme pour sa femme et ses deux enfants, il est heureux dans sa vie, se satisfait de peu de choses et rêve de devenir un oiseau et d’emmener femme et enfants sur son dos en voyage. Je crois que je suis un peu pareil..!
 
Quel personnage de roman aurais-tu adoré rencontrer ?
Un personnage de fiction, mais également un personnage réel : Anne Bonny ! Femme pirate célèbre sans foi ni loi dont j’aurais bien glané quelques astuces pour m’accaparer un peu plus de liberté.
Sinon pour un personnage purement fictif, je dirais Ellana dans "La quête d’Ewilan" de Pierre Bottero. Une marchombre, incroyable guerrière qui sait manier l’arc et qui chevauche sans cesse pour la bonne cause. J’aime les femmes de caractères, elles m’inspirent !


Y-a-t-il une sortie littéraire que tu attends avec impatience ?

Chaque année j’attends le dernier roman de Guillaume Musso et le dernier de Stephen King. Malheureusement je suis souvent un peu déçue de leurs dernières parutions ! Je ne regarde pas souvent les romans à paraître, souvent je tombe dessus une foi qu’ils sont déjà sortis... :D Là, je dirais… Sissi, impératrice malgré elle de Allison Pataki qui sort en août 2017 aux éditions de L’Archipel. C’est une romance historique qui m’intéresse beaucoup !

Un petit mot pour la fin ?
Un grand merci à toi d’avoir pensé à moi pour ces questions... Cela me fait réfléchir à mon activité sur la toile, et j’espère bien continuer longtemps comme cela ! Les livres apportent tellement d’émotions et d’enrichissement personnel ! J’espère que beaucoup se trouveront une vocation personnelle dans ce secteur. C’est un bonheur immense, d’échanger avec les autres sur nos coups de cœur/coups de gueule livresques, et je remercie les réseaux sociaux juste pour cela. Nous faisons de belles découvertes, qu’il s’agisse de livres, d’auteurs, de maisons d’édition ou d’autres bloggeurs passionnés !

Voilà donc, pour achever en beauté la première année de cette rubrique, quelle lectrice se cache derrière cette Maman blogueuse aussi adorable que sympathique, gérant deux blogs particulièrement attrayants, que je ne pouvais décidément pas ne pas vous présenter tant ils sont passionnants ! Encore une fois je la remercie bien chaleureusement (Euh... Je crois que j'ai décidément choisi mon moment pour parler de chaleur...!) d'avoir pris le temps de m'accorder ces petites confidences littéraires, me procurant ainsi la joie et le plaisir de vous la présenter !

N'hésitez pas à retrouver dès maintenant Camille sur l'un ou l'autre de ses sites :
 
Mais vous pouvez aussi la rejoindre dès à présent sur les réseaux sociaux, sur Twitter comme sur Facebook !
 

mardi 20 juin 2017

Bouquinist Park - Du côté de chez Franck : Les Âmes grises de Philippe Claudel


Comme quoi tout peut arriver... Les élections sont désormais terminées, le soleil pointe enfin le bout de son nez, le Salon de Saint Maur en poche s'approche lentement mais sûrement... Oui mes amis, on peut se le dire, il y a du bon dans cette vie ! Et parce que le temps passe décidément trop vite, nous voici déjà arrivé pour un nouvel article de cette rubrique qui me tient tant à coeur... Une nouvelle rubrique qui naquit il y a deux mois seulement, sous le coup d'une idée folle dans laquelle j'ai réussi à embarquer trois mordus de lecture parmi mes plus proches, à savoir ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck et ma Mamounette Roseline... Une nouvelle rubrique qui ne m'appartient donc pas totalement mais que je gère et alimente régulièrement grâce à eux, ces derniers m'offrant bien volontiers la possibilité de proposer leurs coups de coeur littéraire pour des auteurs que je ne connais pas toujours, ces romans que je n'ai pas (encore) lus, car on ne le dira jamais assez... Une PAL qui se respecte et une PAL qui augmente sans cesse ! Et la vôtre ne doit pas faire exception !

Troisième session... Deuxième tour ce jour, c'est donc aujourd'hui le jour pour mon cher et tendre, j'ai nommé bien sûr mon compagnon Franck, de vous soumettre l'un de ses derniers coups de coeur... Je lui laisse donc la parole pour vous parler du roman "Les Âmes grises" de Philippe Claudel !
Ce que dit la 4ème de couverture...
"Elle ressemblait ainsi à une très jeune princesse de conte, aux lèvres bleuies et aux paupières blanches. Ses cheveux se mêlaient aux herbes roussies par les matins de gel et ses petites mains s'étaient fermées sur du vide. Il faisait si froid ce jour-là que les moustaches de tous se couvraient de neige à mesure qu'ils soufflaient l'air comme des taureaux. On battait la semelle pour faire revenir le sang dans les pieds. Dans le ciel, des oies balourdes traçaient des cercles. Elles semblaient avoir perdu leur route. Le soleil se tassait dans son manteau de brouillard qui peinait à s'effilocher. On n'entendait rien. Même les canons semblaient avoir gelé. " C'est peut-être enfin la paix... hasarda Grosspeil. -La paix mon os ! " lui lança son collègue qui rabattit la .aine trempée sur le corps de la fillette."
Franck a aimé... Oui, mais pourquoi ?
"- Ne plus se souvenir du visage de celle qu'on aimait... Je suis un salaud."

Joséphine haussa les épaules :
" Les salauds, les saints, j'en ai jamais vu. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, c'est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c'est pareil... T'es une âme grise, joliment grise, comme nous tous...
- Des mots pour ça...
- Qu'est-ce qu'il t'ont fait les mots ?".
Pour Franck il s'agit là d'un grand roman, ni plus, ni moins. Un roman dont l'action se déroule au cours de la Première Guerre Mondiale dans une petite ville de l'Est. Belle de jour, une petite fille de dix ans, est alors retrouvée assassinée... Et vingt ans après, un policier qui avait enquêté sur l'affaire se souvient...
C'est un roman très sombre mais aussi très réaliste que voici, un roman empreint d'une certaine mélancolie aussi, dans lequel l'auteur met tout son talent  au service d'une intrigue particulièrement prenante et chargée d'émotions. Il faut dire que la mort est partout dans ce livre dans la mesure où, outre notre jeune victime, c'est aussi la guerre dont l'auteur nous décrit les horreurs.
S'attachant à nous livrer toute une galerie de personnages richement étoffés, l'auteur a décidément l'art de mettre à nu l'humanité, de montrer que personne n'est ni totalement bon ni totalement mauvais... Des "âmes grises" en somme...
Et comme c'est servi par une écriture puissante et magnifique et un style fort et magistral, l'émotion n'en est que décuplée, l'envoûtement complet.

Résumons-nous pour terminer...
Pour Franck, nous voici donc face à un roman d'une puissance émotionnelle incomparable, dans lequel le narrateur nous livre sa vérité, écrit comme pour se maintenir en vie... Et le lecteur ne peut qu'y être sensible !
Retrouvez donc dès à présent ce roman, couronné du Prix Renaudot et du Grand Prix des Lectrices de Elle, publié aux éditions Stock ou au format poche chez Livre de Poche) et disponible dans toutes les bonnes librairies ! Belles lectures !

lundi 19 juin 2017

Chroniques 2017 \ Les Fils de la Terre - Tome 1 : Mélissandre de Stéphanie Barrabino


Un univers d'une richesse époustouflante : "Les Fils de la Terre - Tome 1, Mélissandre" de Stéphanie Barrabino, publié chez Bookelis et disponible sur Amazon.
Le pitch : Les Néphilims sont des créatures magiques très anciennes requérant un corps hôte pour vivre. Née au premier âge de la Terre, Gaia est l'une d'elles. Après avoir été emprisonnée pendant plus d'un millénaire, elle se retrouve dans le corps de Mélissandre, une jeune Bretonne au XVème siècle de notre ère. Dans ce monde qu'elle ne reconnaît pas du tout, elle va devoir apprendre à se connaître, s'adapter à son environnement et se fondre dans le décor pour ne pas révéler au monde sa vraie nature. Découvrant peu à peu l'ampleur de ses pouvoirs dont elle ignore encore tout, Gaia va pourtant devoir faire face à son passé...
Il n'a pas été chose aisée de vous résumer le propos du  bestiau, car force est de constater que l'intrigue ici présentée s'annonce quelque peu compliquée... Aussi je m'excuse par avance si mon synopsis n'est pas d'une très grande qualité...  
Ayant déjà eu l'occasion d'échanger avec l'auteure, de manière ponctuelle et virtuelle, c'est finalement lors du Salon de l'Autoédition que je faisais concrètement sa connaissance et que celle-ci m'offrait la possibilité de découvrir sa plume en me proposant la lecture du premier tome de sa saga fantastique, offre que je n'ai évidemment pas pu refuser, trop séduite par l'opportunité et trop intriguée par la quatrième de couverture...
L'auteure nous entraîne ainsi dans les pas de Gaia, laquelle occupe le corps de Mélissandre, jeune Bretonne du XVème siècle. Si le récit souffre de quelques longueurs ou situations répétitives, l'intrigue n'en demeure pas moins fort originale et remarquablement bien pensée, forte de descriptions aussi brillantes qu'impressionnantes, solidement construite et rondement menée. Indéniablement l'auteure a usé de son imagination débordante et de tout ce qui a trait à la mythologie pour nous offrir un univers aussi riche que complexe, particulièrement étoffé et détaillé, parfois trop peut-être au point d'en alourdir le texte, ce qui n'est cependant pas dérangeant tant l'intrigue sait nous prendre au piège et nous tenir en haleine jusqu'à une fin qui n'en est pas vraiment une, et qui laisse le lecteur un tant soit peu frustré de ne pas connaître la suite.
Là encore l'auteure s'est échinée à nous présenter une petite galerie de personnages particulièrement bien construits, dépeints avec moult détails, dotés d'une substance certaine, les rendant foncièrement intéressants et attachants. A l'instar de notre héroïne, le lecteur se retrouve ainsi dans ses pas et découvre en même temps qu'elle ce nouveau corps et ce nouveau monde qui l'entoure. Peu à peu elle se connaît, se reconnaît, trouve des repères pour aller de l'avant. Malgré certaines situations que j'ai trouvées parfois agaçantes, chacun des personnages m'a paru sincère, crédible et humain, ce qui permet de se glisser véritablement à leurs côtés au coeur même de l'intrigue.
S'il est vrai que le découpage en seulement trois chapitres n'est pas du tout adapté et renforce cette possible impression de longueur et de lenteur, il est nécessaire de vous préciser que je dispose d'une ancienne version et que, depuis lors, l'auteure a dû revoir sa copie à ce sujet, fractionner ses trois parties pour aérer le récit. En outre il faut relever que la plume est extrêmement riche et fluide, le style fort plaisant, ce qui ne fait qu'ajouter au plaisir qu'on prend à lire ce livre.
En bref, un roman original que je vous incite fortement à découvrir !

dimanche 18 juin 2017

Chroniques 2017 \ L'affaire Julie Hugo de Caroline Fabre-Rousseau


Une pièce de théâtre originale : "L'affaire Julie Hugo" de Caroline Fabre-Rousseau, aux éditions Chèvre-feuille étoilée.

Le pitch : "Vous avez donné votre livre à vos lecteurs, qu'ils se débrouillent avec.
Ce que je vous reproche, ce qui est inacceptable, c’est que vous avez donné une mauvaise version des faits. Vous avez cherché à défendre votre héroïne, cette fameuse Julie Duvidal, épouse Hugo, en nous faisant croire qu’il était juste est souhaitable qu’elle arrête de peindre après son mariage.
Vous avez donc mal fini votre livre. Je vous demande à présent de le finir correctement.
Ce livre m’appartient, puisque je l’ai lu. Je suis en droit de vous demander d’écrire une fin différente."

Voilà un genre qui ne m'est plus familier depuis bien des années, la dernière pièce de théâtre que j'ai pu lire remontant sans aucun doute à mes années de lycée. Aussi me suis-je finalement réjouie de retenter l'expérience lorsque je me voyais sélectionnée pour ce livre à l'occasion d'une opération Masse Critique Babelio... Pour autant je dois avouer que mon sentiment à son sujet est plutôt... Mitigé...

C'est parce qu'elle a reçu un mail d'un lecteur, mécontent après avoir lu "La belle-soeur de Victor H", déçu que l'artiste dont il est question dans ce livre se consacre à sa famille au détriment de la peinture, que germait dans l'esprit de l'auteure l'idée de produire une suite, sous la forme d'une pièce de théâtre, narrant le procès d'un lecteur ayant séquestré l'auteure afin qu'elle écrive une autre fin, une "meilleure" fin, celle qui aurait dû être à la place de celle qui est.  
Léger au premier abord, le propos est bien plus profond qu'il n'y paraît, traitant bien plutôt de la place de la femme au sein de la société, non seulement à l'époque des "faits" mais aussi de nos jours. Car il est bien vrai que, si l'on en croit les illustrations recouvrant ce livre, l'artiste avait du talent et aurait pu poursuivre ses travaux pour le plus grand plaisir des yeux. Mais parce que le sujet allait nécessairement faire débat, à l'époque comme aujourd'hui, c'est tout un panel d'artistes de l'époque qui participent à la pièce pour défendre leur point de vue, leur opinion sur la question. Cela étant, il également prévu que trois spectateurs participent au "procès", ce qui ajoute un aspect délicieusement interactif à la pièce.
Mais le débat ne s'arrête pas en si bon chemin et pourrait être axé sur bien d'autres sujets encore. Il en va ainsi pour ce qui est des choix de l'auteur et de l'écriture, du "droit" ou non pour un auteur de modifier la fin d'une biographie au motif qu'elle n'est pas conforme à ses principes. Il en est de même pour la place et le statut du lecteur quant à l'écriture... Un lecteur a-t-il seulement voix au chapitre au stade de l'écriture ? Peut-il prétendre exiger quoi que ce soit de l'auteur ? Un bon nombre de questions susceptibles de déclencher de folles et affolantes discussions qui sauront tenir le lecteur éveillé jusqu'aux heures les plus sombres de la nuit...
Pour autant c'est ici justement que le bas blesse et que mes faveurs s'arrêtent... Car pourquoi se contenter d'une petite centaine de pages pour traiter de si vastes sujets, de questions si sensibles, de thèmes si passionnants... Au-delà de quelques légèretés procédurales, c'est finalement toutes ces thématiques qui n'ont été qu'évoquées, effleurées, survolées, et voilà qui est bien dommage.
En outre une telle pièce, où le côté interactif est mis en avant, requiert nécessairement d'être jouée pour être traitée avec respect. Une simple lecture ne peut en aucun cas permettre au lecteur de se laisser embarquer aussi loin que besoin est... Il se doit de vivre la pièce plus que de la lire, ce d'autant plus que la fin est ouverte...
 
En bref, ce n'est pas tant le sujet que la façon dont il a été traité qui me chagrine... L'idée est belle, elle mérite juste... "Plus" à mon sens...

samedi 17 juin 2017

CONCOURS BOOKEEN CAFE !!!


Vous ne connaissez pas (encore) Bookeen, son Bookeen Store et son Bookeen Café ?

Vous avez manqué LA soirée inoubliable du 15.06 organisée en partenariat avec #VendrediLecture ?

J'ai de quoi vous consoler...

Voici DEUX petits packages contenant chacun un sac, deux cartes, des stickers, des badges, des marques-pages... Le tout accompagné... D'une surprise si vous êtes sages ! 
 
A toutes fins utiles, je vous rappelle les auteurs présents lors de la soirée (sait-on jamais...!)
 
 
Trêve de bavardage, pour que ce petit trésor soit à vous, les règles du jeu sont simples :
 Sur Twitter :
- Faire partie de mes abonnés
- Aimer et retweeter le Tweet épinglé sur ma page pour le concours
- Laisser un petit commentaire sous le Tweet
Sur Facebook :
- Faire partie de mes abonnés
- Aimer et partager l'article du concours
- Laisser un petit commentaire sous l’article
Sur Instagram :
- Faire partie de mes abonnés
- Aimer la photo du concours
- Laisser un petit commentaire sous la photo
Sur le blog :
- Laisser un petit commentaire directement sous cet article...
 
N’hésitez pas à multiplier vos chances en jouant sur chacun de ces réseaux !
 
Clôture du jeu le Vendredi 23 JUIN à MINUIT... Le gagnant sera tiré au sort et dévoilé le Dimanche 25 JUIN vers MIDI !

À vous de jouer ! Puisse le sort vous être favorable...
Ou, plus simplement : BONNE CHANCE A TOUS !

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec l'auteure Aurélie Valognes !

 
Mes amis, j'ai une révélation à vous faire... Parce qu'il est des moments difficiles et des instants délicats... Des épreuves à surmonter et  des drames à accepter... Des conflits à affronter et des colères à oublier... Des douleurs à tolérer et des frayeurs à dompter... Des défis à relever et des challenges à surpasser... Des injustices à combattre et des murs à abattre... Des charges à maîtriser et des tensions à dominer... Oui mes amis, la vie est faite de tout ça... La vôtre, la mienne, celle des autres... Le secret ? S'en accommoder, pour ne tirer que le meilleur de chaque jour qui passe sans se préoccuper du prochain... Alors la vie n'est pas toute rose, c'est plutôt un dégradé qui va du blanc cassé au violet bien foncé... Et pourtant vous savez quoi les amis ? J'aime ma vie !
J'aime ma vie parce qu'elle m'a permis de me réveiller... J'aime ma vie parce qu'elle m'a permis de me réaliser... J'aime ma vie parce qu'elle m'a permis de me dépasser... J'aime ma vie parce qu'elle m'a permis de vous croiser... J'aime ma vie parce qu'elle m'a poussée à vous offrir le meilleur de moi-même, ces petites paillettes dont j'ignorais jusqu'il y a peu encore l'existence et qui m'ont bousculée pour mettre en avant mes capacités, transcender cette passion littéraire qui m'anime, et notamment  créer ce blog m'offrant tout un monde de possibilités... La première étant, cette semaine encore et pour bien d'autres à venir je l'espère, de vous présenter au travers de cette rubrique tout un panel d'auteurs et autres protagonistes essentiels du monde littéraire, ceci afin de vous révéler leurs lectures et le lecteur qui sommeille en chacun d'eux...
 
Et si aujourd'hui mon petit cœur et mon esprit jubilent, c'est parce que j'ai bien dû opérer dix danses de la joie en recevant le mail m'annonçant l'accord de la personne concernée ! Car mes amis je m'apprête à vous présenter une auteure... Qui n'est finalement plus à présenter... Une auteure dont le talent n'est plus à démontrer... Une auteure dont le parcours est aussi impressionnant qu'inspirant... Une auteure aussi humble que sa plume est magique... Une auteure aux couvertures Vichy si caractéristiques... Mes amis j'ai donc l'immense honneur d'accueillir sur mon blog aujourd'hui la charmante et adorable Aurélie Valognes ! Alors même que je la sollicitais au plus mauvais moment lors de la sortie concomitante de son troisième roman aux éditions Mazarine et de son deuxième roman au format poche chez Livre de Poche, celle-ci ne m'a pourtant pas oubliée et, une fois que son emploi du temps, toujours particulièrement chargé, lui offrit cependant une possibilité, a bien volontiers accepter de se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes, ce dont je lui suis éternellement reconnaissante ! (Non... Pas de danse de la joie en public, et ma dignité sacré nom d'une pipe !)
 
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !  
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Aurélie, mariée et Maman de deux garçons (Jules 5 ans, Gaspard 1 an). Expatriée en Italie mais vraie Française (Bretagne addict !). Accessoirement romancière d'histoires pleines d'émotions et d'humour, qui me font du bien et que je souhaite partager avec le plus grand nombre pour créer ensemble un monde plus bienveillant. 
 
Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans votre vie ?
Boulimique de livres, depuis mes six ans ! Je ne me déplace pas sans un roman avec moi. Il peut m'arriver d'aller en vacances au bord d'une mer paradisiaque et réaliser que je n'ai finalement pas trempé un orteil dans l'eau, trop absorbée par mon livre...
 
Quel a été votre premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Les livres qui me marquent sont ceux qui me touchent au cœur. J'en ressors différente, souvent un peu moins naïve sur le dur monde qui nous entoure. Ma première émotion, je l'ai eue en CM2 avec "La Couleur Pourpre" d'Alice Walker, "Des souris et des hommes" de John Steinbeck, "Le journal d'Anne Franck", puis plus tard au collège, avec mon premier "vrai" livre actuel qui s'achète en librairie : "L'Alchimiste" de Paulo Coelho.
Mon dernier coup de coeur... J'en ai plein, mais de ceux qui m'ont marqué au fer, il y a "La Route" de Cormac McCarthy, "Réparer les vivants" de Maylis de Kerangal, "Oscar et la dame Rose" d'Eric Emmanuel Schmitt.
 
Y a-t-il un livre/auteur qui vous a poussée à écrire ? Quel a été votre déclic ?
J'ai toujours cherché à décortiquer les plans des romans policiers (Agatha Christie, Mary Higgings Clark). J'adorais le collège et ses rédactions de quatre pages sur thème imposé. J'ai toujours rêvé d'être écrivain, mais cela me semblait impossible : il fallait avoir une énorme dose de culture, avoir lu tous les grands auteurs classiques, utiliser les mots les moins connus du dictionnaire pour en faire des phrases de dix lignes qui sonnent bien. Je ne me retrouvais pas dans cette idée fausse que j'avais. Le déclic, je l'ai eu après la naissance de mon premier fils, à faire beaucoup pour les autres (travail inclus) mais rien pour moi, rien qui resterait après, pour mon fils justement. Alors quand j'ai démissionné pour suivre mon mari en Italie, j'ai eu le temps et l'envie pour reprendre mon rêve en main. Il manquait un dernier déclic. Ce fut une émission de télé réalité italienne pour devenir écrivain (Master Piece) : je m'énervais à regarder d'autres réaliser mon rêve ! Alors je suis passée à l'action. Ne jamais énerver une Bretonne qui rêve...
Quel livre auriez-vous rêvé d'écrire ?
Sans hésiter : "Oscar et la dame Rose" d'Eric Emmanuel Schmitt !
 
Si vous deviez comparer votre vie à un roman, lequel serait-ce ?
Question très dure... Je ne sais pas. On m'a contacté pour une émission télé dont le sujet était "Ma vie est un conte de fée". Cela m'a laissé songeuse : il y a dans mon parcours un côté revanche sur la vie (je viens d'un milieu très populaire et l'école m'a tout donné), un parcours du combattant facilité par l'autoédition et un happy end (mais j'espère que ce n'est pas déjà la fin) qui sont pertinents. Mais lequel : je ne pourrais le dire.
Par contre, une certitude, tous mes romans mettent en scène ma vie : comment je serai (aigrie et solitaire) quand je serai Mémé si je ne fais pas attention à mes proches (Mémé dans mes orties), comment j'ai intégré ma belle-famille (En voiture Simone), comment je pourrais me retrouver maman célibataire à ne pas prendre soin de mon couple (Minute Papillon). Finalement on n'est jamais mieux servie que par soi-même... :)
 
Quel est votre livre de chevet ? Et celui qui cale votre bibliothèque ?
Mon livre de chevet, je tourne autour de "La tresse" de Laetitia Colombani... Mais en tant que grosse lectrice, j'ai l'impression de déjà savoir où l'auteur veut m'emmener, et je n'aime pas savoir d'avance que je vais pleurer toutes les larmes de mon corps...
Et pour caler mon sommier, des gros pavés : "Les histoires extraordinaires" de Pierre Bellemarre (que mon père me lisait le soir pour m'endormir et surtout me faire peur...).
 
Que nous préparez-vous pour votre prochain roman ?
Mon prochain roman est sur le thème de l'enfance, celle (romancée) de mon père, un petit garçon à qui il va arriver plein de choses émouvantes et drôles. Je veux proposer un récit en narration interne. J'espère que les lecteurs me suivront dans cette jolie histoire...
 
Un petit mot pour la fin ?
Merci, merci, merci Aurélie. Cela me fait toujours un bien fou de prendre le temps de penser aux livres qui marquent une vie. Cela me fait réfléchir aussi à mes prochaines contributions : Comment toucher le coeur des lecteurs pour qu'un futur auteur cite, un jour, un de mes livres comme point marquant dans sa vie...
Voilà donc la lectrice qui se cache derrière la formidable auteure qu'est Aurélie Valognes ! Une auteure que j'apprécie tellement que j'ai encore une petite chose à vous confier : En réalité je souhaitais attendre samedi prochain et l'occasion de pouvoir la rencontrer de nouveau à Saint-Maur en poche avant de publier cette petites interview... Mais la joie et le bonheur de pouvoir partager avec vous les petites confidences littéraires de cette auteure au grand cœur ne m'ont pas permis d'attendre plus longtemps ! Encore une fois je la remercie bien chaleureusement d'avoir, si gentiment et en dépit d'un planning fort chargé, accepter de relever ce petit défi livresque ! Et il me tarde désormais de pouvoir la retrouver ce 24 juin prochain autour d'un petit livre dédicacé !
 
Plus une minute à perdre mes amis ! Pour découvrir la savoureuse plume d'Aurélie Valognes, c'est par ICI !
 
Et pour découvrir mes humbles petites chroniques au sujet de sa prose, c'est juste là :

jeudi 15 juin 2017

Chroniques 2017 \ Les Nécrophiles anonymes , Tome 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue


Un court mais savoureux roman : "Les Nécrophiles anonymes, Tome 1 : Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue", de Cécile Duquenne, aux éditions Voy'El.
 
Le pitch : C'est une amitié bien peu commune qui lie Népomucène à Bob. Déjà parce que l'un est vivant, l'autre mort. L'un est préposé à la morgue, l'autre est un vampire qui y dort... Pour autant l'un comme l'autre menaient une existence paisible jusqu'au jour où quatre légistes sont sauvagement assassinés. Intimement persuadé que le meurtrier est une créature surnaturelle et craignant que son ami ne finisse lui aussi dans un tiroir de la morgue, Bob est sur les dents et décide de mener l'enquête... Népomucène sur ses talons bien entendus...
 
Honte à moi qui ne connaissais pas cette auteure qui me paraît pourtant fort prometteuse à la suite de cette lecture. Il m'aura finalement fallu l'annonce d'un nouveau Bookeen Café pour découvrir son existence... Pour autant je n'ai pas su attendre l'échéance et me suis fait un plaisir de la rencontrer aux Imaginales pour me faire dédicacer un exemplaire, celui justement dont je m'apprête à vous parler ici...
 
Commençons par le commencement : Pourquoi ce roman précisément ? Avec un titre qui n'est pas sans rappeler le "Double assassinat dans la rue Morgue" une nouvelle d'Edgar Allan Poe mettant en scène le détective Auguste Dupin... Avec une couverture fort intrigante et un résumé si alléchant... Avec une entrée en matière en direct live de la morgue en compagnie d'un duo si séduisant, si truculent et un prénom si surprenant... Comment vouliez-vous ne pas céder à la tentation ?
Aussi la lectrice que je suis a donc cédé, s'est procuré ce roman, l'a dévoré tranquillement, l'a adoré passionnément... Partant pourtant d'un postulat somme toute assez simple, l'auteure parvient à le façonner en un récit fort peu banal, nous livrant finalement une intrigue aussi prenante qu'originale. Bien que court, l'auteure a pris soin de ne pas perdre un seul instant en futilités pour nous entraîner au cœur même de la morgue et nous lancer à corps perdu à la poursuite du mystérieux malotru. Foncièrement mûri, l'intrigue est brillamment installée, agrémentée de délicieuses allusions historiques et littéraires, rondement menée de manière fantastiquement décalée et à un train d'enfer, tout cela pour atterrir sans crier gare au dénouement, certes prévisible mais réussi.
Véritable force de ce récit, c'est bien évidemment la constitution de ce duo plutôt mal assorti mais qui fonctionne tellement bien ! Le lecteur s'attache en effet à suivre sans réserve ce binôme détonnant, se plaisant à le voir évoluer au fur et à mesure que s'égrènent les chapitres. Si Népomucène semble être l'archétype de l'anti-héros, Bob et son appétence pour la bière ne sont pas en restes, ce qui en fait un vampire pour le moins atypique. Quoi qu'il en soit, l'un comme l'autre répond toujours présent lorsque l'un d'eux se retrouve en difficulté, et c'est justement cette très bielle amitié qui fait plaisir à découvrir et à lire, sans doute à vivre tant on s'attache à eux sans délai.
Enfin la plume est fluide et soignée, le style franchement plaisant et agréable, ce qui ne fait qu'ajouter au plaisir qu'on prend à livre ce livre.
 
En bref, un premier tome aussi décalé que prenant, dont il me faut la suite rapidement !