dimanche 19 février 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec FAT !



Ah mes amis... La vie est décidément une course folle après le temps qui défile à une vitesse folle dans ce monde de fous ! Qu'à cela ne tienne, la vie peut bien faire ce qu'elle veut, moi j'entends bien prendre tout mon temps pour profiter du temps qui m'est imparti ! Aussi ai-je donc pris le temps de vous concocter l'une de mes petites interviews que j'affectionne tout particulièrement, toujours ravie à l'idée de vous faire découvrir un auteur ou toute autre personne essentielle et indispensable à notre petit monde du livre, ceci afin de vous faire découvrir le lecteur qui sommeille en chacun d'eux !

Et c'est aujourd'hui une auteure inspirée et courageuse qui me fait l'immense plaisir de se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes ! Aussi généreuse que sympathique, débordant d'imagination, que ce soit dans l'écriture ou pour la promotion des auteurs auto-édités, je vais vous présenter un bout de femme tout simplement exceptionnel, en la personne de FAT ! Auteure de trois romans mettant en scène les succulents et truculents Fanny et Walter, Fateah est aussi à l'origine des formidables marchés de l'autoédition, qui ont vu le jour à Maison-Alfort pour ensuite faire des émules sur Paris mais aussi à Bordeaux ! Et malgré tous ces beaux projets, celle-ci n'a pas hésité une seule seconde pour relever mon défi en répondant à cette interview, ce dontje lui suis extrêmement reconnaissante !

Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses... Bonne lecture ! 

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 
Je m’appelle Fat, née en 69, année érotique et mère de deux garçons.

Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?
Je ne sais pas si je suis petite ou grosse lectrice, je sais que j’ai toujours un livre avec moi. Soit en papier soit dans ma tête quand j’écris…


Quel a été ton premier coup de coeur littéraire ? Et le dernier ?
Mon premier coup de cœur ? Oui Oui, de la bibliothèque rose qui m’a appris à lire et qui m’a donné envie d’écrire des histoires. Et le dernier est pour Katherine Pancol et sa trilogie des croco, tortue et écureuil.


Y a-t-il un livre/auteur qui t'a poussé à écrire ? Quel a été ton déclic ?
Ecrire pour moi c’est plutôt perso, une envie non pas de ressembler à un auteur mais d’avoir une histoire que je veux partager… Les auteurs que j’aime me donnent envie par contre de les connaître, plus personnellement.
Mon déclic d’écrire a été un concours organisé par Bouygue et le journal gratuit Métro. Un mois pour écrire un premier roman, ‘SMS’ était né, une sélection en première lecture et le virus était inoculé !


Quel livre aurais-tu rêvé d'écrire ?
Je crois que j’aurais aimé écrire un livre de religion : La bible, le coran ou la Torah… Un texte d’amour, de spiritualité et de foi… Lu par tous les habitants de la terre !!!


Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ?
Le roman qui ressemblerait à ma vie est en cours, un mélange de roman d‘amour et de vécu… Une balance essentielle pour supporter le souvenir d’une vie difficile… J’ai gardé Walter égo mais Fanny, que j’utilise en pseudo pour travailler, redevient Fat. Un exercice nouveau pour moi que de livrer une vérité en l’annonçant : Genèse et synthèse de mes 18 premières années, fille kabyle née en France de parents 100% pur beurre…


Quel est ton livre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?
Mon livre de chevet est un livre de réflexions quotidiennes indispensable pour grandir sereinement en restant toujours dans le moment présent.
Ceux qui calent ma bibliothèque sont nombreux : Tous ceux qui font peur, les thrillers et autres suspenses principalement parce que ce sont des sentiments que j’ai déjà connu en vrai et que je ne veux plus ressentir… Aucun auteur visé pour le coup !!! Quand je n’aime pas un livre, je le laisse sur la voie publique car je pense que tous les livres ont un public et doivent donc être lus…


Que nous prépares-tu pour ton prochain roman ?
Mon actu en ce moment outre W&F genèse et synthèse, c’est mes marques pages mensuels, qui évoluent en même temps que l’histoire est écrite, les marchés de l’autoédition qui reprendront chez moi début mars : De bonnes rencontres en perspectives…


Un petit mot pour la fin ?
Merci Aurélie pour ces réflexions, pour ton engagement sur les marchés de l’auto édition et pour ta gentillesse.
1+1=PL1

Voilà donc quelle lectrice se cache derrière cette auteure formidable doublée d'une personne aussi généreuse que géniale, dont il me tarde autant de pouvoir me plonger dans l'un de ses prochains écrits que de la retrouver à l'occasion d'un prochain marché de l'autoédition ! Encore une fois je la remercie bien chaleureusement d'avoir pris le temps de se poser quelques instants pour relever avec brio ce petit challenge !

Retrouvez dès à présent l'univers de FAT au travers des aventures de Walter et Fanny juste ICI ! 

Et pour plus d'informations, retrouvez également mes chroniques sur ses trois romans juste ici :
SMS
La Palmeraie de Marrakech

L'un d'entre eux vous fait de l'oeil ? N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire ci-dessous ou sur l'un des réseaux sociaux... Des fois qu'un concours se cache sous cette petite suggestion... 😉😘

Chroniques 2017 \ SMS (Short Message Seduction) de FAT

 Une sympathique lecture moderne et originale: SMS (Short Message Seduction), de FAT, disponible sur Amazon !

Le pitch : Quadragénaire et divorcée, maman de deux enfants, Fanny est la recherche de l'amour avec un grand A... Après moult tentatives infructueuses sur divers sites de rencontres, celle-ci s'apprête à jouer les cobayes pour un nouveau concept : échanger par sms avec un inconnu pendant 24h... Le Prince charmant va-t-il se trouver parmi eux ?

C'est au terme d'un échange des plus chaleureux que je découvrais la plume de cette formidable auteure, me plongeant tout d'abord dans "La Palmeraie de Marrakech", pour découvrir ensuite "Deux Vies". Me restait donc celui-ci, qui est en réalité le premier roman de FAT. C'est donc en toute logique que je m'en suis fait dédicacer un exemplaire en novembre dernier pour le lire en version papier... Mission accomplie !

Et voici donc un savoureux roman, sorte d'adaptation littéraire de la chanson "Pomme C" de Calogero... "Pomme, c'est un homme et une femme - C'est tout un programme - Un ciel artificiel - Pomme, qui m'allume et qui me quitte - On s'aime trop vite - Nos vies c'est le virtuel". Par le biais d'une intrigue ingénieuse et construite avec soin, l'auteure nous narre donc ici la difficulté pour chacun de trouver son âme soeur dans notre monde ultra-connecté. Bien qu'il pâtisse logiquement des défauts d'un premier roman, le dénouement me laissant notamment sur ma faim, l'histoire n'en reste pas moins truculente et croustillante, brillant mélange d'une romance légère traitant de sujets bien sérieux et actuels, le tout servi à la sauce "banlieue chic", ce qui en fait une bien jolie petite histoire.
Encore une fois bien plus profonds qu'ils n'y paraissent, les personnages s'avèrent intéressants voire même plutôt attachants et servent le récit à merveille. On aime cette rencontre atypique entre deux êtres que tout oppose et pourtant voués à s'aimer si seulement ils ouvrent leur coeur autant que leurs yeux. 
Le livre a certes besoin d'une petite révision pour se voir expurgé des nombreuses coquilles subsistantes, pour autant la plume est fluide et moderne, le style simple et vraiment plaisant, ce qui fait de ce court roman un très bon moment de lecture.

En bref, un bien sympathique roman, premier d'une série qui, je l'espère, connaîtra bien d'autres opus que les deux que je connais! 

jeudi 16 février 2017

Chroniques 2017 \ Malgré les bombes d'Albine Tangre


Un voyage dans le temps particulièrement poignant : "Malgré les bombes" d'Albine Tangre, disponible dès aujourd'hui sur Amazon.
 
Le pitch : "Je pense à ma grand-mère Lison et ma mère. Leur combat est à présent devenu le mien. Rétablir la vérité coûte que coûte et vivre passionnément. Les carnets rouges de grand-mère Lison sont posés sur mon bureau et me rappellent l'histoire qu'elle a vécue."
 
Une fois n'est pas coutume, aussi ai-je préféré opter pour cette citation aussi jolie que pleine de sens, afin de ne pas dénaturer le propos de ce roman, ni surtout vous en spolier le contenu tant il me paraît essentiel de vous laisser le découvrir dans son ensemble... "On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux" dixit St Exupéry...
 
Désormais fidèle parmi les fidèles, c'est donc avec un immense plaisir que je me suis vue confier la lecture du nouveau bébé de cette auteure que j'affectionne tout particulièrement, d'ores et déjà persuadée qu'un nouveau changement de registre n'enlèverait rien à son talent ni à la beauté de sa plume. Aussi ai-je fait fi de mon incommensurable retard pour me précipiter sans délai sur cette nouvelle pépite, me permettant ainsi de vous livrer mon avis à son sujet le jour même de sa sortie ! Qu'Albine soit d'ailleurs remerciée de sa confiance et sa gentillesse qui me touchent énormément !
 
S'essayant cette fois-ci à ce que je qualifierais de romance historique, l'auteure nous plonge ici au cœur d'une intrigue élaborée avec brio, construite avec intelligence et menée avec soin. Aussi captivante que bouleversante, l'histoire emporte et transporte le lecteur qui, conquis dès le prologue, se verra totalement fasciné et incapable de lâcher ce roman avant d'en atteindre son dénouement. Se laissant dès lors voguer au gré des chapitres et au fil du temps, ce dernier découvre ainsi l'histoire au cœur de l'Histoire, le rayon de soleil et l'étincelle d'espoir qui ont pu illuminer l'espace d'un instant cette époque si triste et sombre.
Brossés avec beaucoup de finesse, et étoffés avec soin, les personnages sont particulièrement intéressants et marquants. On retiendra bien évidemment ce trio de femmes particulièrement touchant, témoin de l'histoire, passeur de mémoire.
Le lecteur se glissera sans difficulté aucune dans les pas de chacune d'elles pour comprendre leurs choix, leur vie, leur parcours, leur combat. Passant par moult émotions à leurs côtés, le lecteur sera épaté par tant de force de caractère émanant de ces femmes pourtant malmenées par la vie et l'Histoire, et ressortira ainsi chamboulé de cette lecture, qui le marquera longtemps encore après en avoir atteint le point final.
Toujours aussi fine et agréable, la plume est belle et le style plaisant, ce qui ne fait qu'ajouter à la beauté de ce récit.
 
Bref, un roman brillant, émouvant, à la couverture magnifique, qu'il vous faut lire sans plus tarder ! Parce que le temps est précieux et qu'il faut savoir profiter de chaque instant qui nous est offert, ne perdez plus un instant, c'est dès aujourd'hui par ICI mes amis !

mercredi 15 février 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec Jonathan du blog "The Book Lovers" !


Parce que le véritable amour grandit mais ne vieillit jamais (Oui, je sais, en voilà une jolie phrase en ce lendemain de Saint-Valentin ! ^^), c'est toujours un immense et éternel bonheur pour moi de partager avec vous cette passion qui est la mienne pour la lecture et tout ce qui l'entoure... Aussi je trépigne toujours de joie autant que d'impatience à l'idée de vous présenter chaque mercredi et chaque samedi un auteur ou toute autre personne essentielle, marquant durablement de sa belle empreinte notre petit monde littéraire, ceci afin de vous révéler leurs lectures et le lecteur qui sommeille en chacun d'eux...

Et c'est aujourd'hui un jeune blogueur fort sympathique, venant tout juste de souffler sa première bougie bloggesque, qui me fait l'immense plaisir de se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes ! Alors on n'oublie pas, d'ailleurs, de souhaiter au passage un joyeux bloganniversaire à celui que vous aurez sans doute reconnu, j'ai nommé Jonathan, gérant du blog "The Book Lovers" ! Un site au design aussi soigné qu'élégant, aux chroniques aussi variées qu'intéressantes, bref je vous le dis tout de go : si vous n'êtes pas encore allé jeter un petit coup chez lui... Bah alors ? Il serait grand temps de vous rattraper, non mais dites donc ! D'autant que ce charmant jeune homme m'a fait l'insigne honneur de relever mon défi sans ciller ni faillir, ce dont je lui suis grandement reconnaissante !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !
Peux-tu te présenter ainsi que ton blog en quelques mots ? 
Alors, je m’appelle Jonathan et j’aurai 25 ans le mois prochain. Je suis passionné de séries depuis Charmed (donc oui, depuis que j’ai 6/7 ans ! ^^), et c’est d’ailleurs grâce à Charmed que j’ai appris à aimer la lecture avec les romans dérivés de la série. Très vite donc, j’ai adoré lire (et même écrire d’ailleurs). Ne lisant que très peu, finalement, j’ai décidé de créer The Book Lovers, afin de me “forcer” un peu la main et lire plus.
Sur mon blog (qui vient tout juste d’avoir un an !), vous trouverez donc mes avis sur mes lectures, ainsi que des articles autour de la lecture en général (lecture numérique, maisons d’édition, etc.), mais aussi, bien sûr, quelques présentations et critiques de séries (je n’ai pas encore eu le temps de mieux développer cet aspect-là, mais ça ne saurait tarder !^^). 
À la base, mes genres préférés sont le Fantastique et la Fantasy, mais, grâce à mon blog j’ai découvert beaucoup d’autres genres de livres que je n’aurais pas forcément lus avant. Je lis donc absolument de tout, je n’ai pas vraiment de limites (bon je pouvais déjà lire n’importe quel genre avant, ça ne me dérangeait pas forcément, mais maintenant, encore plus !). 
Petit ou gros lecteur ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ? 
Plus que la lecture, l’imaginaire tient une place très importante dans ma vie. Je me suis toujours réfugié dans la fiction, principalement les séries et la lecture, pour m’échapper un peu de ce monde un peu trop dur pour moi… Aujourd’hui, toujours grâce à mon blog, je lis presque un livre par semaine et je ne peux tout simplement pas imaginer une semaine sans lire presque tous les jours.
Y a-t-il un livre/auteur qui t’a poussé à devenir blogueur ? Quel a été ton déclic ?
Alors, petit scoop, puisque je ne pense pas qu’ils soient au courant là-bas, mais c’est grâce aux Éditions Hélène Jacob que j’ai voulu devenir chroniqueur. J’ai découvert cette super maison d’édition en 2014 et j’ai adoré leurs romans autant que leur philosophie, et c’est grâce à eux que j’ai découvert les sites de chroniques littéraires. Ils proposaient même des partenariats pour lire leurs romans gratuitement si l’on avait un blog. J’ai commencé à travailler sur une première version de The Book Lovers à ce moment-là, mais c’est seulement un an plus tard que j’ai enfin décidé de me lancer pour de vrai. Et entre temps, je suis devenu fan absolu de M.I.A, duo d’auteurs phare des EHJ (et également créateurs de la maison), dont le service presse m’a même récemment proposé récemment un partenariat ! 
Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ? 
Waw, quelle question ! Mon premier vrai coup de cœur pour un roman à sûrement été pour "Sublimes Créatures" de Kami Garcia et Margaret Stohl, ce qui n’est pas si vieux, puisque je ne l’ai lu qu’en 2013 ou 2014, je ne sais plus. Je l’avais littéralement dévoré en quelques jours. Bon, après, j’en ai peut-être eu avant, mais je ne m’en souviens pas, ça veut dire qu’ils ne m’ont pas tant marqué que ça… Bon... Peut-être "L’Épée de Vérité" de Terry Goodkind en fait, mais c’est un peu plus vieux, donc je ne m’en souviens plus trop ! ^^
Pour le dernier… Eh bien, j’en ai tellement en ce moment ! Le vraiment plus récent est "Female" de Laure Lapègue, c’est aussi ma dernière lecture. Et juste avant, j’ai lu un roman d’Aurélie Chateaux-Martin en bêta-lecture, et je l’ai vraiment adoré ! Bon, et puis beaucoup d’autres avant ces deux-là : "Marathon Men" de Flo Renard, "Question de Temps" de E.R. Link, "Les Affligés" de M.I.A., et tellement d’autres que je ne pourrais pas tous les citer. Je me rattrape de ces années où je ne lisais que trop peu... ^^ 
Quel est ton livre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?  
Alors, pour ce qui concerne ma lecture en cours, je n’en ai pas encore au moment où j’écris ces lignes, mais je viens de terminer "Le Clairvoyant" de Guillaume Duhan, ainsi que "Female" de Laure Lapègue.
Pour mon livre préféré, là encore c’est une question assez difficile ! Je répondrais donc "Les Affligés" de M.I.A, "Les Dix Petits Nègres" d’Agatha Christie, "Sublimes Créatures" de Kami Garcia et Margareth Stohl, "Le Passeur" de Lois Lawry et "J’arrête de Râler" de Christine Lewicki. Ce dernier est un “guide pratique” pour arrêter de râler, mais il est tellement plus que ça. Il apprend à relativiser et à voir la vie du bon côté. Je l’ai déjà lu deux ou trois fois, et je m’apprête d’ailleurs à le relire (mais non, je n’ai toujours pas arrêté de râler, même si j’ai fait beaucoup de progrès ! ^^). Quand je lis ce livre, je me sens bien (Ha ! Et puis Harry Potter aussi :) ).
Ensuite, pour citer le livre que j’aime le moins, ça va être assez compliqué, mais, en même temps que j’écris ces lignes, le premier tome d’Anita Blake de Laurell K. Hamilton me revient à l’esprit. Je n’avais tellement pas aimé le début, que je ne l’ai jamais terminé. Mais bon, ça ne veut pas dire que je ne lui donnerais pas une seconde chance, dans l’avenir... Il y a aussi "17 Lunes", la suite de "Sublimes Créatures", que je n’ai jamais fini, tant l’histoire m’avait énervé, mais celui-là c’est sur, je le relirai un jour !
Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ? 
C’est, je pense, la question la plus compliquée... Surtout que, même si je lis de tout, je lis quand même principalement du Fantastique et de la Fantasy donc, forcément, rien à voir avec ma vie, malheureusement ! Et puis, même dans les autres genres, je ne trouve pas grand-chose qui se rapproche de ma vie... (et heureusement d’ailleurs, ça n’intéresserait personne ! ^^). Je n’ai donc pas de réponse, pour l’instant, à cette question... 
Quel personnage de roman aurais-tu adoré rencontrer ?  
Alors je ne vais pas être très original sur ce coup-là, mais je dirais Harry Potter (et Ron et Hermione évidemment !), même si je n’ai lu le premier tome que très récemment, je connais la saga cinématographique depuis le début, et j’adore ce monde fantastique... Bon, vous commencez à le comprendre, j’ai du mal à ne donner qu’une seule réponse, donc je dirais aussi les personnages de "L'’Épée de Vérité", Richard, Kalhan, et surtout Kara, même si je ne connais cette dernière que par la série, puisque je ne suis pas encore arrivé au tome 4, elle est mon personnage préféré !

Y a-t-il une sortie littéraire que tu attends avec impatience ?  
Eh bien… Pas vraiment… Les seules sorties que je suis vraiment sont celles des romans de M.I.A, que je lis aussitôt et assez rapidement, tellement je suis accro. Donc s’il faut donner une réponse précise, je dirais le dixième roman de M.I.A, qui sortira au cours de l’année... 
Un petit mot pour la fin ?
Alors, eh bien, déjà, merci à vous, si vous avez pris le temps de lire tout ce qui précède, ça me touche. Ensuite, je te remercie toi, Aurélie, pour avoir pensé à moi pour cette rubrique que j’aime beaucoup, et à laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir à participer.
Je remercie aussi tous ces auteurs (et aussi scénaristes, tant qu’on y est !) pour le travail qu’ils fournissent, et qui nous permettent de nous évader un peu chaque jour et de nous permettre d’oublier, ne serait-ce que quelques instants, tous nos soucis et notre quotidien.
Et enfin, paix sur le monde et bisous à tous... Oui, oui, je sais, ce n’est pas original, mais, c’est sincère ;)
Voilà donc quel lecteur se cache derrière ce formidable blogueur chic et choc, dont le blog n'a certes qu'un an mais se révèle déjà être une véritable petite mine pour y dénicher tout un tas de trésors, pépites et autres belles idées pour alourdir sa PAL ! Encore une fois je le remercie vivement d'avoir si volontiers pris de son temps pour répondre au pied levé à cette petite interview !
Plus de temps à perdre à présent, Jonathan est partout ! Retrouvez-le donc dès maintenant sur son blog, sur Twitter, sur Facebook, ou encore sur Instagram !

dimanche 12 février 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec Julia Rolin !

Et le temps passe et passe et passe et beaucoup de choses ont changé... Certes oui, pour autant jamais, ô grand jamais, je ne sauterais l'un de mes petits rendez-vous chéris, que je prépare toujours avec joie et bonheur, tant il me reste de fabuleuses personnes à vous faire rencontrer ! Car je rappelle le principe de mes petites interviews : Il s'agit pour moi de partir à la découverte d'auteurs et autres petites mains indispensables et essentielles à notre joyeux petit monde littéraire, ceci afin de vous révéler le lecteur qui sommeille en chacun d'eux !
Vous me connaissez suffisamment à présent pour connaître mes principes de neutralité, d'objectivité, mais aussi de curiosité qui régissent chaque jour ma petite vie de bloggeuse passionnée... Aussi, et à l'approche d'une Saint-Valentin déjà pimentée par la sortie au cinéma du fameux "Cinquante Nuances plus sombres" (que je n'irai pas voir...), ai-je eu moi aussi l'idée de vous faire découvrir la littérature érotique autrement... Car oui les amis, je ne suis certes pas très friande de ce genre littéraire, pour autant une auteure a su me convaincre de retenter l'expérience et, même si je n'ai pas fondamentalement changé d'avis sur la question, je souhaitais vraiment partager avec vous cette découverte, car ce roman est bien plus que cela, et mérite que j'incite chacun de vous à s'attarder dessus ne serait-ce qu'un instant, pour vous convaincre vous aussi de vous essayer à la chose... J'ai donc l'immense plaisir de vous présenter aujourd'hui la charmante Julia Rolin, auteure du roman "La Fugitive" paru aux éditions Numerik Livres !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 
J'attends l'héritage de mon palais sur le Tage et de mes mines angolaises... Nan, je blague ! Je suis née à Lisbonne, je vis et travaille dans le secteur culturel à Toulouse. Sinon, à part une grande expérience pour dénicher chaque jour des petits instants de bonheur au prix de n'importe quelle pirouette, je ne sais rien faire d'autre que lire et rêver.
Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans votre vie ? 
Mon degré d'addiction à la lecture a très tôt atteint des sommets. Prise en flag une nuit de mes sept ans, enroulée dans une couverture, je lisais à la seule lumière qui ne se voyait pas de la chambre parentale... la lumière du frigo ! Si, si ! C'était sans doute Phileas Fogg, Tintin ou le Club des cinq. En tous cas, depuis un demi-siècle, cette drogue douce distillée au rythme de trois livres par semaine ou par an, selon la vie qui coule, me permet de m'évader.
Quel a été votre premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?  
Le premier je ne sais plus, mais dans le désordre je peux dire que j'ai adoré lire Oscar Wilde, Edgar Allan Poe, George Orwell, Thomas Mann, Dino Buzzati, Umberto Ecco, Jean-Christophe Rufin, Philippe Claudel, Jean d'Ormesson, Jean-Marie Le Clézio, Philip Roth, Philippe Djian... Et mon dernier coup de coeur pour un auteur contemporain est "Novecento" d'Alessandro Barrico.
Y a-t-il un livre/auteur qui vous a poussé à écrire ? Quel a été votre déclic ? 
Ce sont les auteurs de la liste pas très exhaustive que je viens de vous livrer qui sont responsables de mon envie d'écrire. Le déclic a été les fameuses "Cinquante nuances" de E.L. James, le livre m'est tombé des mains au bout de deux pages, la traduction est sans doute mauvaise mais les critiques déchaînées de la presse m'avaient influencée sans doute... J'ai voulu écrire moi-même un roman érotique, le seul point commun est que "La fugitive" parle d'un milliardaire et d'une jolie fille. Mais l'héroïne n'est pas soumise, il finit mal et, puisque les lectrices ne voulaient pas, parait-il, du porno pour maman, il y a dix chapitres avec dix scènes torrides. Le livre n'est pas que cela, c'est aussi un thriller, une histoire romantique où j'entraîne mes lecteurs à Paris, à Milan ou aux Bahamas.
Quel livre auriez-vous rêvé d’écrire ? 
"Belle du Seigneur" d'Albert Cohen, un amour oblatif, des personnages drôlissimes et le livre est la preuve qu'on fait ce qu'on veut quand on écrit, même des phrases d'une page !
Si vous deviez comparer votre vie à un roman, lequel serait-ce ? 
Ah ah! Elle est chouette cette question ! Ce serait "L'amour en héritage" de Judith Grantz.
Quel est votre livre de chevet ? Et celui qui cale votre bibliothèque ? 
En ce moment c'est Fernando Pessoa sur ma table de chevet. Et celui que je finirai un jour, c'est "Mémoires d'outre-tombe" de Chateaubriand...
Que nous préparez-vous pour votre prochain roman ? 
Numeriklivres va éditer prochainement "Rouge désir", une courte nouvelle érotique sur les aventures d'une héroïne au charme sulfureux. Puis j'écris en ce moment un roman d'anticipation aussi drôle qu'optimiste, et je planche sur une nouvelle légère et profonde pour un projet hypermégatopsecret porté par plusieurs auteurs... ;-) 

Un petit mot pour la fin ? 

Merci ! Merci d'avoir lu mon livre, et merci de me donner l'occasion de parler un peu de moi !
Voilà donc quelle lectrice se cache derrière cette auteure aussi prometteuse que sympathique, dont il me tarde à présent de découvrir les nouveaux écrits, et notamment ce roman d'anticipation qui commence d'ores et déjà à me faire de l'œil ! Encore une fois je la remercie vivement d'avoir pris de son temps pour répondre à mes petites questions indiscrètes ! 
Adepte de littérature érotique ? Envie de vous y essayer ? N'attendez plus et retrouvez dès à présent "La Fugitive" juste ICI !
Et pour plus d'informations, retrouvez également ma chronique sur ce roman juste ICI !

Chroniques 2017 \ La Fugitive de Julia Rolin


Un roman érotique auquel les adeptes du genre succomberont immanquablement : "La Fugitive", de Julia Rolin, aux éditions Numerik Livres.
 
Le pitch : A l'aube de sa vie, Philippe Morandini se lance à coucher sur le papier la folle histoire de deux de ses amis : Emmanuelle Furtado et Paul Morel. Elle est jeune et belle. Il est riche et marié. 20 ans les séparent. Pour autant, la passion est immédiate, le désir dévorant, le plaisir brûlant... Mais Paul est souvent absent, et Emma bien décidée à assouvir toutes ses envies...
 
Oui mes amis, je sais... A la vue de cette couverture des plus suggestives, vous vous demandez ce qu'un roman érotique peut bien faire ici, moi qui suis pourtant hermétique à ce genre littéraire... Et pourtant, ne dit-on pas qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ? Ayant, dans un premier temps, refusé la (pourtant) très généreuse offre de cette charmante auteure, pour les motifs que vous connaissez donc déjà, celle-ci ne s'est pas avouée vaincue et a su trouver les bons arguments pour éveiller ma curiosité et me convaincre de céder à la tentation. C'est ainsi que je me suis retrouvée en possession d'un exemplaire papier très gentiment dédicacé, pour lequel je viens de faire l'une de mes rarissimes plongées dans l'érotisme littéraire...
 
L'auteure nous plonge ici dans une histoire particulièrement bien construite, rondement menée et relativement prenante. Bien évidemment, les scènes érotiques sont relativement nombreuses, voire même franchement osées, sans pour autant tomber dans l'obscénité ni la vulgarité, au profit plutôt d'une franche sensualité. Et surtout ces larges passages n'enlèvent rien au suspense qui perle au fil des pages, entraînant le lecteur au gré des rebondissements jusqu'à un dénouement qui, n'ayant pas peur des mots et ses jeux ici, le laissera carrément sur le cul !
Brossés avec soin et intelligence, les personnages sont certes assez classiques pour le genre, mais tous très intéressants, et le lecteur parviendra même à s'attacher à certains d'entre eux. Il en va ainsi pour la magnifique et fougueuse Emma, placée dans une situation délicate, souvent perdue dans ses dilemmes intérieurs, et par là même foncièrement crédible.
La plume est fluide, le style agréable, le rythme efficace, ce qui rend cette lecture relativement aisée, rapide et indéniablement plaisante pour les fans du genre.
 
En bref, un roman à découvrir sans hésiter pour qui aime ce genre de littérature !



mercredi 8 février 2017

Livres et vous ? Livrez-vous, avec Ciena du site "Les Nouvelles Plumes"


Quel bonheur pour moi de vous retrouver une nouvelle fois ce mercredi pour notre habituel petit rendez-vous bihebdomadaire ! Une douce folie qui s'est emparée de mon petit cœur de bloggeuse passionnée, il y a maintenant plus de sept mois, pour devenir aujourd'hui une sorte de petit rituel entre vous et moi, tant j'aime à préparer ces petits articles avec minutie et affection ! Je rappelle le principe pour les nouveaux visiteurs, à qui je souhaite la bienvenue au passage : il s'agit pour moi de partir à la découverte d'auteurs et autres acteurs indispensables à notre petit monde littéraire, ceci afin de vous dévoiler le lecteur qui sommeille en chacun d'eux...  

Et j'ai aujourd'hui l'immense plaisir d'accueillir sur mon blog un petit bout de bonne femme tout simplement exceptionnel ! J'ai nommé la fort sympathique Ciena Ollier, gérante d'un site très prometteur dénommé "Les Nouvelles Plumes" ! Parce que le hasard des réseaux sociaux fait parfois le plaisir des belles rencontres, c'est via Twitter que j'ai croisé la route de cette charmante personne qui ne manque décidément pas d'idées pour s'occuper les mains, se remplir le cœur, s'éveiller l'âme et s'ouvrir l'esprit ! Alors même qu'elle ne manque pas d'occupations, cette stakhanoviste de la culture n'a pas rechigné à la tâche et a volontiers pris de son temps pour se prêter au petit jeu de mes petites questions indiscrètes, ce dont je lui suis extrêmement reconnaissante !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !   

Pouvez-vous vous présenter, vous et votre site, en quelques mots ?
J’avoue que je suis toujours un peu gênée de me présenter parce que je ne sais jamais ce qui intéresse ou non les gens. Donc je m’appelle Ciena Ollier, j’ai 46 ans et je vis dans le sud de la France.
Je suis une boulimique d’activité et ai du mal à rester "en place" intellectuellement parlant. Dans la journée je travaille dans un service du ministère de la justice, mais mes vraies passions sont la culture et le développement personnel. Je suis donc comédienne amateur (Ciena OLLIER est donc mon nom d’artiste), blogueuse littéraire, mais j’ai aussi été pigiste pour un journal de jeux vidéos, coach (j’ai une formation de coach des indépendants et des petites entreprises), et je fais une licence de psychologie. Je suis aussi actuellement en train de préparer une certification avec le projet voltaire (certification en orthographe française), une formation d’écriture avec James Paterson et une formation de webmarketing avec Google... J’adore apprendre !
Mon blog se nomme "Les Nouvelles plumes" (lesnouvellesplumes.ovh). C’est un blog destiné aux nouveaux auteurs (édités ou auto-édités) ayant écrit maximum deux ouvrages. Il comprend des critiques bien sûr, mais je suis aussi en train de préparer des conseils pour se mettre en avant en tant qu’écrivain (se connaitre, mieux vendre, utiliser les réseaux sociaux etc…). Pas de conseils d’écriture cependant, car je n’ai pas cette prétention.

Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans votre vie ?
Grosse, très grosse lectrice même. Je dirais boulimique pour être exacte. J’ai commencé à lire à trois ans, et depuis je ne m’arrête plus. Je lis plusieurs livres à la fois, dans tous les formats, et en anglais comme en français.
Par contre je suis une lectrice très difficile. Si je ne suis pas incitée à continuer ma lecture dans les 50 premières pages c’est au suivant ! Il y a tellement de brillants auteurs qui attendent d’être lus ! Tellement de livres et si peu de temps !


Y a-t-il un livre/auteur qui vous a poussé à créer ce site ? Quel a été votre déclic ?
En fait, étrangement, malgré la quantité de livres que je lis, je ne voyais pas l’intérêt de créer un blog. Il y en a tellement de beaux et bien faits ! Et puis, début juillet, j’étais dans un centre commercial, à l’espace culturel et j’ai vu un petit bout de bonne femme blonde (Cécile Koppel, l’auteur de la saga "Anaonil", que je vous conseille fortement !) qui tentait tant bien que mal d’attirer l’attention sur son livre, alors qu’une foule était en train d’écouter une chanteuse de télé-réalité.
Ce manque d’attention m’a touchée, et je suis partie la voir, puis ai acheté son livre alors que ce n’était à la base pas trop mon genre de lecture. Après l’avoir lu, et constaté qu’il était excellent, je me suis dit que ce serait bien de faire une petite vitrine à tous ces nouveaux auteurs totalement inconnus, qui n’ont pas le moyen de faire leur pub comme "les grands" et le côté "chercheuse de trésors" me plait aussi beaucoup. Quel plaisir de découvrir des pépites ! Et puis mon côté "coach" reprenant le dessus, j’apprécie beaucoup quand un auteur me dit que mes critiques et mes conseils lui ont servis.
Quel a été votre premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Difficile question ! Je lis depuis tellement longtemps et beaucoup que c’est dur de choisir !
Pour le dernier coup de cœur littéraire, je vais tout simplement utiliser le dernier "coup de cœur du mois" de mon blog et dire Carmen Messmer avec "Les élémentales".  J’ai été très agréablement surprise par un livre d’Héroïc Fantasy, non seulement très riche mais aussi sans l’eau de rose qu’on a un peu tendance à ajouter quand on est une femme.
Quand à mon premier coup de cœur littéraire, je dirais "Robinson Crusoé" de Daniel Defoe qui m’a longtemps accompagné dans mes jeux d’enfants. Mais encore une fois, il y en a eu tellement...
Quel est votre livre de chevet ? Et celui qui cale votre bibliothèque ?
Alors en règle général je ne garde ni l’un ni l’autre parce que, pour moi, un livre doit voyager et se partager. Malheureusement dans mon coin, il y a peu de "lieux de partages", mais il m’arrive souvent de les "lâcher dans la nature" dans l’espoir qu’ils plairont à certains.
Sinon, ce que j’ai vraiment en livre de chevet n’est pas un roman mais un livre spirituel : "Lessons in truth" d’Emily Cady. L’histoire de ma découverte de ce bouquin est très curieuse mais trop longue à raconter dans le cadre de cette interview, donc…
Et sinon le livre, actuellement, que j’ai totalement détesté est, hélas, celui d’un auteur très récent et dont ma critique, pourtant constructive, s’est soldée par un "je suis content que vous ne l’ayez pas aimé, au moins ça prouve qu’il est bon". Alors vous comprendrez que je n’ai pas en plus envie de lui faire de la pub dans mon interview MDR !!!

Si vous deviez comparer votre vie à un roman lequel serait-ce ?
Alors mille fois hélas c’est déjà le cas. D’ailleurs actuellement je cherche désespérement tout avis, conseil, aide etc., pour l’améliorer et le faire publier car, compte tenu que les évènements qui y sont décris sont d’actualité et pas forcément politiquement corrects, j’ai besoin d’encouragements. Donc je me fais une pub éhontée en demandant à vos lecteurs, s’ils en ont envie ou le temps, de me lire et me donner leur avis.

Sinon en dehors de ma petite personne, si j’avais la chance de pouvoir vivre une autre vie, ce serait celle de petit berger de "L’Alchimiste" de Paolo Coelho

Existe-t-il, selon vous, une recette idéale pour écrire un bon roman ? Si oui, laquelle ?
En ce qui concerne les techniques d’écritures, je ne suis pas la plus calée. Cependant j’ai pu constater des similitudes entre certains romans qui me donnent à penser qu’il y a certaines règles auxquelles on ne peut pas déroger.
Lisez les classiques du genre que vous avez choisi, et appliquez les recettes à votre livre. En gros si votre livre est un polar, par exemple, n’oubliez pas le policier !
Quand vous connaitrez la recette, changez les ingrédients sinon vous lassez le lecteur. Dernièrement j’ai lu un livre sur les zombies. J’avoue que je l’ai fait surtout parce que l’auteur était sympa, car j’ai horreur des livres de zombies (mais c’est pareil pour les loups-garous, les vampires etc…), ils sont tous les mêmes ! Et bien l’auteur m’a complètement épatée. Il avait tout changé ! Il avait placé ses zombies en Provence. Le héros n’était pas un musclor mais un vieil agriculteur ronchon et son problème n’était pas les zombies (enfin si, un peu quand même) mais une petite fille qu’il a trouvée ! Il a gardé les zombies, mais déplacé le centre d’intérêt sur une relation sentimentale. Brillant.
Et enfin, ce que je vois souvent : Faites en sorte que vos personnages ne vous ressemblent pas ! Je crois qu’il n’y a rien de pire que de reconnaître l’auteur dans un personnage de fiction. Un peu, d’accord c’est normal, mais il faut que le personnage soit crédible. J’ai lu récemment un polar historique, écrit par un historien érudit. Dedans le commissaire est tellement distingué qu’on ne peut pas y croire. C’est un polar ! Lâchez-vous un peu !
Ayez confiance en vous. Si vous saviez le nombre d’auteurs qui me disent "j’ai un livre mais je n’ose pas le faire critiquer !". Et pourquoi donc ? Tout le monde ne peut pas écrire tout un livre ! C’est déjà quelque chose de formidable ! Après, à vous de savoir si vous voulez le publier ou non et si c’est le cas, et bien il faut prendre le risque que des personnes n’aiment pas.
Dans le même ordre d’idée, évitez aussi la grosse tête. On est 7 milliards d’individus. SI vous espérez qu’on sera 7 milliards à aimer ce que vous faites, c’est soit que vous croyez qu’il existe 7 milliards de clones, soit que vous avez glissé un billet de 500 euros dans chaque livre !
Y a-t-il une sortie littéraire que vous attendez avec impatience ?
En fait, il y a tellement de livres à lire que... Pas vraiment. Par contre, lorsque je trouve une perle à critiquer sur mon blog, je garde une trace écrite du nom de l’auteur et je le suis. Dès qu’il sort un livre, je le prends. Ca me permet de savoir comment son écriture a évolué. Mon rêve serait de pouvoir faire la belle en disant "Vous savez, le célèbre auteur, X ? Et bien c’est moi qui l’ai découvert en premier !". On peut rêver non ? 
Quel personnage littéraire auriez-vous adoré rencontrer ?
Pour moi, la beauté du personnage de roman est qu’il n’existe que dans l’imaginaire, et donc n'est là que pour vous, au moment où vous ouvrez le livre. Je ne sais pas si j’aurais aimé rencontré un personnage imaginaire. Par contre un personnage historique, ça oui ! A commencer par Jésus, ne serait-ce que pour vérifier quelques petites choses...

Un petit mot pour la fin ?
Oui, en fait je voudrais en profiter pour passer un petit mot aux auteurs, éditeurs et blogueurs... Je voudrais en effet remercier les auteurs et les éditeurs pour leur confiance. Les premiers, parce que c’est horriblement difficile de confier son "bébé" à la critique, et les seconds pour leur accueil très sympa (pour la plupart).
Quant aux blogueurs, je voudrais leur faire savoir que je suis toujours ouverte aux échanges, et qu’ils sont tous les bienvenus, que ce soit pour parler de leur blog, échanger des critiques ou même faire des jeux ou des défis. Suffit de me contacter et, comme vous l’avez remarqué, je suis très, très bavarde !
Voilà donc quelle lectrice se cache derrière cette grande mordue de lecture et de la vie, aussi passionnée que passionnante dans tous ses projets, désormais à la tête d'un fantastique petit site, certes jeune mais qui a déjà tout d'un grand ! Encore une fois je la remercie fort chaleureusement d'avoir pris de son temps pour relever mon petit défi !
Si vous ne connaissez pas encore "Les Nouvelles Plumes", je vous invite dès à présent à venir le découvrir juste ICI !
Retrouvez également Ciena Ollier sur Twitter juste ICI !