samedi 18 janvier 2020

Chroniques 2020 \ Self Control : Le polar dont vous êtes l'assassin ! de Thomas Gayet et Paul Biachi


Quand la lecture se fait ludique en plus d'être originale : "Self control : Le polar dont vous êtes l'assassin !" de Paul Bianchi et Thomas Gayet, paru éditions Nova.
 
Le pitch : Vous êtes Julien Antoine, un jeune homme sans histoires en formation à Tokyo et sur le point de devenir contrôleur aérien. Vous êtes à une soirée, vous vous laissez draguer par une jeune nippone éméchée qui vous ramène chez elle... Et vous la tuez. Un acte criminel mais qui vous a fait tant de bien qu'il vous prend soudain l'envie de recommencer... Seriez-vous devenu un serial killer ? Oui, parce que c'est bien de vous dont il s'agit dans ce bouquin...
 
C'est amusant et curieux de voir comme le hasard fait bien les choses ! Figurez-vous que j'ai d'abord croisé ce bouquin en furetant dans les rayons de la Librairie de Paris située Place de Clichy. J'étais à la recherche d'un cadeau pour un ami, je voulais quelque chose d'original, d'étonnant, de détonant... Quand mon regard s'est soudain arrêté sur cette couverture particulièrement belle et remarquable... Mes yeux ont alors glissé sur son titre... J'étais conquise et l'affaire conclue : J'avais enfin trouvé le cadeau que je cherchais !
Noël est passé, mon cadeau a fait son petit effet et moi je poursuis mes folles tribulations livresques, lesquelles ont commencé à Nemours le 12 janvier dernier... Retour de la pause déjeuner, je déambulais tranquillement dans les allées du salon en compagnie de ma meilleure amie... Quand soudain... SOUDAIN ! Je me suis soudainement arrêtée, mon regard rivé sur une couverture : CETTE couverture : Le bouquin m'avait retrouvé, moi j'étais enchantée et Thomas Gayet un brin étonné d'assister à pareil comportement ! Car je me suis précipitée sur lui, vous vous en doutez !
Je me suis donc précipitée sur lui et lui ai raconté ma petite histoire afin de ne pas passer pour une tarée (Oui, bon, OK, je le suis mais il n'est pas encore au courant, je vous remercierai donc de garder le secret !) et suis repartie munie d'un exemplaire, mon exemplaire cette fois-ci, et dédicacé s'il vous plaît : Autant ne pas faire les choses à moitié ! Et je n'ai pas tardé à m'y plonger, trop curieuse de découvrir de quoi il retournait car je connaissais le concept pour en avoir entendu parler en littérature jeunesse, mais n'avait pas encore eu l'occasion de me confronter à l'expérience...
 
Et les choses sérieuses commencent dès le premier chapitre, bien entendu ! Peu habituée à devenir l'héroïne de ma propre lecture, je me suis pourtant bien vite laissée prendre au jeu (Enfin... Façon de parler, hein : A part deux ou trois cons - je déconne ! - et quelques araignées, je n'ai tué personne !) pour enchaîner les chapitres au fur et à mesure des choix que je faisais... Car c'est là toute l'originalité : C'est bien de vos choix, et uniquement de vos choix, que dépend toute l'histoire que vous vous apprêtez à vivre entre ces pages !
Alors autant vous dire que je n'ai pas l'étoffe d'un assassin vu que j'ai moi-même fini massacrée par un grizzli (Oh ça va hein, on verra si vous finissez mieux que moi !) mais j'ai passé un chouette moment de lecture, tantôt sombre, tantôt drôle, tantôt trash mais toujours pleine de suspense voire même addictive : On est tout de même le principal concerné, aussi voulons-nous sans délai ce qu'il va nous arriver tandis qu'on voyage de Tokyo à Paris en passant par Hollywood et Athis-Mons !  
Je ne saurais trop vous dire si l'on partage vraiment les pensées d'un tueur en série, toujours est-il que c'est surprenant en plus d'être bien écrit : La plume est fluide et plaisante, le style efficace et soigné, le tout bien rythmé : Ne vous reste plus qu'à assumer vos choix... Rassurez-vous toutefois : Si jamais ils sont mauvais, vous pouvez toujours recommencer !
 
En bref, je suis décidément ravie de mon petit cadeau car voilà une lecture à l'image de sa couverture : Originale, étonnante et divertissante ! J'espère qu'il lui plaira - et vous plaira - autant qu'à moi !

Bouquinist Park \ Du côté de chez Laura : A ce point de folie de Franzobel

 
Au diable ces bonnes résolutions qui ne tiennent jamais plus loin que le Réveillon : J'ai pris le parti cette année de ne pas en prendre pour avancer sans délai ! Ainsi j'essaie de tourner définitivement la page de cette mauvaise année 2019 qui m'a valu bien des déceptions, défaites et autres désillusions pour écrire un nouveau chapitre 2020 dans les meilleures conditions, autrement dit en m'éloignant de tout ce/tous ceux qui pourrai(en)t m'être nocif(s) !
C'est donc en votre délicieuse compagnie - certes virtuelle mais pourtant essentielle - que je prends mes folles tribulations... De folles tribulations qui ne le seraient pas tant sans cette fine équipe qu'est ma DreamBookTeam ! Laura, Franck, Roseline et Françoise : Ils seront finalement quatre cette année encore à poursuivre cette curieuse aventure pour vous régaler de leurs dernières lectures... Dans l'unique but d'alourdir vos PAL bien sûr !
Et c'est aujourd'hui ma meilleure amie Laura qui reprend du service pour relancer le Bouquinist Park et vous présenter l'une de ses dernières lectures : "A ce point de folie" de Franzobel, initialement paru aux éditions Flammarion et désormais disponible aux éditions J'ai Lu !
 
Ce que dit la quatrième de couverture...
" Le 17 juin 1816, La Méduse quitte Rochefort à destination de Saint-Louis, au Sénégal. Au commandement, un capitaine dont l'incompétence avérée sera à l'origine du naufrage de la frégate après quelques jours de mer. Comme les chaloupes sont en trop petit nombre, 147 voyageurs sont abandonnés sur un radeau. Seuls quinze d'entre eux en réchapperont au terme de treize journées d'enfer, jalonnées de meurtres, de corps dépecés et d'ultimes stratégies de survie. L'un des rescapés, le médecin de bord Jean-Baptiste Henri Savigny, fera le récit de ce périple tragique, que le monde entier voudra connaître jusque dans ses détails les plus atroces... Mais qu'aurions-nous fait à leur place ? "


Laura a aimé... Ou pas... Mais pourquoi ?
Parce que ça ne peut pas toujours fonctionner, cette lecture aura laissé Laura avec un avis mitigé... Peut-être parce qu'elle n'a pas l'habitude de se plonger dans ce genre de bouquin, un détail qui pourrait bien avoir son importance, aussi tient-elle à le préciser... Malgré tout le constat est sans appel : Laura s'est ennuyée et a trouvé ce roman un peu longuet... Mais plus encore inégal quant à l'intérêt des parties dans lesquelles elle s'est successivement plongée...
En effet Laura s'attendrait vraisemblablement à... Je ne sais pas exactement mais à autre chose en tout cas, et s'est sentie quelque peu "trompée" par la mention "D'après l'histoire du naufrage de La Méduse", naufrage parmi les plus célèbres de notre histoire et dont la plupart d'entre nous connaît les grandes lignes... Laura en voulait les détails, ceux du naufrage comme ceux du sauvetage...
Et c'est précisément là que ça pêche : Laura n'a vu arriver le naufrage que dans la seconde moitié du roman, soit après une énorme partie consacrée à la navigation contenant une multitude de termes techniques qui l'ont fait décrocher très rapidement... Et lorsque le naufrage est enfin survenu, elle s'en est trouvée une fois encore déçue ... Elle qui pensait donc se plonger dans un roman exclusivement consacré à cet évènement lui-même ne l'a donc vu traité qu'en dernière partie du bouquin et n'a pu qu'être frustrée puisqu'elle n'en a pas appris autant qu'elle l'espérait, notamment sur les faits de cannibalisme qui avaient été relevés et qui n'ont ici été que brièvement évoqués, tout comme "l'après" auquel il n'est accordé qu'une vingtaine de pages alors qu'elle pensait en lire bien davantage... Aussi est-ce un énorme "Dommage" qui se lit sur le visage de Laura une fois la dernière page tournée...
 
Résumons-nous pour finir...
Autrement dit, et même si elle reconnaît dans ce livre un ouvrage de belle qualité, très bien écrit et foncièrement bien documenté, Laura reste déçue de cette lecture... Essentiellement parce que ce n'est pas ce à quoi elle s'attendait. Elle n'en reconnaît pas moins qu'elle a beaucoup aimé certains passages, notamment ceux consacrés au naufrage et au radeau... Elle vous le conseille malgré tout et vous en souhaite une belle lecture... En tout cas meilleure que la sienne !

jeudi 16 janvier 2020

Chroniques 2020 \ Les chroniques de Harris Burdick de Chris Van Allsburg etc...


Une belle découverte que cet intrigant recueil de nouvelles : "Les chroniques de Harris Burdick" de Chris Van Allsburg avec Sherman Alexie, M.T. Anderson, Kate DiCamillo, Cory Doctorow, Jules Feiffer, Stephen King, Tabitha King, Lois Lowry, Gregory Maguire, Walter Dean Myers, Linda Sue Park, Louis Sachar et Jon Scieszka, avec une introduction signée par Lemony Snicket.
Le pitch : "Contempler les dessins énigmatiques de Harris Burdick, c’est passer de l’autre côté du miroir, être aspiré dans un monde parfois lumineux, parfois angoissant, où tous les repères sont abolis. C’est être saisi de vertige et avoir le sentiment que la réalité ne sera plus jamais tout à fait la même.
Dans le monde de Harris Burdick, les morts se mêlent aux vivants et la pensée devient matière. Les pages de certains livres s’écrivent et se réécrivent toutes seules. Des jumeaux rebelles s’inventent une troisième soeur, qui acquiert peu à peu une véritable existence, et se révèle encore plus rebelle qu’eux.
Des petites filles, dans leurs nurseries, s’élèvent discrètement de leurs berceaux et se mettent à flotter dans les airs.
Quatorze grands auteurs d’aujourd’hui se sont fondus dans les dessins de Harris Burdick, et vous invitent à les rejoindre."
Une fois n'est pas coutume, j'ai trouvé le résumé de l'éditeur si bien fait que je n'ai guère voulu en changer ! Pour ma part je ne connaissais pas du tout ce recueil - Pas plus que les illustrations qui l'ont fait naître d'ailleurs... - avant mon intervention sur le thème du fantastique à la bibliothèque de Marcouville le 11 janvier dernier. En effet il était prévu cette même après-midi la restitution d'ateliers d'écriture d'après cette œuvre sur laquelle avaient travaillé des groupes d'enfants. C'est ainsi que ce livre s'est retrouvé entre mes mains, que son résumé m'a tapé dans l'œil - Vous comprenez maintenant pourquoi je n'y ai pas touché ! - et qu'il a donc fini dans mon totebag une fois réservé... Non pas par moi-même mais par ma meilleure amie à qui je l'ai effectivement chipé le temps d'une soirée...
Une soirée en excellente compagnie comme vous avez sans doute pu le constater puisque 15 grands noms de la littérature fantastiques (parmi lesquels figurent notamment Stephen King !) se sont réunis autour de ce projet, lui-même né d'un intrigant album de Chris Van Allsburg et intitulé "Les mystères de Harris Burdick" regroupant 14 illustrations dont on dit que leur auteur - Harris Burdick - les auraient livrées à l'éditeur sans les histoires qui vont avec, avant de disparaître... Ne laissant pour chacune qu'un titre et une phrase, ouvrant dès lors toute latitude à votre imagination...  Et des mystères sont donc nées les fameuses chroniques qui nous occupent ici !
En effet chaque auteur s'est vu confier une illustration dans laquelle il nous entraîne pour nous en livrer l'histoire - son histoire et pas forcément celle à laquelle vous avez pu vous-même penser.. Ne jamais sous-estimer les infinis pouvoirs de l'imagination, je ne saurais trop le rappeler !
L'idée est vraiment originale, et si j'avoue une légère préférence pour les nouvelles de Stephen King (La maison de Mapple Street), Walter Dean Myers (La bibliothèque de M. Liden) et Lois Lowry (Les sept chaises), je me suis volontiers prise au jeu et me suis laissée embarquer sans délai au travers de chacune de ces 14 histoires toutes plus différentes et fantastiques (dans tous les sens du terme !) les unes que les autres, nous offrant ainsi, et chacun à leur manière, une véritable plongée au coeur même de l'illustration qui nous est proposée... Le ton est donné, l'imagination lancée : Rien ne peut dès lors plus nous/vous arrêter !
En bref, une charmant petit recueil dont j'adore le concept ! Un immense merci à la bibliothèque de Marcouville de m'avoir permis cette découverte !

mercredi 15 janvier 2020

Chroniques 2020 \ La Catabase de Jack Jakoli


Un polar d'autant plus sombre et glaçant qu'il est inspiré de faits réels : "La Catabase" de Jack Jakoli, paru aux éditions IFS dans la collection Phénix Noir.

Le pitch : Lorsqu'un promeneur découvre le corps d'une femme atrocement mutilé, c'est le choc pour la commune de Ghlin, habituellement si tranquille. C'est aussi une première enquête qui démarre fort pour Matt Leymans, fraichement débarqué dans ce petit commissariat où les crimes de sang sont des affaires plutôt rares...

Il est des salons où je suis plus dangereuse qu'un sniper et alors je ne cherche pas l'auteur. Non : Je le traque ! A peine débarquée, je fais quinze fois le tour des tables sans jamais changer d'idée tant que je ne l'ai pas rencontré. Sans doute ne s'en est-il pas aperçu - Car on ne va pas se mentir : Vous m'imaginez inquiéter qui que ce soit avec ma trombine ? - mais Jack Jakoli fait partie de mes victimes... C'était à l'occasion du Salon "Iris Noir", organisé à Bruxelles en novembre dernier. J'avais repéré son nom sur le programme... Je ne voulais pas le louper... Seulement j'ai eu du mal à le repérer car je ne connaissais son portrait qu'avec un bonnet... Alors j'ai tourné, comme indiqué... Et j'ai fini par le débusquer aux côtés de Ghislain Gilberti ! Je me suis donc ruée sur lui - en tout bien tout honneur, j'ai tout de même des principes - et me suis procurée ce bouquin qui me faisait déjà baver avant même sa sortie ! Je l'ai de nouveau rencontré depuis, en décembre dernier au Salon "Noir Charbon" organisé à Raimbeaucourt cette fois-ci, j'ai même eu la chance d'animer une table ronde en sa compagnie avec Eric Dupuis... Mais j'ai finalement attendu ce début d'année pour enfin m'y plonger...

"Certaines scènes, inspirées de faits réels, peuvent choquer. Je vous propose ici un thriller singulier." Si l'auteur a cru bon de le préciser, ce n'est pas pour faire joli. C'est pour vous avertir. Et il a bien fait car vous n'êtes pas prêts à lire ce qui vous attend dans ce premier chapitre. Vous ne pouvez pas l'être. Pas plus que je ne l'étais... Raison pour laquelle je tiens moi aussi à vous prévenir.
 
Pour autant ne vous laissez pas intimider, impressionner, effrayer par ce premier chapitre d'une violence extrême, à la limite de l'insoutenable, faites-moi confiance : Serrez les dents et poursuivez ! Oui poursuivez car l'auteur vous offre ici une intrigue de grande qualité, particulièrement bien ficelée et rondement menée ! Une intrigue qui vous ouvre les portes du Darknet et vous dévoile ce que l'âme humaine recèle de pire... Quoique même le pire est un doux euphémisme ici...
Car si l'intrigue est remarquablement nerveuse, prenante et captivante, elle s'avère d'autant plus saisissante et réaliste qu'elle s'inspire de faits réels et que l'auteur est policier : Il sait donc de quoi il parle, maîtrise parfaitement son sujet, ce qui se ressent tout au long de cette lecture dont on ne parvient pas à décrocher. On regrettera seulement, et peut-être, que les personnages ne soient pas davantage étoffés alors même qu'on apprend à les connaître, à les apprécier, alors qu'on suit leur progression avec beaucoup d'intérêt.  
Toutefois cela n'a en rien entravé le "plaisir" (amis lecteurs, vous comprenez aisément ce que je veux dire en dépit du sujet foncièrement sinistre qui est ici traité !) que j'ai pris à lire ce polar, ce d'autant plus que la plume est fluide, efficace et dynamique, le style vif et soigné, le tout soutenu par de courts chapitres qui apportent encore plus de rythme à cette lecture !
 
En bref, un premier roman d'une extrême noirceur, d'une remarquable intensité... Et un auteur que j'entends suivre de très près !

mardi 14 janvier 2020

Chroniques 2020 \ Erectus de Xavier Müller


Un thriller aussi passionnant qu'inquiétant : "Erectus" de Xavier Müller, paru aux éditions XO et désormais disponible chez Pocket.
 
Le pitch : Découvert en Afrique du Sud, un dangereux virus ayant pour conséquence une régression accélérée de plusieurs millions d'années sur les êtres vivants qu'il contamine, se propage bientôt sur toute la planète et ramène les hommes à leur état d'Homo Erectus, semant ainsi la panique parmi la population qui ne sait pas comment réagir face à l'épidémie et les éléments touchés. La scientifique française Anna Meunier va alors tout faire pour enrayer la pandémie et ramener les hommes à la raison.
 
Pourtant repéré dès sa sortie, je ne saurais vous expliquer pourquoi je rechignais tant à me plonger dans ce bouquin. Peut-être en avais-je alors trop entendu parler, peut-être craignais-je d'être déçue... Peut-être aussi qu'inconsciemment le sujet m'inquiétait quand on voit ce dont est capable l'humanité... Et puis les éditions Pocket m'en ont gentiment offert un exemplaire pour les fêtes de fin d'année... C'était un signe : Je devais enfin découvrir de quoi il retournait !
 
Une magnifique couverture, digne des plus belles affiches d'exposition au Museum d'Histoire Naturelle... Sauf que l'action se déroule bien de nos jours. Et nous inquiète. Car l'auteur semble s'être minutieusement documenté pour nous livrer une intrigue de remarquable qualité, particulièrement bien pensée, bien ficelée et surtout bien ancrée dans la réalité...
Tant et si bien qu'on y croirait ! Et permet par la même occasion de se poser quelques questions sur le fonctionnement actuel de la société, de l'Humanité. Sans toutefois préconiser quelque solution que ce soit : En effet l'auteur n'a pas la prétention de vouloir donner des leçons mais bien plutôt d'offrir à son lecteur un récit à la fois original et prenant.
Si l'afflux d'informations et le nombre de personnages a parfois failli me faire perdre le fil, on suit le cours des évènements avec beaucoup d'intérêt et c'est presque inconsciemment qu'on laisse la tension nous gagner, impatient voire fébrile de savoir si l'Humanité va savoir se ressaisir et ce qu'il va advenir de notre monde tel qu'on le connaît.
Servi par une plume soignée tout en étant nerveuse et efficace, un style attrayant, sobre et élégant, cette lecture n'en est que plus captivante, plaisante et enrichissante.
 
En bref, je suis heureuse d'avoir su mettre mes réticences de côté pour découvrir ce thriller à la fois inédit et fascinant, mais aussi un brin angoissant... Et si...? Mais non, n'y pensons pas pour le moment !

dimanche 12 janvier 2020

Chroniques 2020 \ Lieutenant Grange - Le Père Claude de Robjak


Une belle découverte que ce sombre polar : "Lieutenant Grange - Le Père Claude" de Robjak, autopublié avec BOD.
 
Le pitch : Les affaires reprennent pour le Capitaine Albert lorsqu'on découvre le corps d'une femme disparue vingt ans plus tôt, ce qui relance par conséquent le dossier Martinet. Mais dans ce dossier, l'enquêteur fait une fixette sur le Père Claude qu'il considère comme le principal suspect. Une obsession qui interpelle et interroge le Lieutenant Grange, en vacances chez ses parents mais dont l'instinct reprend le dessus, le conduisant dès lors à mener ses propres investigations...
 
J'ignorais tout de ce bouquin comme de son auteur jusqu'à ce que mon ami Laurent me l'offre lors de nos retrouvailles au Salon Noir Charbon de Raimbeaucourt... Et en version dédicacé, s'il vous plaît, Laurent eu la chance de rencontrer ce dernier lors d'un autre Salon qui se tenait alors à Chazay d'Azergues le 30 novembre dernier. Je tiens donc en préambule à le remercier très chaleureusement pour ce formidable cadeau, dont je tiens maintenant à vous parler, ma lecture étant terminée...
 
Une couverture et son titre à la fois simples et énigmatiques, qui n'en disent pas long quant au contenu... C'est à l'intrigant résumé que l'on doit quelques renseignements, lesquels n'ont fait qu'attiser ma curiosité : C'est bien pensé... Et c'est bien joué !
Dès lors je n'ai pas tardé à me plonger dans cette lecture, et me suis laissée volontiers entraîner au coeur de ce récit, particulièrement bien construit, rondement mené et remarquablement maîtrisé. L'auteur sait gérer son action et ménager son suspense pour nous pousser sans cesse à franchir la page suivante jusqu'au point final.
L'intrigue en est d'autant plus prenante qu'elle est soutenue par des personnages fort bien croqués, auxquels on a tôt fait de s'attacher, en tout cas pour certains...
En outre la plume est fluide, élégante et soignée, le style simple, direct et efficace, ce qui assure et promet un moment de lecture des plus prenants et appréciables.
 
En bref, et encore une fois, je remercie ce cher Laurent pour le super cadeau qu'il m'a offert à l'occasion de notre dernier salon de l'année... Ce fut une belle découverte prenante et originale pour un bon moment de lecture et je me plongerai dans les titres suivants avec grand plaisir !

samedi 11 janvier 2020

Un nouveau bilan... Un nouveau lancement... Le Club de Lecture Virtuel reprend !


Mes petits lecteurs chéris : je vous souhaite le bonjour, ainsi qu'une belle et heureuse année ! Qu'elle préserve votre santé, assure votre prospérité, mais surtout qu'elle soit source de bonheur, qu'elle vous permette de réaliser tous vos rêves, exauce tous vos vœux, concrétise tous vos projets !
 
Si je suis particulièrement ravie de vous retrouver par ici aujourd'hui, je tiens tout d'abord à vous présenter mes plus plates excuses pour vous avoir ainsi lâchés, abandonnés... Encore une fois... Ne vous offrant que mon silence en guise d'explications... J'ai affronté de nouvelles épreuves, de nouvelles difficultés... J'ai connu de nouvelles déceptions, de nouvelles défaites... Et j'avoue avoir baissé les bras à un moment donné... Alors j'ai préféré m'arrêter, me poser et subir la tempête que je traversais sans me battre ni même me défendre tout bien considéré... Celle-ci allait bien finir par se calmer, pas vrai ? Alors oui, j'ai serré les dents, traîné ma peine comme un boulet et patienté... Mon anniversaire est passé... Les réveillons se sont organisés... La nouvelle année est arrivée... Et si le vent souffle encore sur mon âme et mon coeur quelque peu rafraichis, j'ai ressenti au plus profond de mon être que le soleil tendait à venir me réchauffer rayons les plus discrets... Mais trêve de métaphores, nous avons un Club de lecture à animer...!
 
Un Club de lecture dont je rouvre ainsi les portes ce jour, selon les mêmes règles que précédemment, exception faite de sa fréquence qui devient bimestrielle : Préférant la qualité à la quantité j'ai préféré diminué les bilans pour permettre, à chacun d'entre vous comme à moi-même, de mieux en profiter tout en assurant une certaine régularité...
 
A présent il est grand temps de clôturer le Club du mois d'octobre avant d'entamer la première session de l'année ! Un Club que je n'ai pas su lancer avec tout le sérieux qui me sied, mais auquel vous avez tout de même participé : En effet vous étiez cinq à vous lancer... Et je ne suis pas peu fière de vous voir au grand complet sur la ligne d'arrivée ! Un immense merci à tous pour votre inaltérable confiance et votre incroyable fidélité !
 
Alors que les choses sérieuses s'apprêtent désormais à démarrer, laissez-moi donc vous rappeler le dernier thème que je vous proposais, à savoir : "Avant qu'octobre nous prenne... Donnez-moi donc de bonnes... Nouvelles !" Voyons sans délai ce que cela vous a inspirés...
  • Une fois n'est pas coutume, c'est à l'une de mes plus fidèles lectrices que je cède la priorité aujourd'hui ! Les bonnes nouvelles ont en effet conduit la très charmante Hamida à se plonger dans  "Phobia", formidable recueil initié par Damien Eleonori, réunissant 14 grands noms du polar - parmi lesquels mon auteur chouchou ! - autour d'une belle cause, à savoir l'Association ELA !
Quatrième de couverture :
Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées - peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons... - et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !
 
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Je suis pas très friande de ce format mais j'avais acheté ce livre pour la cause qu'il soutient... Acheté mais pas lu : Depuis le temps qu'il traînait dans ma bibliothèque, ton Club de lecture m'a donné l'occasion de l'en sortir !
 
Qu'avez-vous pensé de cette lecture ?
Je dois admettre que j'ai passé un très bon moment de lecture ! J'ai toujours pensé qu'un format court ne pouvait pas me convenir, aimant voir l'auteur me planter le décor, me présenter ses personnages, me dérouler l'intrigue. Tout cela prend du temps et des pages... Enfin c'est ce que je croyais, mais ces 14 auteurs ont su me prouver le contraire ! Je suis surprise mais enchantée d'avoir pu me laisser captiver en à peine quelques dizaines de pages ! Mention spéciale pour "Raymond" et "Verdict", deux nouvelles que j'ai tout simplement adorées ! Je suis heureuse d'avoir osé, et je retenterai l'expérience bien volontiers : Merci à eux... Et à toi aussi !
  • Autre grande habituée de mon Club de lecture, c'est ma Maman Roseline, membre de ma DreamBookTeam jusqu'à l'an passé... Elle a choisi pour sa part de se plonger dans "Crimes de sang froid", un petit recueil de dix nouvelles - et parmi elles une de mon auteur chouchou ! - paru aux éditions Points que nous avons déniché l'été dernier au Touquet...
 
Quatrième de couverture :
Des crimes de sang-froid sont commis partout : dans une campagne française apparemment tranquille, au cœur d'une Amérique post-apocalyptique, en plein milieu du désert. Du mode d'emploi du meurtre idéal aux cauchemars morbides d'un ancien barbouze, en passant par un serial-killer en mission quasi divine et une femme trompée bien décidée à se venger : les meilleures plumes du polar français laissent libre cours à leur talent... et à leurs plus bas instincts.
 
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
On avait trouvé ce livre par hasard à la grande maison de la presse du Touquet lorsqu'on devait rencontrer Niko Tackian. Je me souviens qu'on n'avait pas trouvé deux exemplaires, alors tu l'avais lu pour me le passer ensuite. Le Club de lecture me permet d'en faire un retour.
 
Qu'avez-vous pensé de cette lecture ?
Une lecture très sombre mais très plaisante. J'ai adoré lire ces nouvelles, toutes différentes mais toutes passionnantes. La nouvelle est un genre difficile qu'il faut savoir maîtriser mais tous ont réussi l'exercice et je n'ai jamais décroché. Peut-être une petite préférence pour les nouvelles de Franck Thilliez, Olivier Norek et Olivier Truc.
  • C'est une lecture totalement différente qui nous attend pour la suite ! En effet l'adorable Marie m'a fait le délicieux plaisir de s'inviter parmi les participants du Club à la dernière minute, souhaitant pour l'occasion se préparer à la chaleureuse ambiance des fêtes de fin d'année en se plongeant dans "Noël et préjugés", un délicieux recueil de nouvelles imaginé par la TeamRomCom, autrement dit les stars de la Comédie romantique !
 
Quatrième de couverture :
Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d'amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l'idée de revoir son amour de jeunesse. Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l'aide d'un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu'elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial... Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d'Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance... Ou pas !
 
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
A vrai dire je ne pensais pas participer au Club de lecture sur les nouvelles... Et puis ce recueil est paru, je me suis dit qu'il était dommage de ne pas tenter alors je t'ai contacté : Je te remercie d'ailleurs d'avoir accepté de m'inscrire au pied levé !
 
Qu'avez-vous pensé de cette lecture ?
Le clin d'œil à Jane Austen est parfois tiré par les cheveux mais ce fut une belle lecture, une savoureuse préparation aux fêtes de Noël... Un petit chocolat que j'aurais adoré dégusté au coin d'une cheminée... Mais j'avais au moins le plaid et la tasse de thé, c'est déjà pas mal ! De chouettes petites comédies romantiques que je conseille à toutes les adeptes du genre !
  • Une autre sympathique habituée de mes folles tribulations littéraires, et notamment de mon petit Club de lecture, c'est ma très chère Valérie/Sally, laquelle anime elle aussi son petit Club de lecture, mais bien réel et sur Paris, auquel j'aimerais tant participer si seulement mon emploi du temps me le permettait ! Elle a cette fois-ci décidé de se plonger dans "Quinze nouvelles" recueil autoédité de Stéphane Chamak !
Quatrième de couverture :
La vie, sous toutes ses coutures, décrite en quinze nouvelles !
Quinze nouvelles est un instantané d'existences où se croisent la tragédie, la fantaisie, la poésie, le suspense et le burlesque. 15 histoires. 15 vies. Et, peut-être, un peu de la nôtre.
Découvrez ce recueil de quinze nouvelles, quinze histoires tragiques, fantaisistes, poétiques, burlesques, et pleines de suspense.
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
 
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Stéphane Chamak est au auteur auto-édité que j'ai rencontré sur les réseaux sociaux. J'avais déjà lu quelques titres qui m'avaient plu (Il pourrait bien neiger et Rocky Road). Il m'a paru naturel de choisir ce recueil de nouvelles quand le thème de ce CL a été connu

Qu'as-tu pensé de cette lecture ?
Quelque que soit notre pouvoir de contrôle, la rigueur du canevas dans lequel on a tissé sa vie, on est toujours rattrapé à un moment ou un autre par une situation inattendue ou déconcertante.
Stéphane Chamak sait très bien rendre la douleur de ses personnages, leur culpabilité mais aussi leurs émotions positives à travers des textes qui évoquent des moments de vie dont nous pourrions chacun être l’acteur à moins que ce ne soit l’un de nos proches ou voisins ou collègues, bref de personnes ancrées dans notre réel.
Beaucoup de tendresse et de bienveillance n’excluent pas l’humour auquel l’auteur fait la part belle.
Un très bon moment de lecture.
  • Mon petit Club de lecture a même eu la chance et le plaisir d'accueillir une nouvelle participante, laquelle porte un bien joli prénom puisqu'elle s'appelle... Aurélie ! ^^ Au terme d'un chaleureux échange par mail, elle a choisi de s'inscrire et de lire pour l'occasion "Apre Coeur" de Jenny Zhang !
 
Quatrième de couverture :
Elles ont 7 ou 9 ans à New York. Elles s’appellent Christina, Lucy, Frangie ou Annie… Elles partagent des lits à punaises et des parents chinois qui luttent chaque jour pour les nourrir, leur payer l’école et les faire grandir dans le rêve américain. C’est leurs voix qui nous parlent, spontanées, crues, bouleversantes, elles racontent une enfance dans les marges, le racisme et la violence quotidienne, et l’amour immense des parents qui les protège et les étouffe.
 C’est ainsi qu’elles apprennent à sortir de l’enfance avec une audace et une soif de vivre qui éclatent à chaque page.
 Des gamines inoubliables qui font valser les clichés de la littérature d’immigration, dans ce premier roman d’une énergie folle qui laisse le lecteur étourdi.
 
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
C'est un livre que j'ai connu grâce à ma libraire et à l'évènement littéraire organisé sur Toulouse "le marathon des mots". Jenny Zhang est venue présenter son livre et le dédicacer dans ma librairie, et l'enthousiasme qu'elle nous a transmis m'a donné envie de le prendre et de le lire.
 
Qu'avez-vous pensé de cette lecture ?
Ce livre est un peu particulier puisque c'est un recueil de nouvelles qui, mises bout à bout, forment un ensemble cohérent. L'autrice décrit la vie d'enfants d'origines chinoise vivant aux Etats-Unis et les difficultés auxquelles ils sont confrontés. C'est un livre poignant, exigeant, qui donne souvent des frissons et dont le style, parfois familier, peut rebuter. Néanmoins, il est criant de sincérité et on ne peut rester insensible face à cette lecture. Bref, c'est une lecture qui m'a beaucoup plu mais qui m'a aussi chamboulée.
  • Et c'est maintenant à moi que revient la lourde tâche de clôturer le présent Club de lecture... Et j'ai pour ma part choisi de vous parler du recueil de nouvelles sorti à l'occasion des 30 ans la griffe noire : "A peine entrée dans la librairie" paru aux éditions Télémaque !

Quatrième de couverture :
A l'occasion de leur 30ème anniversaire, vos libraires passionnés vous ont concocté un tout petit ouvrage de 30 nouvelles exclusivement écrit pour cette occasion ! 
 
Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Et bien j'avoue avoir d'abord rencontré quelques difficultés au moment de faire mon choix... J'ai eu l'occasion de lire plusieurs recueils de nouvelles ces derniers temps, aussi je ne pensais plus disposer d'un titre en stock... Et puis mon regard s'est posé sur ce petit bouquin que je me suis procuré l'an dernier à Saint Maur en Poche et dont je n'avais finalement lu que les nouvelles de mon auteur chouchou - Oui, encore et toujours lui ! - et de Nicolas Lebel : Mon choix était fait !
 
Qu'avez-vous pensé de cette lecture ?
Quel plaisir de découvrir quelques pages inédites d'auteurs parmi mes favoris ! C'est bien évidemment avec un immense plaisir que j'ai relu les deux susvisées, mais c'est avec autant de bonheur que je me suis plongée dans les autres, vous vous en doutez ! N'hésitez pas à quitter leur zone de confort de temps à autre, chacun de ces auteurs a su conquérir mon coeur de lectrice passionnée en m'offrant bien des histoires originales, inédites, prenantes et savoureuses à souhait ! Si vous ne l'avez pas encore lu, n'hésitez pas à vous y plonger, c'est une petite cure de vitamines littéraires !

Avec cet ultime avis, je déclare cette session du Club de lecture officiellement terminée ! Encore une fois, malgré mon peu d'investissement ces derniers temps et ma faible communication à son sujet, vous m'avez fait l'immense plaisir de vous joindre à moi pour bouquiner ensemble ! Plus on est de fous, plus on lit, aussi je souhaite encore une fois  vous remercier, pour votre patience, votre confiance, votre enthousiasme et votre fidélité ! Vous avoir comme abonnés est une véritable chance, je dirais même une force pour moi, vous n'avez pas idée !
 
Dès lors je profite de ce Club de lecture pour vous gâter une nouvelle fois : Je vous laisse donc découvrir l'heureuse gagnante de ce bilan, laquelle a la chance de gagner le livre de son choix parmi les titres de cet alléchant bilan : Elle le recevra prochainement par courrier : Toutes mes plus sincères félicitations !
 
 
Il n'y a plus un instant à perdre désormais : Je déclare donc la nouvelle session du Club de lecture OUVERTE ! Laissez-moi donc vous dévoiler le thème qui vous attend :
 
L'Epiphanie est passée... Il est temps de choisir ton Roi ou ta Reine et de nous en parler !
 
Vous connaissez le thème... A présent prenons connaissance des petites règles à respecter :
- On s'inscrit par mail jusqu'au  18 janvier 2020 à l'adresse suivante : aurelie.deslivresetmoi7@gmail.com
- On bouquine
- On répond aux deux petites questions
     * Pourquoi avoir choisi ce titre ?
     * Qu'as-tu pensé de cette lecture ?
Le tout en un maximum de dix lignes transmises par mail à la même adresse au plus tard le 07 mars 2020 !
- On se retrouve le samedi 14 mars 2020 pour un nouveau bilan... Et un nouveau thème pour la session suivante !
 
Les bouquins sont maintenant entre vos mains : Je suis curieuse de savoir ce que ce thème va vous inspirer ! Bonne lecture mes amis et à très vite pour de nouvelles aventures délicieusement livresques !