vendredi 15 janvier 2016

Chroniques 2015 \ Fétiches de Mo Hayder



Un polar sombre et efficace, "Fétiches" de Mo Hayder, aux Presses de la Cité et Pocket.

Le pitch: Tandis que le commissaire Jack Caffery ne parvient pas à clôturer une affaire, faute de pouvoir dévoiler toute la vérité et alors même qu'il sait parfaitement ou se trouve le corps, l'atmosphère est tendue à l'hôpital psychiatrique haute sécurité de Beechway. En effet, on raconte que "La Maude", fantôme d'une cruelle infirmière naine, serait revenue. Alors que l'infirmier en chef AJ se voit de plus en plus contraint de remplacer ses collègues pour assurer les gardes de nuit, celui-ci, ainsi que Mélanie Arrow, la directrice de l'établissement avec qui il a une idylle, commencent à douter. Mais lorsque des malades en viennent à s'automutiler et même à mourir dans des circonstances suspectes, AJ, plus cartésien et soupçonnant Isaac Handel, l'un des patients qui vient juste d'être libéré, décide d'alerter Jack Caffery afin de mettre un terme à ces atrocités et à l'hystérie collective qui s'empare de l'établissement.

Ayant succombé à la curiosité de découvrir l'univers de Mo Hayder, j'ai finalement jeté mon dévolu sur Fétiches et sa couverture particulièrement alléchante.
 
Thriller efficace à l'intrigue bien ficelée, je n'ai pas eu le grand frisson escompté mais ai malgré tout passé un excellent moment de lecture, plongé dans cet univers lugubre et inquiétant. Le démarrage est certes un peu lent, mais permet d'installer cette ambiance vraiment glauque et étouffante au sein de cet asile remplis de patients dangereux et pourtant terrorisés. Bien que le dénouement soit évident, l'auteur respecte les règles classiques du polar et maintient brillament le suspens.

En bref, un polar sombre et brillant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire