vendredi 15 janvier 2016

Chroniques 2015 \ La Maladroite d'Alexandre Seurat



Un roman poignant: "La maladroite", d'Alexandre Seurat aux éditions La Brune au Rouergue.

Le pitch: La petite Diana, 8 ans, a disparu. Fruit d'une grossesse non souhaitée, décrite comme particulièrement maladroite par ses parents, le comportement et les multiples traces que porte l'enfant alertent successivement toutes les personnes qui croisent sa vie au gré de ses déménagements, faisant d'eux les spectateurs démunis d'un drame inéluctable...

C'est suite au bouche à oreille que j'ai lu ce roman émouvant d'une traite.
 
L'auteur y traite avec sobriété et respect un sujet pourtant difficile et douloureux, celui de la maltraitance des enfants. Sans voyeurisme ni jugement, grand-mère, tante, frère, instituteurs, directeurs, médecins, assistante sociale, gendarmes et policiers se succèdent ici pour nous livrer leurs témoignages, conscients mais impuissants face à cette chronique d'une mort annoncée. Les points de vue des parents et de la fillette n'étant pas ici relatés, rien n'est décrit du martyr que vit l'enfant, tout est suggéré de manière sobre, mais efficace et glaçante, plaçant ainsi le lecteur, a l'instar des autres personnages du roman, dans la même position délicate de témoin. Avec pudeur et finesse, l'auteur sait habilement démontrer l'échec d'un système frileux, incapable d'échapper à l'effroyable issue malgré les vaines tentatives des acteurs de ce récit pour venir en aide à l'enfant.

En bref, un récit bouleversant qui ne vous laissera pas indemne.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire