vendredi 15 janvier 2016

Chroniques 2015 \ Le Liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent



Parce qu'il faut toujours écouter Bernard Lehut, un beau roman qui fait du bien: "Le liseur du 6h27", de Jean-Paul Didierlaurent, Au Diable Vauvert et chez Folio.

Le pitch: Guylain Vignolles, anonyme de 36 ans à la contrepèterie nominative difficile à vivre, mène une triste existence avec Rouget de Lisle, son poisson rouge. Travaillant dans une usine dont l'unique rôle est de détruire les livres invendus, emploi qu'il déteste, Guylain sauve chaque jour une dizaine de pages de ces pauvres manuscrits. Pourquoi? Pour les lire tous les matins aux passagers du RER de 6h27. Deux matinées vont alors bouleverser sa vie: la première, lorsque deux adorables petites vieilles l'abordent, la seconde, lorsqu'il tombe sur une mystérieuse clé usb...

Attirée par le tapage qu'on en a fait à sa sortie, je me suis laissée tenter au hasard d'une de mes (nombreuses!) pérégrinations à la Fnac de ma ville... Et quelle belle petite surprise que ce petit concentré de bonheur!

Car ce livre peut au final se résumer à cela: c'est simple, gentil et sans prétention, et pourtant, que d'émotions! L'auteur a su nous livrer un héros du quotidien, de l'ordinaire qui, par ses simples actions, sait embellir la vie de nombreuses personnes. Les personnages qui gravitent autour de lui, notamment Giuseppe, sont tout aussi attachants et même émouvants. Tous sont abîmés par la vie et pour autant ne se laissent pas sombrer, trouvant le plus souvent leur bonheur dans celui des autres. Alors bien sûr, on se doute tout de suite de ce que va ressentir notre Guylain avec la lecture de cette clé, mais on veut tellement son bonheur... Qu'on lit les pages suivantes plus vite pour en avoir la certitude!

En bref, ce roman est un petit bijou qui, une fois la dernière page achevée, vous donnera le sourire et les yeux qui brillent!

1 commentaire:

  1. Ben la, je crois que je suis passée à côté malheureusement ...

    RépondreSupprimer