vendredi 15 janvier 2016

Chroniques 2015 \ Les Intrus de Lauren Oliver



Une lecture surprenante: "Les Intrus", de Lauren Oliver, chez Hachette et Livre de Poche.

Le pitch: Suite au décès de Richard Walker, son ex-femme Caroline et ses enfants Trenton et Minna, accompagnée de sa fille Amy, reviennent dans la maison de Coral River pour organiser les funérailles et vider la demeure, envisageant de la mettre en vente. Mais la maison est déjà habitée depuis des lustres par les fantômes Alice et Sandra qui hantent ces lieux. C'est finalement l'occasion, tant pour les vivants que les morts, de déterrer les secrets du passé pour enfin trouver la paix...

Remarqué à l'occasion d'un de mes nombreux passages en librairie, j'ai finalement reçu ce roman en cadeau pour mon anniversaire, une occasion rêvée pour me plonger dans cet univers original!
 
Car l'auteur a su s'écarter des clichés sur le thème pour nous offrir bien plus qu'une histoire de fantômes. Dans ce huis clos, rendu plus oppressant encore par la lenteur du rythme adopté, les fantômes n'ont pourtant rien d'effrayant, spectateurs qu'ils sont des événements qui bousculent la maisonnée et ses propres fantômes. La narration est complexe et intéressante, tantôt externe, tantôt plus personnelle. Pour autant les personnages ne suscitent pas spécialement de sympathie, mais là n'était pas le but semble-t-il. Car, c'est finalement la maison elle-même qui se révèle être le personnage principal, qu'on arpente grâce à la structure originale du roman, chaque partie correspondant à une pièce de la demeure dans laquelle se sont déroulés de nombreux événements, parfois heureux, parfois tragiques. Ce sont ces souvenirs, révélés au gré de notre visite, qui permettent aux personnages de se poser les bonnes questions et de faire ressurgir des secrets trop longtemps enfouis pour être enfin apaisés.

En bref, un roman unique en son genre à découvrir!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire