vendredi 15 janvier 2016

Chroniques 2016 \ Patte de velours, oeil de lynx de Maria Ernestam



Une petite perle à découvrir: "Patte de velours, oeil de lynx", de Maria Ernestam aux Éditions Gaïa.

Le pitch: Une fois celle-ci rénovée, Sara, Björn et leur chatte Michka s'installent dans la maison qu'ils ont achetée à la campagne, loin de la folle vie citadine et du voisinage peu avenant de leur ancien appartement. L'accueil de leurs nouveaux (et seuls) voisins, Agneta et Lars est très chaleureux. Tout serait parfait si le chat des voisins, Alexander, ne régnait pas en maître sur tous les environs, au point d'empêcher la pauvre Michka de sortir. Et aborder le sujet avec Agneta et Lars s'avère finalement plus ardu que prévu car, sous leurs abords bienveillants , ces derniers se révèlent plutôt envahissants voire hostiles...

Attirée par une couverture aguicheuse et conquise par une 4ème de couverture intéressante et élogieuse, j'ai dévorée ce très court roman de 100 pages en un éclair.

Au travers d'une écriture particulièrement soignée et plaisante, qui nous permet de plonger au coeur de l'intrigue dès les premières lignes, l'auteur nous livre avec finesse une véritable analyse des rapports de voisinage. Un zeste d'humour, un soupçon de voyeurisme, un brin de machiavélisme, une touche de méfiance, une pincée d'angoisse, une pointe de cruauté et un grain de folie, le tout servi avec une fin particulièrement déconcertante, font de ce livre un véritable concentré grinçant et décalé!

En bref, un vrai petit bijou à déguster sans délai!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire