mercredi 24 février 2016

Chroniques 2016 \ Le Cimetière des Morts qui chantent de Maxime Gillio


 
Un polar du Nord très prenant à découvrir : "Le cimetière des morts qui chantent", de Maxime Gillio, chez Ravet-Anceau.
Le pitch: Alors qu'il enquêtait sur Sorin Covaci, un sans papiers roumain dont la mystérieuse disparition a été signalée par sa petite amie Jennifer Fournel, le lieutenant Stéphane Marquet est dépêché sur une autre affaire: Jean-Pierre Claeneboo vient de mourir dans une violente explosion alors qu'il creusait une tombe dans le cimetière su village. Ce n'est pourtant pas un obus, monnaie courante dans la région, qui a provoqué l'explosion, mais une mine antichar russe placée là volontairement. Alors que c'est déjà le deuxième d'une fratrie de cinq qui décède subitement en très peu de temps, il est temps pour notre capitaine originaire de Nice de se rendre à Arleghem, petit village des Flandres. Mais une fois sur place, celui-ci se heurte au mutisme de la rustre famille. C'est finalement de la femme de ménage qu'il apprend que la maison de la fratrie a été visitée. Découvrant également une vieille photo du cimetière du village sur les scènes de crime, la piste le mène à un sombre règlement de compte de 1944... Mais la piste n'est-elle pas trop simple? Aidé du Capitaine Dacié, fraîchement revenu de vacances, le lieutenant Marquet devra percer à jour les nombreux secrets qui entourent cette famille de fossoyeurs pour découvrir la vérité...
 
Tombée par hasard sur ce petit polar  au titre alléchant à la médiathèque, j'ai rapidement succombé à sa 4ème de couverture et n'en ai fait qu'une bouchée!
Avec un soupçon d'humour (noir!) et une belle dose de dérision, l'auteur nous livre là un récit original servi à la sauce locale, usant et abusant de clichés et stéréotypes hauts en couleur. L'intrigue, sombre et bien plus complexe qu'il n'y paraît, tient le lecteur en haleine dès les premières pages jusqu'à la révélation inattendue, perdu qu'il est entre fausses pistes et les secrets de ce village du Nord de la France. L'écriture, fluide et agréable, rend cette lecture d'autant plus rapide et captivante.
 
En bref, un petit polar très intéressant et réussi!