mercredi 3 février 2016

Chroniques 2016 \ Le Sang Versé d'Åsa Larsson


 
Un polar suédois original: "Le sang versé" d'Åsa Larsson, chez Albin Michel et Livre de Poche.

 Le pitch: Traumatisée après avoir causé la mort de trois personnes dans de sombres circonstances, Rebecka Martinsson tente de se reconstruire et reprend petit à petit son métier d'avocate après son congés longue maladie. Contrainte de retourner dans sa région natale, au nord de la Suède, pour négocier un gros contrat pour son cabinet avec des groupes religieux, elle apprend sur place que Mildred Nilsson, pasteure de la paroisse, a été sauvagement assassinée, retrouvée pendue à l'orgue de l'église et le visage atrocement mutilée. Mais cette femme, au caractère bien trempé, féministe dans l'âme, et protectrice d'une louve ayant élu domicile sur ce territoire de chasseurs, était loin de faire l'unanimité dans cette communauté. Anna-Maria Mella et Sven-Eric Stålnacke, en charge de l'enquête, se démènent pour retrouver le coupable, mais les ennemis de la défunte, et donc les suspects, ne manquent pas...

 Alors que je lorgnais depuis déjà pas mal de temps sur ce polar, venu du Nord et prix du meilleur roman policier suédois, le destin, et surtout la sélection du Prix des Lecteurs Polar du Livre de Poche, m'a permis d'accélérer les choses pour mon plus grand plaisir !

 L'auteur nous plonge avec talent dans un polar prenant, à l'atmosphère austère et tendue, au cœur de cette communauté pleine de secrets. Le suspense est ici au rendez vous et brillamment maintenu au fil des pages. Les nombreux flashbacks, subtilement distillés tout au long du roman, permettent au lecteur de cerner davantage ces personnages atypiques et particulièrement tourmentés, même si le traumatisme vécu par notre héroïne nous pose question si l'on n'a pas lu le premier roman de la série (Horreur boréale). Le dénouement est plutôt réussi tant il est brutal et inattendu, mais nous laisse aussi une pointe de frustration, tant qu'on n'a pas lu, je suppose (et j'espère!), le roman suivant...

 En bref, un polar intéressant à découvrir!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire