vendredi 18 mars 2016

Chroniques 2016 \ Jeux dangereux de Jérôme Dumont


Un polar technologique très original : "Jeux dangereux", de Jérôme Dumont, disponible sur Amazon.

Le pitch : Avocat de 35 ans menant une vie tranquille pleine de petites habitudes, Gabriel Rossetti s’apprête à rencontrer une nouvelle cliente, Amandine Deschamps, en vue d’une énième procédure de divorce. Celle-ci, créatrice de la florissante Startup Stuff For Fun (S4F), plateforme sociale dédiée aux jeux en ligne qui s’apprête à lancer un nouveau jeu, passe sa vie entre Sophia Antipolis et Montréal où se trouvent les locaux de sa société, et soupçonne depuis quelques temps son mari, Frank, d’entretenir une relation extraconjugale. Mais la filature entamée par M. André à la demande de Gabriel va vite révéler que les manigances de Frank sont bien différentes, et bien plus graves qu’il n’y paraît…

Découvert par hasard sur Twitter, c’est à la suite d’un échange avec l’auteur que ce dernier a eu l’extrême gentillesse de m’envoyer l’intégrale des trois polars de sa série « Rossetti et MacLane », et je lui en suis infiniment reconnaissante !

Dans ce premier roman, l’auteur nous entraîne dans une histoire, faussement simple au départ, pour finalement nous plonger au cœur d’une enquête originale et captivante dans l’univers des jeux en ligne et des réseaux sociaux, pour notamment mettre en exergue l’inquiétante dérive que peut entraîner la collecte des données récoltées par nos appareils intelligents qui régissent désormais nos vies.
Happé dès les premiers chapitres, le lecteur se prend très vite au jeu (c’est le cas de le dire !) et suit avec avidité les trépidantes aventures de nos apprentis enquêteurs, ballotté de Nice à Montréal, avec escale en Italie, au Maroc ou encore en Croatie pour notre plus grand plaisir.
On s’attache rapidement aux personnages principaux de cette intrigue, à Gabriel tout d’abord, cet avocat sympathique qui, à l’instar de son lecteur, n’hésite pas à se lancer dans un monde dont il ignore tout, mais aussi Amandine, jeune femme très investie dans son travail qui n’a pas froid aux yeux. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, notamment Martinez, Nina ou Ange qu’on trouve immédiatement sympathiques.
L’écriture de l’auteur, nerveuse et fluide, et la clarté de ses propos en dépit d’un sujet pourtant complexe, rend la lecture de ce polar innovant d'autant plus simple et agréable.

En bref, un polar original et novateur ! Il me tarde découvrir la suite des aventures de Rossetti et MacLane !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire