vendredi 4 mars 2016

Chroniques 2016 \ Meurtres en Majuscules de Sophie Hannah


Hercule Poirot de retour: "Meurtres en Majuscules" de Sophie Hannah, aux éditions du Masque et Livre de Poche.
 
Le pitch: Souhaitant profiter d'une retraite bien méritée, Hercule Poirot s'est installé dans une petite pension à Londres, dans laquelle il a sympathisé avec l'inspecteur Edward Catchpool de Scotland Yard. 
Alors qu'il dîne tranquillement au Pleasant's Coffee House, une jeune femme prénommée Jenny y pénètre complètement affolée, craignant pour sa vie, et implorant le célèbre enquêteur par ces mots "Que personne ne leur ouvre la bouche, avant de s'enfuir. 
De retour à la pension, Poirot retrouve un Catchpool soucieux. Celui-ci lui fait part de sa nouvelle affaire rocambolesque: Trois meurtres ont été commis à l'hôtel Bloxham, deux femmes et un homme, empoisonnés et positionnés de la même manière dans trois chambres situées à trois étages différents. Un bouton de manchette avec les initiales PIJ a été glissé dans la bouche de chacun des cadavres. Avec le flair hors normes qui le caractérise, Hercule Poirot comprend tout de suite que ces trois meurtres sont liés avec la soudaine apparition de la mystérieuse Jenny, et se lance tout de suite avec Catchpool dans cette folle enquête, dont les indices vont les conduire à un drame survenu 16 ans plus tôt dans le petit village de Great Holling...
 
Quel ne fut pas mon plaisir lorsque j'ai découvert que notre célèbre enquêteur belge aux moustaches spectaculaires était de retour! Et n'ayant que trop retardé ce retour aux sources, c'est avec un réel contentement que je me suis finalement lancée dans ce très bon moment de lecture!
 
Sans dénaturer la personnalité de notre célèbrissime Poirot qui passe chaque détail à la loupe, l'auteur nous entraîne avec lui dans une enquête complexe digne d'Agatha Christie. Plongé au coeur de cette intrigue riche en fausses pistes et autres rebondissements, le lecteur doit assembler chaque indice à la façon d'un puzzle pour résoudre cette affaire machiavélique. 
Le récit pâtit certes d'un dénouement un peu trop long et de personnages relativement fades, en particulier le transparent inspecteur Catchpool, mais le suspens n'en reste pas moins brillamment maintenu pour une enquête hautement maîtrisée, d'autant que la belle plume de l'auteur contribue à rendre cette lecture agréable.
 
En bref, un plaisant retour de notre célèbre enquêteur à moustaches!