dimanche 15 mai 2016

Chroniques 2016 \ La Tour de Sélénite d'Arnaud Codeville


Un roman aussi brillant que flippant : "La Tour de Sélénite", d'Arnaud Codeville, disponible sur Amazon.
 
Le pitch : 1981. Ayant connu un immense succès avant la dégringolade, Adel Blanchard est un écrivain en difficulté. Fauché et en pleine procédure de divorce avec Rose, sa future ex-femme qui l'empêche de voir ses jumeaux, Adel se voit contraint d'accepter un poste de professeur de Lettres à la Faculté de Lille. Alors que la pauvre homme en pleine dépression intègre son petit logement de fonction, il s'apprête à commettre l'irréparable lorsque sa voisine et nouvelle collègue Laure frappe à sa porte et l'en empêche sans le savoir. Il éprouve rapidement des sentiments pour cette belle jeune femme qui l'intègre rapidement à son petit cercle de collègues et amis, ce qui lui redonne goût à la vie.
A l'occasion d'une soirée,  Laure expose à ses amis un projet qu'elle veut soumettre au Doyen de la Faculté à la rentrée : Celui de racheter un vieux phare abandonné à Saint-Claude, sur la côte Atlantique, afin d'y amener des élèves pour le restaurer et y étudier la faune locale. Elle monte alors ce projet avec Maxime, un autre professeur particulièrement emballé par l'idée et, contre toute attente, celui-ci est validé.
Une première expédition est alors organisée aux vacances de la Toussaint, et c'est accompagné de deux élèves que Laure et Maxime prennent la route de Saint-Claude... Sauf qu'ils ne vont plus donner de nouvelles...
 
Je préfère m'arrêter là pour l'histoire, afin d'éviter tout spoiler ! C'est hier soir que, en quête de ma prochaine lecture, je jetais mon dévolu sur ce roman... Un roman pourtant classé terreur/fantastique pour une lecture tard dans la soirée? Allons! Il en faut bien plus pour m'impressionner, voyons... Sotte naïve que je suis...!
Car voilà bien longtemps que je n'avais pas frissonné à la lecture d'un roman, rejoignant là le cercle très fermé de mes chouchous du genre, Stephen King et H.P. Lovecraft ! Mettant tranquillement en place un décor a priori anodin et inoffensif, l'auteur parvient à installer avec finesse une atmosphère légèrement inquiétante pour devenir carrément angoissante alors qu'approche le dénouement. La tension monte crescendo tout au long de ce récit brillamment construit, prenant au piège le pauvre lecteur qui, conquis mais atterré, littéralement happé par cette effroyable intrigue rondement menée, ne peut s'empêcher de tourner frénétiquement les pages, ne pouvant lâcher ce roman avant d'en connaître la fin qui, d'ailleurs, le laissera complètement effaré. 
Particulièrement fluide et sensible, la plume de l'auteur permet au lecteur (pauvre de lui!) de vivre l'histoire plus que de la lire, provoquant chez lui peur et sueurs froides, effroi et chair de poule, pour de mémorables sensations fortes aux côtés de nos personnages richement étoffés, et un moment de lecture d'une rare intensité !
 
Bref, un roman délicieusement terrifiant ! Je vous invite sans délai à rejoindre vous aussi le phare de Saint Claude... Faites attention à vous, quand même...

2 commentaires:

  1. Cc.
    Ta description m'a vraiment donné envie de le lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en vois ravie, c'est un livre super! Hâte d'avoir ton retour à son sujet! ;)

      Supprimer