lundi 27 juin 2016

Chroniques 2016 \ La prétendue Innocence des Fleurs de Calderon - Moras



Un jeu de piste envoûtant : "La Prétendue innocence des Fleurs", de Franck Calderon et Hervé De Moras, aux éditions Scrinéo et Livre de Poche.
Le pitch : Le juge d'instruction Marc Ferrer retrouve dans l'un de ses dossiers le redoutable Richard Albuquerque, avocat aussi retors que véreux semble-t-il, et ennemi juré du magistrat, qu'il cherche à faire tomber depuis une précédente affaire qui les a opposés huit ans plus tôt. Mais bientôt celui-ci reçoit à son bureau un bouquet de fleurs trop précisément composé pour qu'il s'agisse d'une coïncidence, lui remémorant alors une douloureuse histoire d'amour, aussi éphémère que tragique, survenue elle aussi huit ans plus tôt. Confronté aux fantômes du passé, et en pleine désillusion sentimentale, Marc Ferrer va devoir se remobiliser pour résoudre son affaire en cours et démêler ses sombres souvenirs...
 
Reçu à l'occasion de la sélection de juin pour le Prix des Lecteurs du Livre de Poche, j'ai immédiatement été séduite par cette couverture et ce titre aussi intrigants l'un que l'autre. Définitivement conquise par un résumé laconique mais largement suffisant pour éveiller la curiosité, c'est avec grand plaisir que je me suis finalement plongée dans ce formidable roman écrit à quatre mains, alliant avec brio thriller et romantisme.
 
L'auteur nous plonge ici au cœur d'une intrigue solide et remarquablement maîtrisée, construite à la manière d'un jeu de piste particulièrement élaboré. Le lecteur ne peut que succomber à ce subtil mélange des genres et suivre les bouquets au fur et à mesure de sa lecture sur fond de musique classique enivrante. Promené de Paris à Nîmes en passant par la Sérénissime Venise dont les descriptions sont magnifiques et d'un réalisme impressionnant, bercé de romantisme et de culture, le lecteur déjà fasciné voyagera avec ravissement, tenu en haleine tout au long du récit tant le suspens est brillamment maintenu, avant d'être sidéré par ce dénouement totalement inattendu.
On ne peut que s'attacher à ce juge d'instruction. Au départ distant, voire même fermé, on ne peut qu'apprécier tant ses qualités que ses failles qui le rendent indéniablement humain. Egaré dans son passé, on se plaît à le suivre dans ses recherches pour enfin percer à jour cette vérité qui lui manque tant pour se (re)construire totalement. Plutôt fouillés et suffisamment construits, les personnages "secondaires" ne sont pas en reste et sont très intéressants, qu'ils souhaitent aider ou nuire à la quête de notre magistrat.
Fine et délicate, la plume, particulière du fait de cette écriture à quatre mains, ne fait qu'ajouter à la beauté et à la sensibilité de ce récit.
En bref, un "thriller romantique" vraiment captivant que je vous conseille fortement !