mercredi 8 juin 2016

Chroniques 2016 \ L'Archange du Chaos de Dominique Sylvain


Un polar aussi nerveux que prenant : "L'archange du Chaos", de Dominique Sylvain, aux éditions Viviane Hamy.
 
Le pitch : L'équipe de Bastien Carat, Commandant à la Crim' est en pleine tourmente. Contraint de débarquer maladroitement son vieil ami et coéquipier Colin Mansour à la veille de sa promotion en raison de son alcoolisme, celui-ci doit désormais travailler avec Franka Kehlmann, une jeune recrue issue de la Financière, très brillante mais surtout protégée de la nouvelle divisionnaire Christine Santini, une femme aussi calculatrice que carriériste. Pour autant le Groupe Carat n'a pas le temps de s'apitoyer sur son sort : Le corps supplicié d'une femme vient d'être retrouvé dans la cave d'un immeuble en chantier, attachée, la langue coupée, le bras brûlé... Des blessures infligées ante mortem, et pourtant soignées... Autre élément étrange, la victime avait reçu des menaces de mort quelques jours avant sa disparition, de style plutôt médiéval et mystique. Mais faute d'indices, et butant sans cesse sur de fausses pistes, l'enquête s'avère laborieuse pour l'équipe, surtout lorsque d'autres victimes sont retrouvées torturées et tuées selon le même mode opératoire, sans que l'on puisse deviner le lien qui les unit entre elles...
 
Il y avait bien longtemps que je souhaitais découvrir la plume de Dominique Sylvain, sans jamais trouver l'occasion de franchir le pas. Mais le destin a voulu que je croise la route de Bookeenstore et leur très prometteuse soirée du 16 juin pour que je saisisse enfin cette opportunité, en me plongeant dans son dernier roman pour mon plus grand contentement !
 
Revisitant complètement le thème du tueur en série, l'auteure nous plonge ici au coeur d'un récit diabolique, où la noirceur et le mysticisme règnent en maître. Bien plus complexe qu'il n'y paraît, l'auteur a su mener un remarquable travail de recherches emprunt d'actualités pour nous livrer une intrigue atypique mais particulièrement bien maîtrisée. Malmenant son lecteur, ce dernier se retrouve cahoté entre péripéties et rebondissements, de fausses pistes en faux semblants, happé dans une spirale infernale qui ne connaît pas de longueurs ni de temps mort. Le lecteur se retrouve en outre entraîné à toute allure vers un dénouement qui, lui aussi, sait nous surprendre tant il se démultiplie à la manière de poupées russes, avant d'être mis KO par une fin aussi rocambolesque qu'ahurissante !
Vraie force du roman, la grande originalité de ce polar réside surtout dans ses personnages, et plus particulièrement le duo Bastien Carat et Franka Kehlmann, bien que leurs coéquipiers ne soient pas en reste. Particulièrement fouillés et consistants, l'auteure a su proposer une équipe au fort tempérament, et pas aussi soudée qu'à l'accoutumée. Souvent ambivalents, les personnages oscillent bien souvent entre moult sentiments. Leur comportement peut parfois prendre le lecteur au dépourvu, voire même de le laisser complètement déboussolé.
Enfin l'écriture est vive, nerveuse, le style est fluide, efficace, ce qui contribue à renforcer le côté captivant de ce roman.
 
En bref, un polar brillant et haletant ! Il me tarde de découvrir bien davantage la bibliographie de cette auteure !