mardi 14 juin 2016

Chroniques 2016 \ Laudanum de Virginie Bégaudeau


Un roman déroutant : "Laudanum", de Virginie Bégaudeau, autopublié chez Books On Demand.
Le pitch : Paris, 1899. Karine Deloménie accouche d'une petite fille à l'hôpital psychiatrique Sainte Anne. 13 ans plus tard, Moïra est une enfant fragile, enjouée et insouciante, ayant connu déjà bien des maux, à commencer par la mort de sa mère lorsqu'elle avait 5 ans, mais aussi son internement qui s'en est suivi. Elle s'apprête à retrouver Noé, un jeune garçon de quelques années son aîné, auquel elle s'est inexplicablement attachée. Mais la maisonnée est le théâtre d'un nouveau drame qui ébranle une fois de plus la jeune fille et amène le retour d'une être aussi mystérieux que redouté : Jared.
Afin de préserver la jeune fille, son père décide de l'envoyer chez sa tante maternelle Julie à Val d'Orsay, accompagnée de Noé qui semble être le seul à pouvoir l'apaiser. Elle va y passer 5 heureuses années et va y faire la rencontre de Claire Bach, jeune fille accompagnant son père, médecin, venus tous deux s'installer à Val d'Orsay pour fuir ainsi la capitale et le scandale qui risque de ternir leur nom. Mais c'est sans compter l'omniprésence de Jared et les sombres desseins dont fait l'objet la jeune fille...
Sans vraiment savoir pourquoi, je suis malheureusement passée à côté de ce roman, reçu à l'occasion de sa sélection pour le Prix de l'Autre Edition pour lequel j'ai l'immense privilège d'être membre du Jury. Simple question de feeling, sans doute, car force est de constater que ce roman recèle bien des qualités.
L'auteur nous plonge en effet en plein début du XXème siècle, dans une société somme toute bien misogyne, à l'heure des premiers pas de la psychiatrie moderne. L'auteure a su construire une intrigue brillamment menée, riche en suspens et particulièrement sombre, faite de nombreux secrets et non-dits, plaçant ainsi son lecteur dans la même situation d'ignorance que ses protagonistes, le laissant ainsi assembler chaque pièce de ce puzzle machiavélique pour aboutir aux éclairantes révélations qui vont le laisser pantois.
L'auteure a su doter son intrigue de personnages remarquablement fouillés et étoffés, les plaçant dans une position telle qu'il est pratiquement impossible de savoir à qui l'on peut véritablement faire confiance, semant insidieusement le doute dans l'esprit de son lecteur avant de lever le voile sur les réelles ambitions de chacun. Pour autant, le personnage de Claire est vraiment intéressant et attachant. On se plait en effet à suivre cette jeune femme aussi belle qu'intelligente dans sa courageuse lutte pour s'imposer dans une discipline exclusivement masculine et être ainsi reconnue par ses pairs.
L'écriture est belle, soignée, raffinée, le style fluide et élégant, ce qui contribue à rendre cette lecture agréable.
En bref, un rendez-vous que je regrette d'avoir manqué , cela ne tenant qu'à moi pour ce roman saisissant et déconcertant dont je vous conseille la découverte, comme il me tarde de découvrir davantage la plume de cette auteure.