mercredi 29 juin 2016

Chroniques 2016 \ Le Roi est vaincu de Philippe Fuzellier


Une enquête particulièrement haletante : "Le Roi est Vaincu" de Philippe Fuzellier, auto édité chez Edilivre.
 
Le pitch : 23 mars 1995, Lac du Der : Un redoutable assassin se met à l'œuvre et tue une jeune femme selon un mode opératoire aussi ignoble que minutieux : Après lui avoir entravé les poignets, l'avoir bâillonnée avec un mouchoir et avoir déchiré ses vêtements, il lui lacère le vagin et le ventre à coup de cutter, l'achève en l'égorgeant et lui trace finalement une croix au niveau du nombril. Celui-ci ne laissant rien au hasard, cet odieux crime n'est que le premier d'une sinistre série qui va s'étaler sur cinq ans et passer par Nevers, Bourges, Orléans ou Saint-Etienne, avant que la justice ne parvienne à mettre fin à ce périple meurtrier...
 
Découvert après avoir été contacté sur Twitter, cet auteur m'avait déjà accordé sa confiance en me confiant généreusement la lecture de deux de ses manuscrits, dont la parution est désormais imminente! Ravie de pouvoir renouveler l'expérience, celui-ci m'a ensuite transmis ce polar qui s'est vu attribuer le Prix Fondcombe en 2015. C'est donc avec un immense plaisir que je me suis de nouveau plongée dans ce roman policier particulièrement prenant !
 
L'auteur nous plonge ici en plein cœur d'une affaire criminelle plus que d'une simple intrigue. En effet, le lecteur au regard omniscient est partie prenante au récit qui se déroule sous ses yeux: Tantôt spectateur impuissant face aux crimes abjects du meurtrier, tantôt fin limier prenant part aux multiples investigations aux côtés des enquêteurs alors que les expertises ADN entrent tout juste en scène, tantôt 13ème juré de la Cour d'Assises assistant au procès du meurtrier. Le suspense est brillamment maintenu tout au long de l'histoire, l'auteur ayant su insidieusement semer le doute dans l'esprit du lecteur, cachant particulièrement bien son jeu avant de le mettre en échec avec un dénouement particulièrement surprenant.
La minutie et la rigueur adoptées par l'auteur pour nous présenter cette enquête rend cette dernière particulièrement crédible et réaliste, mais a aussi pour conséquence d'ôter tout le potentiel émotionnel de l'histoire selon moi, aucun personnage n'ayant finalement de rôle principal.
Le style est soutenu, agréable, la plume fine, soignée, et contribue grandement au plaisir qu'on prend à lire ce roman.
 
Bref, un polar intriguant et réaliste à découvrir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire