mercredi 15 juin 2016

Chroniques 2016 \ Le Waldgänger, épisode 1: La Vérité des Fous de Jeff Balek


Un premier épisode percutant, revisitant le mythe du super héros: Yumington 2025, épisode 1 La Vérité des Fous de Jeff Balek

Le pitch: Ancien militaire, réformé il y a quelques années suite à une grave blessure à la jambe, Blake est victime d'une mystérieuse attaque sur un chantier archéologique au Nikirstan. Trouvant refuge dans une salle cachée au cours de l'assaut alors qu'il est gravement blessé, Blake tombe nez à nez avec un squelette tenant une dague. Il perd conscience en voulant s'en emparer, et ne se réveillera qu'à l'hôpital, défiguré, avec une 3ème plaque d'identification autour du cou. Celui-ci réalise alors qu'il guérit anormalement vite et développe des capacités hors du commun. Désormais doté de sens incroyablement aiguisés, Blake ne va plus se reconnaître dans son comportement, et va dès lors et va tenter de découvrir qui il est, et ce qui l'a changé...

Découvrant cet auteur à l'occasion de la soirée organisée par Bookeenstore, c'est totalement par hasard que je suis tombée sur ce premier épisode d'un roman qui en comprend six, me permettant ainsi de découvrir sa plume pour mon plus grand plaisir!

Sans perdre un seul instant, l'auteur nous entraîne à toute vitesse au coeur d'une histoire particulièrement sombre et complexe. Bien qu'il soit parfois difficile de suivre le fil tant le rythme est haletant, l'intrigue est remarquablement bien maîtrisé et le suspens est brillamment maintenu tout au long du roman, et même au delà puisque le dénouement intriguant vous pousse à vous procurer la suite sans délai.
Même si on peut regretter l'insuffisante description de l'univers dans lequel on évolue, l'auteur n'en présente pas moins de solides bases en vue des cinq épisodes suivants, dans lesquels nous en apprendrons peut être davantage.
Bien que n'ayant suscité chez moi aucune empathie, ce qui a parfois ôté tout le potentiel émotionnel de certaines scènes, les personnages n'en restent pas moins très intéressants, que ce soit notre héros, qu'on apprend à connaître en même temps que lui-même, ou encore le mystérieux Hasverus et ses allures de vieil ange gardien.
Le style de l'auteur, efficace, vif et nerveux,  et renforcé par les courts chapitres, contribue à rendre cette histoire d'autant plus haletante, et apporte beaucoup à cette atmosphère noire et pesante.

En bref, un premier épisode prometteur, incitant à lire la suite sans tarder!