vendredi 1 juillet 2016

Chroniques 2016 \ Les Nuits de la Saint-Jean de Viveca Sten


Troisième titre d’une auteure à suivre : « Les Nuits de la Saint Jean », de Viveca Sten, chez Albin Michel et Livre de Poche.
Le pitch : Ile de Sandhamn, Novembre 2006. Lina Rosen n’est pas rentrée à la maison. Mystérieusement disparue au cours d’une tempétueuse nuit sur une île qui ne compte pas plus de 120 résidents permanents, les recherches visant à la retrouver demeurent infructueuses, et c’est faute d’éléments que la police penche pour la piste du suicide par noyade.
Quelques mois plus tard, Nora Linde, en pleine rupture avec son mari, décide de s’installer quelques jours sur l’île dans la maison de sa famille avec ses deux garçons. Mais au cours d’une banale partie de cache-cache dans la forêt, l’un d’eux fait une macabre découverte en tombant sur un bras humain enfoui dans un sac sous la neige… Dépêché sur place, l’inspecteur Thomas Andreasson n’a que peu de doutes sur l’identité de la victime. Pour autant, les indices manquent et l’enquête piétine. Thomas va dès lors devoir redoubler d’effort pour venir à bout de cette sinistre enquête…
Alors que j’avais découvert cette auteure au travers de ses deux premiers romans (Du Sang sur la Baltique et La Reine de la Baltique), j’ai eu le plaisir de pouvoir me plonger dans ce troisième opus dans le cadre de la sélection polar du Prix des Lecteurs de Livre de Poche. 
L’auteure nous livre ici une intrigue certes assez classique mais bien ficelée et remarquablement maîtrisée. Deux histoires s’entremêlent ici, l’une remontant au début du siècle dernier, se mêlant insidieusement à l’affaire en cours, la première apportant les éléments nécessaires à la résolution de l’autre. Tout en permettant au lecteur de comprendre que la vie sur l’île n’est pas toujours aussi rose qu’il n’y paraît, tant l’injustice peut faire d’innocentes victimes, l’auteur brouille habilement les pistes, avant de conduire son lecteur à la révélation ultime, maintenant brillamment le suspens tout au long du roman, sans manquer de mettre KO son lecteur avec un dernier chapitre aussi ahurissant qu’alléchant.
Il est particulièrement plaisant de suivre ces mêmes personnages tel un fil rouge au fil des romans, nous permettant ainsi de les suivre et de nous les rendre aussi proches qu’attachants.
Le style est vif, fluide, la plume nerveuse et agréable, promettant ainsi au lecteur une lecture aussi plaisante que rapide.
En bref, un troisième épisode réussi pour cette série palpitante !  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire