mardi 28 juin 2016

Chroniques 2016 \ Trace d'Alan Poisot


Un roman brillamment trompeur : "Trace" d'Alan Poisot disponible sur Amazon.
 
Le pitch : Journaliste divorcé, en perte de vitesse en cette période de canicule, Nathan rejoint ses amis à la nuit tombée pour une soirée bien arrosée à la belle étoile. Complètement ivre, Nathan est réveillé en pleine nuit par une sorte de triangle de feu qui embrase le ciel avant de disparaître aussi subitement qu'il lui est apparu... Quoiqu'intriguant, Nathan décide d'ignorer cet évènement peut être halluciné, trop inquiet de ne plus avoir de nouvelles de son collègue Thomas alors que ce dernier semblait tenir un scoop... Nathan décide alors d'enquêter sur la disparition de son collègue et ami, bien déterminé à découvrir la vérité...
 
Alors que son auteur avait eu l'extrême gentillesse de m'envoyer son roman avant sa parution, l'indécente taille de ma PAL m'a malheureusement empêchée de pouvoir me consacrer plus tôt à sa lecture... Mais la persévérance finit toujours par payer, aussi est-ce avec plaisir que j'ai enfin pu me plonger dans cette lecture ô combien... Surprenante !
 
L'auteur nous plonge ici dans un univers sombre frisant l'absurdité, presque kafkaïen tant il a su me rappeler l'atmosphère particulière du Procès. L'intrigue démarre lentement, posant de solides bases au lecteur qui commence déjà à trépigner d'impatience, ignorant encore à quoi s'attendre ici, avant d'être totalement pris au dépourvu par les multiples péripéties qui attendent nos protagonistes, complètement impuissant qu'il est face aux évènements qui se déroulent sous ses yeux ébahis. La tension monte crescendo au fil des pages et le suspens est brillamment maintenu tout au long de l'intrigue qui se poursuit à tambours battants jusqu'à un dénouement tout simplement ahurissant, finissant d'achever un lecteur déjà bluffé et abasourdi.
Je dois pourtant vous avouer que mon sentiment était bien plus mitigé au début de ma lecture. En effet, je ne comprenais pourquoi l'auteur restait parfois si flou, déjà dans ses termes, se contentant de parler de l'Etat ou de Réseau, mais aussi dans ses descriptions, les personnages semblant ainsi manquer d'étoffe... Mais, la vérité est ailleurs, vous savez bien, et PATATRA, cette vérité vous explose en pleine figure avec ce final effarant, aussi étonnant que bien pensé ! Chapeau Monsieur l'auteur, vous m'avez bien bernée! Je pense même qu'il aurait été possible de pousser le vice encore plus loin et développer davantage encore cette brillante intrigue pour amener le lecteur dans ses derniers retranchements. Mais ceci est une autre histoire...
Bien qu'assez peu décrit, les personnages n'en restent pas moins très intéressants, et le lecteur ne peut que succomber à cette envie de suivre Nathan dans sa quête d'une vérité, sur laquelle il n'aurait jamais dû tomber, quoi qu'il lui en coûte, trop investi dans cette mission pour penser y renoncer ne serait-ce qu'un seul instant.
Le style de l'auteur, vif et soutenu, sert à merveille cette plume fluide pour un rythme haletant à souhait.
 
En bref, une histoire de dupes bien originale pour un très bon moment de lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire