mercredi 22 juin 2016

Compte rendu sur la soirée de remise du Prix de l'Autre Edition !

Je ne vous ai pas encore parlé de la soirée de remise du Prix de l’Autre Edition ? Mais il est temps d’y remédier !!! 

Souvenez-vous : En avril, les plateformes de l’auto édition Edilivre, Publishroom, Books On Demand, Publibook et Société des Ecrivains lançaient la belle aventure du Prix de l’Autre Edition afin de mettre à l'honneur les auteurs indépendants et leur incontestable talent. Chacune d’entre elles a donc sélectionné un roman pour le mettre en compétition à l’occasion de ce prix et le jury, dont j’ai eu l’immense privilège de faire partie, avait un mois pour lire et noter ces cinq ouvrages.
Cette formidable aventure se clôturait donc par la soirée du 14 juin organisée tout spécialement pour la remise de ce fameux Prix de l’Autre Edition ! Etant exceptionnellement sur Paris toute la semaine, c’est avec une joie sincère que j’ai pu y participer !
Rendez-vous était donc pris au Bar à Bulles situé dans le 18ème arrondissement de Paris, à l’arrière du Moulin Rouge ! Bon, il fallait tout d’abord braver les très nombreux et enthousiastes supporters Irlandais attablés (ou pas !) aux pubs Irlandais (ou pas !) en vue d’assister au match de leur équipe… Ah non, même pas !

 

 
Une fois cet obstacle footballistique franchi, j’ai enfin pu accéder aux locaux qui accueillaient cette soirée. L’endroit est charmant, paisible car un peu plus isolé, et vraiment très agréable. Dommage que la pluie se soit invitée à la fête, sinon nous aurions pu en plus profiter de la terrasse ! Pour une prochaine fois peut-être ! 
 
 
A mon arrivée j’ai eu le plaisir d’être immédiatement accueillie par Marine (équipe Edilivre), ma principale interlocutrice au cours de l’aventure, à qui j’ai parfois mené la vie dure ! Il est toujours agréable de pouvoir enfin associer un nom et un visage, aussi l’échange est fort chaleureux. Celle-ci n’a ensuite pas hésité à me présenter son sympathique directeur, David STUT, avant de me présenter à mon « équipe », et notamment à Anaëlle, Responsable Marketing et Communication chez Publishroom avec qui je suis régulièrement en contact depuis le lancement de ce Prix. Toute à ma joie de pouvoir faire connaissance, et votre dévouée blogueuse ne reculant devant aucun sacrifice, je me suis présentée en… Renversant mon verre de jus d’orange sur la pauvre responsable éditoriale (Promis : On ne dirait pas, mais c’était bien du jus d’orange et je n’avais rien consommé avec les Irlandais ! Du coup… J’ai continué la soirée au jus d’orange !!!) Fort heureusement, hormis à mon amour propre je n’ai pas causé trop de dégâts ! J’ai ensuite fait la connaissance de Clémence (équipe Publibook) puis celle d’une charmante étudiante en journalisme, effectuant un stage auprès du site Internet Youbecom, venue à la soirée pour couvrir l’évènement et rédiger un article à ce sujet. Nous faisons brièvement connaissance puis, tout en dégustant les succulents petits fours du buffet, nous entrons dans le vif du sujet, le Prix, pour lequel je me passionne immédiatement, vous me connaissez bien sûr ! Cette dernière a d’ailleurs eu l’adorable attention de me citer dans son article, ce qui me touche énormément et j’en profite d’ailleurs pour l’en remercier ici !
 
 
 Mais le temps passe décidément trop vite et il est déjà l’heure de récompenser l’heureux gagnant de cette première édition ! Pour mon plus grand bonheur, c’est Dawoud Saadoun et son roman « Un jour Particulier » (Edilivre) qui remporte le Palme. Je peux maintenant vous avouer que j’avais voté pour cette pépite aussi passionnante que bouleversante, au point même que je l’avais acheté dans le secret espoir de pouvoir profiter de l’occasion pour me le faire dédicacer… Mais le destin (enfin surtout la SNCF et la CGT…) en a décidé autrement, privant la soirée de son lauréat qui n’a malheureusement pu se déplacer, anéantissant ainsi mon petit rêve doux dingue. Qu’à cela ne tienne, c’est par le biais d’un message vidéo que l’auteur, comblé d’être ainsi récompensé, a remercié les membres du Jury ainsi que sa maison d’édition, n’oubliant pas de féliciter les autres auteurs en lice. Quant à mon petit exemplaire orphelin de dédicace, je n’ai pas dit mon dernier mot et en ai touché un petit mot à Marine… J’aurai d’ailleurs une petite surprise pour vous très prochainement !
 
 

Alors que les petits fours laissent la place aux petits desserts (qui se révèlent aussi délicieux d’ailleurs !) j’ai le plaisir de retrouver l’auteure (malheureuse et pourtant talentueuse) Virginie Bégaudeau et ses sympathiques amis, mais aussi Noémie, responsable marketing chez BOD, ainsi que Lhattie Haniel, autre auteure indépendante. J’avais fait leur connaissance lors de l’atelier sur l’auto édition du 11 juin, c’est donc un réel bonheur pour moi que de le revoir ! La conversation est vraiment plaisante et se termine par une inoubliable petite séance « Photomaton » !
 
 

Mais l’heure tourne décidément trop vite (Va vraiment falloir penser à le séquestrer, ce Temps qui ne fait que passer, moi je vous le dis !), et c’est donc à regret que je me vois contrainte de saluer tout le monde et de rejoindre le métro pour rentrer… Tristesse…

En tout cas je garde un merveilleux souvenir de cette superbe soirée ! Je tiens encore une fois à remercier Anaëlle et Marine de m’avoir offert l’immense privilège de participer à cette formidable aventure ! C’était pour moi une fabuleuse expérience, que j’espère pouvoir renouveler… A l’année prochaine peut-être !
 
Retrouvez le site du Prix de l'Autre Edition ICI
Retrouvez l'article publié par le site Youbecom ICI
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire