mardi 26 juillet 2016

Chronique 2016 \ Rester groupés de Sophie Hénaff


 
Une récidive particulièrement exquise : "Rester groupés", de Sophie Hénaff, chez Albin Michel.
 
Le pitch : Tandis qu'elle peine à remotiver ses troupes, découragés par le dénigrement dont ils font injustement l'objet depuis la résolution malaisée de leur première affaire, et alors qu'elle accueille une nouvelle recrue tout droit sortie de l'HP, la Commissaire Anne Capestan se voit intimer l'ordre de collaborer avec le 36 et la BRI sur une affaire des plus délicates : le meurtre d'un policier, et pas n'importe lequel : le Commissaire Serge Rufus, flic dont la réputation n'est plus à faire... Mais aussi son ex beau-père... Triste occasion pour renouer le contact avec son ex-mari... Mais notre Commissaire garde la tête sur les épaules et ne se laisse pas abattre aussi facilement...
 
J'avais adoré "Poulets Grillés", objet de ma toute première chronique sur mon blog... Aussi me suis-je évidemment ruée dans ma librairie à la sortie de ce nouvel opus, bien décidée à me plonger dedans sans plus attendre ! Malheureusement la monstrueuse taille de ma PAL en a décidément autrement, me désespérant de ne trouver le temps pour me plonger dans cette nouvelle enquête... Mais c'est désormais chose faite pour mon plus grand bonheur!
 
L'auteure nous plonge une nouvelle fois au cœur d'une intrigue brillamment construite et toujours aussi rondement menée. Parsemée d'instants cocasses et autre épisodes loufoques, de dialogues truculents et autres mots délicieux, le lecteur savoure ainsi chaque instant de sa lecture pleine de suspense, celui-ci étant maintenu avec brio au fil des chapitres avant d'aboutir à un dénouement inattendu mais particulièrement réussi.
Vraie force du roman, c'est évidemment avec un immense plaisir qu'on retrouve les membres de cette brigade de choc, de Rosière à Lebreton, en passant par Merlot ou encore Dax. Mais l'auteur ne s'arrête pas en si bon chemin et nous fait la belle surprise d'agrandir cette belle famille policière avec l'arrivée de Saint-Lô (D'Artagnan pour les intimes) et ses irrésistibles tournures de phrases, mais aussi de Ratafia, fier petit rat policier (si si!) venant en renfort de notre adorable Pilote! On s'attache immanquablement à cette formidable équipe de bras cassés, solidaires à chaque instant et en toutes circonstances, d'autant que l'auteure intègre davantage d'éléments de leur vie personnelle, ce qui permet au lecteur d'apprendre à les connaître davantage encore, apportant une dimension plus personnelle, plus intimiste, ce qui est particulièrement appréciable.
Retrouvant avec bonheur cette plume nerveuse, un brin décalée et pleine d'humour, l'auteure nous livre ainsi une performance sans faille pour un pur moment de bonheur littéraire.
 
En bref, ce roman se dévore mais ne rassasie pas... Aussi j'attends la suite des aventures d'Anne Capestan et sa folle équipe avec impatience!