dimanche 17 juillet 2016

Chroniques 2016 \ Les bonnes nouvelles de Laurent Jardin



Une lecture complexe et déroutante : "Les bonnes nouvelles", de Laurent Jardin, disponible sur Amazon.

Alors que Maurane, jeune chanteuse en devenir mais manquant d'assurance, se réveille douloureusement après une nuit dont elle ignore tout, réalisant soudain qu'on lui a volé le pendentif de sa mère auquel elle tient énormément, Leila est quant à elle une mannequin déjà promise à un bel avenir en dépit de son jeune âge... Mais les destins de ces jeunes femmes, parmi tant d'autres, vont vite basculer et s'entrecroiser...

Ayant eu l'immense plaisir de recevoir ce court roman suite à un petit jeu sur Twitter, je dois malheureusement constater qu'il s'agit d'un rendez-vous manqué, pour mon plus grand regret.

L'auteur nous livre ici une intrigue vraiment prometteuse, brillamment construite et rondement menée, particulièrement riche, sombre et complexe, peut-être trop pour moi peut-être justement. J'ai d'abord aimé suivre les nombreux revirements de situation avant d'en perdre le fil, pour finir totalement égarée dans les méandres et quelques digressions de cette intrigue vraiment étoffée. J'ai réussi à reprendre le train en marche avant le dénouement, mais il était sans doute trop tard pour que je puisse y adhérer...
Tous féminins, les personnages sont remarquablement soignés. L'auteur est parvenu à nous dépeindre des êtres au tempérament bien trempé, à la fois forts et fragiles. Pour autant, leur trop grand nombre m'a là encore fait perdre le fil de l'histoire. Leur route se croisent très régulièrement, au point que je ne parvenais plus à suivre ni comprendre le rôle de chacune, m'empêchant par là même de m'attacher à elle...
Le style de l'auteur, fluide, vif, apporte cependant beaucoup de dynamisme à cette lecture.

En bref, je suis passée à côté de ce très court roman et j'en suis désolée. J'ai sûrement manqué de finesse et n'ai pas su saisir toute la subtilité du propos, qui pourrait peut-être m'être révélé à l'occasion d'une nouvelle lecture, qui sait...