dimanche 31 juillet 2016

Chroniques 2016 \ Les Temps sauvages de Ian Manook


Un polar instructif et prenant : "Les Temps Sauvages" de Ian Manook, chez Albin Michel et Livre de Poche.
 
Le pitch : Tandis que l'inspectrice Oyun est dépêchée sous le blizzard de la steppe mongole suite à la sinistre découverte d'un empilement de cadavres tombés du ciel, Yeruldelgger doit quant à lui se rendre dans le massif de l'Otgontenger où un conservateur de musée et grand adepte de la philosophie des Lumières voit les gypaètes se repaître des os d'un corps coincé dans une falaise, pendant que sa compagne, la légiste Solongo, reçoit le corps d'une femme égorgée, qui n'est autre que Colette, une prostituée que Yeruldelgger connaissait et qui conduit à son arrestation par la Police des Polices... Le décor est planté, et les enquêtes qui, en apparence, n'ont aucun lien entre elles, peuvent commencer...
 
Reçu dans le cadre de la sélection de Juillet du Prix des Lecteurs du Livre de Poche (polar), c'est avec plaisir et curiosité que je me suis plongée dans ce deuxième volet des aventures de désormais réputé Yeruldelgger.
 
L'auteur nous plonge ici au cœur d'une enquête dense et complexe, menée tambour battant à travers la Mongolie, en passant par la France, la Chine et la Russie. Richement documenté et servi par des descriptions aussi foisonnantes que sidérantes de réalisme, le dépaysement est total dans cette Mongolie où la pollution n'a d'égale que la corruption, tiraillée entre les traditions millénaires de ses nomades des grandes terres extrêmes et la modernité latente dans certains coins de la capitale Oulan Bator, d'où la jeunesse peine à trouver sa place et cherche bien davantage à fuir. Voyageant ainsi au fil de l'intrigue bien construite et pleine d'humour en dépit d'une violence omniprésente, le lecteur vogue ainsi de rebondissements en rebondissements avant d'aboutir à un dénouement plutôt inattendu.
Remarquablement bien décrits, l'auteur a su doter chacun de ses personnages d'une réelle épaisseur, que ce soit Yeruldelgger, flic blasé et cabossé par la vie, à la fois bourru, teigneux et intègre, respectueux des traditions mais prêt à tout pour mener son enquête à son terme, ou encore sa coéquipière Oyun, jeune femme pleine de courage et de volonté, symbole de modernité autant que de fragilité, ou encore Zarza, ce flic français intuitif mais fâché avec les méandres procéduraux. Les autres personnages, et notamment les enfants tels que Ganshu, Batulga ou encore Saraa, ne sont pas en reste et se révèlent aussi intéressants qu'attachants.
L'écriture est agréable et scénaristique, les chapitres courts soutiennent un rythme nerveux et haletant, ce qui rend la lecture d'autant plus plaisante et captivante.
 
En bref, un polar exotique et exaltant, à découvrir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire