mercredi 31 août 2016

Chroniques 2016 \ Riquet à la Houppe de Amélie Nothomb


Un fabuleux roman à ne pas louper en cette rentrée littéraire : "Riquet à la Houppe", de Amélie Nothomb, aux éditions Albin Michel.
 
Le pitch :
A 48 ans, Enide et son mari Honorat sont les heureux parents d'un petit garçon qu'ils prénomment Déodat. D'une rare laideur, mais doté d'une intelligence exceptionnelle, ses parents le préservent de leurs proches et l'entourent de toute l'affection possible.
A 25 ans, Rose et son mari Lierre sont les heureux parents d'une petite fille qu'ils prénomment Trémière. D'une rare beauté, mais dotée d'un sens de l'observation exceptionnel qui la font passer pour bête ou stupide, ses parents la confient aux soins de Passerose, sa grand-mère un peu fantasque avec qui elle noue une relation aussi intense que fusionnelle.
Ces deux là sont faits pour se rencontrer... Mais comment ?
 
C'est toujours un plaisir pour moi de retrouver Amélie Nothomb chaque année à l'occasion de la rentrée littéraire. Cette année ne fait pas exception, je n'ai donc pas pu m'empêcher de répondre présent à ce rendez-vous fixé de longue date en me ruant à la librairie pour dévorer sans tarder ce dernier bijou !
 
L'auteure parvient encore une fois à nous enchanter en revisitant cette fois-ci le conte éponyme de Perrault, avec toujours autant de talent et d'érudition. Croisant subtilement les récits, l'auteure nous retrace ainsi la vie de ces deux enfants que tout oppose mais décidément voués à se rencontrer. Sans se déparer de sa légendaire sensibilité empreinte de fantaisie et de son immanquable finesse teintée d'humour, l'auteure parvient à aborder des thèmes pourtant graves et profonds tels que la différence, le regard de l'autre et l'acceptation de soi, ne manquant pas de nous livrer une certaine réflexion sur notre société actuelle.
Fouillés et dépeints avec une grande délicatesse, les personnages se révèlent particulièrement attachants, et épatent surtout le lecteur de par leur grandeur d'âme et leur force de caractère. Alors même qu'ils sont malmenés et persécutés par leurs congénères, chacun d'eux parvient pourtant à faire abstraction de ces moqueries et humiliations pour se préserver, s'élever et avancer sur le chemin de la vie.
Toujours aussi inimitable et savoureuse, la plume de l'auteure nous régale et contribue une fois encore à faire de ce roman un moment de lecture particulièrement jouissif.
 
En bref, encore un immanquable roman de cette talentueuse auteure à savourer sans modération.