lundi 31 octobre 2016

Chroniques 2016 \ La vie rayée de Sacha Stellie



Un véritable trésor de l'autoédition : "La vie rayée", de Sacha Stellie, disponible sur Amazon.

Le pitch : La famille Eyme compte trois enfants devenus grands : la sensible Vivienne, l'indécis Paul-Ely et l'altruiste Julien, auxquels s'ajoute une petite dernière qui fait partie de la fratrie, peu importe comment elle s'y est glissée, la jeune et spontanée Lola. La famille Eyme est particulièrement soudée et a toujours su se battre et aller de l'avant au delà des difficultés. La famille Eyme a toujours su préserver les siens comme son passé, bien décidée à le faire subsister le plus longtemps possible. La famille Eyme a cependant besoin de regarder vers l'avenir et de tourner une page de son histoire pour faire avancer la vie et conquérir le bonheur. Parce que la famille Eyme, c'est une famille, avant tout...

Le hasard a voulu que je croise la route de cette très charmante auteure à l'occasion de l'atelier sur l'autoédition organisée en juin dernier à Paris par l'Association "La Plume en Question" et la plateforme d'autoédition "BOD". Le hasard fait décidément bien les choses, puisque j'ai ainsi eu la chance de faire la connaissance d'une auteure fort sympathique et particulièrement généreuse, celle-ci ayant eu la gentillesse de m'offrir un exemplaire papier de son dernier roman, alors tout juste sorti... Je n'ai à ce jour que deux regrets : celui d'avoir tant tardé à le lire, et celui de l'avoir déjà refermé...

Qu'il m'est donc difficile de chroniquer ce roman à présent, bien consciente de ne pas être en capacité d'être à la hauteur du coup de coeur que j'ai eu pour celui-ci. En effet, quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur un livre qui a su m'atteindre en plein cœur dès les premières pages... Plus que touchée, ce roman a même su me parler et faire remonter en moi bien des souvenirs tant je me suis sentie proche et familière de son histoire au gré de lieux évoqués... Je vous le dis, le hasard fait décidément bien les choses... Aussi vais-je essayer de faire de mon mieux pour vous faire ressentir ce que j'ai moi-même vécu à la lecture de ce formidable roman...
Armée d'une extrême délicatesse doublée d'une incroyable sensibilité, l'auteure nous entraîne ici au cœur d'une histoire pourtant si simple mais tellement émouvante, celle de la Famille Eyme, malmenée par la vie mais solide à toute épreuve, soudée face à l'adversité et toujours debout, peu importe les embûches. Envoûté dès les premières pages, le lecteur se sent immédiatement adopté par cette si belle famille qui a le cœur sur la main, ce qui lui permet instantanément de vivre plus qu'elle ne lit cette magnifique histoire d'une douceur sans égale. Dès lors le lecteur se retrouve emporté dans un véritable tourbillon de sentiments vifs et d'émotions pures qu'il partagera avec les membres de cette famille à l'instar d'un grand frère ou d'une petite sœur, avant de refermer ce livre les larmes aux yeux, vide et le cœur lourd, presque orphelin d'une famille à laquelle il se sentait pleinement appartenir...
C'est finalement l'archétype de la famille formidable que l'auteure parvient ici à nous dresser. Celle qu'on a idéalisée... Celle qu'on aimerait tous avoir. Celle dans laquelle on aurait rêvé de grandir... Ou peut-être pas finalement, car c'est probablement ce message que ce récit parvient aussi à nous faire passer : De famille nous n'en avons qu'une, elle n'est sûrement pas parfaite mais elle est unique, et c'est à partir d'elle que nous entrons dans la vie, quoi qu'il arrive et quoi qu'il en coûte... C'est peut-être bien cette magnifique leçon de vie que ces personnages, si différents et pourtant si attachants, dépeints avec grand soin par leur auteure, nous soufflent au creux de notre âme. Pour autant les autres protagonistes de ce récit ne sont pas en reste, car c'est finalement bien grâce à eux que NOTRE famille ouvre les yeux pour envisager l'avenir et les jours heureux.
Servi par une écriture aussi belle que soignée, un style aussi fluide qu'agréable, le lecteur ne peut dès lors plus quitter ce roman, et voit dès lors les lignes, les pages et les chapitres défiler sous ses yeux sans qu'il puisse arrêter le cours du temps, contribuant ainsi à lui faire ressentir chaque émotion transmise par ce récit.

En bref, et vous l'aurez donc compris, ce roman est un véritable coup de cœur pour moi, et la famille Eyme, c'est finalement presque la mienne...

2 commentaires:

  1. Un bel article qui reflète le même sentiment de bien être que j'ai ressenti en le lisant... Comme toi, "Je n'ai à ce jour que deux regrets : celui d'avoir tant tardé à le lire, et celui de l'avoir déjà refermé..." Heureusement il reste le deuxième et cette fois-ci je ne vais pas me faire avoir: Un chapitre par soir, pour faire durer le plaisir jusqu'à son prochain livre... Au printemps je crois?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il me reste en effet son premier roman! 😍 Quant à la date de son prochain, je n'en ai malheureusement pas connaissance, mais je le lui demanderai, c'est sûr! 😍

      Supprimer