samedi 26 novembre 2016

Compte rendu sur la soirée Bookeen Café du 16 novembre !

Ouvrez grand vos yeux les amis, je vais maintenant vous parler de la soirée Bookeen Café du 16 novembre dernier, spécialement dédié à la littérature Fantasy et Fantastique... Et Dieu sait qu'elle l'était, fantastique, cette soirée !

Là j'ai toute votre attention, n'est-ce pas ? Pour autant, je vais faire durer le plaisir encore quelques instants, en vous présentant au préalable Bookeen et son concept en quelques mots : Créé en 2003, Bookeen est un fabricant français de liseuses "Cybook". Leur mission est de "développer le marché du livre électronique en fournissant le meilleur matériel dédié à la lecture numérique". Le Bookeenstore, c'est "l’application librairie" de ce fabricant, accessible sur Internet et offrant au lecteur une multitude d’ouvrages, disponibles en de nombreux formats. Quant au Bookeen Café, c'est une soirée dans un sympathique café parisien qui nous offre la possibilité de rencontrer des auteurs en tête à tête sur le principe d'un speed-dating, mais aussi de faire connaissance avec les membres de Bookeen, tester leurs liseuses, et enfin participer à un petit quiz.
J'avais déjà eu le plaisir de participer à la session précédente, dont le thème était les polars et thrillers. J'avais alors rencontré Dominique Sylvain, Dominique Maisons, Alexis Ragougneau, Frédéric Andréi, Jeff Balek et, last but not least, Henri Duboc. Ce fut une soirée tout simplement formidable, dont je garde les meilleurs souvenirs, il me tardait donc de pouvoir renouveler cette fabuleuse expérience. Je me souviens même avoir clôturé mon article qui lui était consacré par ces mots : "Aussi qu’on se le dise : Il peut y avoir des grèves, il peut y avoir du foot, il peut y avoir de la pluie, il peut y avoir ce que vous voulez je m’en fous : A la prochaine soirée : J’Y VAIS !!!"
Aussi ma présence était-elle une évidence à mes yeux lorsqu'Anne-Laure, e-libraire chez Bookeen, m'informait d'une nouvelle soirée à venir en novembre, spécialement dédié à la littérature fantastique et fantasy... Une évidence qui se cristallisait cependant quand elle m'indiquait que la date, initialement fixée au 17 novembre, était finalement avancée au 16 novembre... Aïe... Mais c'est mal me connaître que de penser me voir baisser les bras aussi facilement ! Impossible n'est pas Aurélie vous savez ! Aussi ai-je comploté, machiné, intrigué, manigancé, cabalé conspiré... Bref, je n'ai pas ménagé mes efforts pour parvenir à me libérer à l'heure voulue pour cette soirée... Et les amis : J'AI REUSSI !!!
Me reste donc à prendre mon mal en patience dans l'attente de cette soirée... Me vient alors une idée lumineuse doublée d'une détermination sans faille, cette fois-ci, c'est décidé : Je parviendrai à me plonger dans un livre de chacun des auteurs présents à l'occasion de cette soirée. Aussi, entre deux services presse, me suis-je volontiers plongée dans "Le Sang des Princes, Tome 1 : L'Appel des Illustres" de Romain Delplancq, puis dans "L'Héritage des Rois Passeurs" de Manon Fargetton pour enchaîner avec "Un Eclat de Givre" d'Estelle Faye, et poursuivre par "Dresseur de Fantômes" de Camille Brissot et terminer enfin par "L'Héritière des Raeven, Tome 1 : Sorcière malgré elle" de Méropée Malo. Je parviens à les lire, les chroniquer, les publier le jour J... Challenge gagné, défi relevé, pari réussi, je suis donc fière, heureuse, enthousiaste et motivée, autrement dit : Chaud patate les amis !

Trêves de bavardages, il est déjà l'heure de partir à la conquête de mon train qui m'amènera à Paris ! Livres dans le sac, billets en poche, tickets dans le portefeuille, bottes de poupouffe aux pieds (et oui, encore et toujours !), une fois n'est pas coutume, c'est donc fin prête et la conscience tranquille que j'arrive à la gare... Je monte... Place à l'aventure mes amis !

18h05... La soirée Bookeen approche... Le train ne m'amène pas à Poudlard mais à Gare du Nord... Moins glamour, mais la soirée s'annonce pourtant magique ! Je me précipite donc dans les méandres du métro, et débarque en plein cœur du premier arrondissement parisien, direction le dernier bar avant la fin du monde, qui se repère de loin, tel un phare perdu dans les limbes parisiens... Il est 18h30, je suis en avance... Mieux, je suis la Prem's, ce qui me permet de repérer les lieux, d'en admirer la superbe déco, mais surtout de saluer en toute tranquillité mes chères Anne-Laure et Audrey que je suis vraiment heureuse de retrouver ! Elles en profitent pour me briefer sur la soirée et m'en expliquent les nouvelles règles, à savoir que les temps d'échanges avec les auteurs seront cette fois limités à dix minutes par personne, et qu'un planning par auteur sera en conséquence établi pour permettre à tous de profiter de la soirée au maximum. Je n'ai pas le temps de m'apitoyer sur mon sort que je papote déjà avec d'autres membres de Bookeen, tout en me parant de mon nouveau badge "J'peux pas, j'ai dragon !" qui, à coup sûr vous fait à lui seul brûler de jalousie ! Les auteurs ne tardent pas non plus à arriver... Le lieu est idéal... L'ambiance est chaleureuse... Les auteurs s'installent... Les lecteurs sont à l'affût... Les langues sont prêtes à papoter, les stylos à signer... Que la soirée commence !
Le hasard a voulu que je commence par Manon Fargetton : C'est donc en lectrice passionnée mais aussi intimidée que je m'approche de sa table ! Mais cette formidable auteure ne tarde pas à me mettre à l'aise, et très vite je lui fais part du plaisir que j'ai pris à lire "L'Héritage des Rois passeurs", un passionnant roman fantastique, pour partie ancré dans "notre" monde, ce qui le rend, à mes yeux, d'autant plus original et captivant. Nous échangeons bien volontiers à ce sujet, et cette auteure prolifique finit par me confier qu'il est important pour elle de toujours glisser une note de fantastique dans chacun de ses romans, préférant toujours écrire quelque chose qui ne pourrait pas lui arriver. J'aurais pu discuter des heures avec elle tant l'échange était passionnant... Mais voilà déjà qu'Anne-Laure sonne le rappel... Il me semble que le temps passe bien trop vite par ici, dites-moi !
Désespérée que cette discussion soit déjà terminée, c'est donc conquise et déterminée à lire un autre de ses romans le plus rapidement possible que je quitte sa table, pour retrouver le sourire lorsque je poursuis la soirée en compagnie de Méropée Malo. Très vite je lui révèle qu'en digne fan de la série Charmed qui a bercé mon adolescence, j'ai évidemment été emballée par son premier roman, tome 1 d'une trilogie qui s'annonce aussi originale que passionnante. Nous discutons bien volontiers des tomes suivants, et sachant que le tome 2 est disponible depuis septembre, je peux vous dire que j'espère bien pouvoir le déterrer de ma PAL dans les plus brefs délais ! Soulignant en outre que la couverture de ce roman est magnifique, je profite de l'occasion pour lui faire dédicacer mon exemplaire papier que j'ai bien évidemment amené ! Nous évoquons ensuite l'originalité de son pseudonyme, mais Anne-Laure revient à la charge... Quoi ?! Dix minutes sont encore passées ?! Mais quelqu'un trafique la pendule, pas possible autrement !
C'est donc la mort dans l'âme que je la quitte, mais cela ne dure qu'un temps cette fois encore, puisque je me retrouve en compagnie de Romain Delplancq ! Pourtant très sympathique, je n'ai pas réussi à vaincre ma timidité et mon trac face à cet auteur fort charmant, et j'ai rapidement perdu mes moyens alors même que l'échange était prenant ! J'espère tout de même avoir réussi à lui faire part de mon admiration pour la richesse de l'univers qu'il a su imaginer, la complexité de son intrigue particulièrement prenante, la profondeur d'âme qu'il a su insuffler à chacun de ses personnages, le suspense qu'il a brillamment maintenu, même une fois la dernière page tournée... Non, je ne pense pas, ayant seulement réussi à lui répondre lorsque celui-ci me demandait quel était mon personnage préféré, sachant que personne ne donne la même réponse... Qu'à cela ne tienne, j'ai passé un merveilleux moment en sa compagnie et attends la parution du tome 2 avec grande impatience ! Car, encore une fois, les dix minutes sont passées bien trop vite (Anne-Laure, je suis sûre que tu triches, le temps ne peut pas s’écouler aussi rapidement… Si ?!) Je chouine donc intérieurement, peste même contre moi-même et ce stupide trac, me gifle mentalement pour me remettre les idées en place et la tête sur les épaules...
Et je continue donc la soirée en m'asseyant en face d'Estelle Faye ! Fraichement récompensée du Prix Actusf de l'Uchronie 2016 pour son Tome 3 de la saga "La Voie des Oracles", je lui avoue m'être plutôt plongée dans son roman "Un éclat de givre", dont je tenais à saluer la beauté visuelle qu'elle a su donner à ses descriptions, qui se révèlent être tout simplement époustouflantes tant elles m'ont marquée, épatée, bluffée, émerveillée... Bref, je n'ai pas de mots assez forts pour lui/vous faire part de mon admiration ! Aussi quelle ne fut pas ma joie lorsque celle-ci me révélait avoir envoyé les premières pages de la suite à son éditeur ! Danse de la joie... Que j'ai à peine le temps d'exécuter (intérieurement, dignité oblige !) puisque je vois débarquer Anne-Laure tel le Lapin d'Alice aux Pays des Merveilles muni de sa grosse montre : Anne-Laure, avoue : En fait on a changé de dimension, et ici le temps passe dix fois plus vite : AVOUE !
C'est donc en pleurant (toujours intérieurement !) sur mon pauvre sort de lectrice passionnée, contrainte de se réguler, que je réalise que je m'apprête à rencontrer l'auteure de mon roman coup de cœur de la soirée : Camille Brissot ! J'ai donc sorti les yeux plein d'étoiles et le sourire ultra bright de circonstance pour m'installer face à elle ! Je lui fais immédiatement part du plaisir immense que j'ai pris à lire son livre, et c'est avec joie et bonheur que nous échangeons passionnément à son sujet. Je ne manque évidemment pas de sortir mon exemplaire papier pour le faire dédicacer, et il s'avère dès lors évident que "Vagabonds des airs" se trouve d'ores et déjà dans ma PAL, et n'attend qu'un peu de temps libre pour être dévoré ! Et il me tarde, je peux vous le dire ! Publié aux éditions "L'Atalante", cette charmante auteure ne manque pas de glisser deux mots à propos de son éditeur, me révélant pour l'occasion que cette maison d'édition indépendante est en réalité une coopérative gérée par ses propres employés... Franchement épatée d'un tel courage, mon admiration ne peut que redoubler à leur égard !
Mais le temps passe décidément trop vite dans cette petite bulle aux rêves qu'il me faut à présent quitter... Je salue donc ma chère Anne-Laure et son horloge démoniaque... Me précipite dehors et jusqu'au métro telle Cendrillon quand elle entend sonner l'heure... Mais, pas manqué les amis : J'ai loupé mon train ! Rassurez-vous : Mes bottes de poupouffe et moi-même avons réussi à courir jusqu'à un autre train qui me rapprochait de chez moi,  dans lequel je me suis ruée et installée… Le sourire aux lèvres jusqu'au bout de la nuit...

1 commentaire:

  1. Merci pour ce super article ! Et encore désolée pour le chrono démoniaque :D C'était très difficile pour moi aussi d'interrompre ces échanges passionnés (j'avais tendance à rajouter quelques minutes, si si, je te jure !)

    RépondreSupprimer