dimanche 29 janvier 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec Thierry Berlanda !




Non mais rendez-vous compte ! A peine le temps de présenter mes vœux, dévorer quelques bouquins, attraper un bon gros rhume... Que le mois de janvier touche déjà à sa fin ! Mais relativisons : "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" dixit Jules Renard... Et il avait bien raison, chers lecteurs ! Car c'est justement à la lecture et aux lecteurs que je m'intéresse allègrement dans mes petites interviews chéries, dont je rappelle le principe par précaution : partir à la découverte d'auteurs et autres acteurs indispensables à notre bel univers littéraire, et ce afin de vous révéler le lecteur qui sommeille en chacun d'eux...
Et j'ai aujourd'hui l'immense honneur de recueillir les confidences d'un auteur que j'ai récemment découvert via les réseaux sociaux : Thierry Berlanda ! C'est en effet suite à un échange sur Twitter que j'ai fait la connaissance de cet auteur aussi charmant que généreux, ce dernier n'hésitant pas à m'offrir l'immense privilège de découvrir sa plume en m'envoyant le premier tome dédicacé d'une trilogie sombre à souhait, d'abord publié aux éditions La Bourdonnaye puis chez Numerik Livres : "L'insigne du Boiteux". Un premier tome qui se veut un véritable piège à lecteurs, car même les plus aguerris y succomberont : Attention page-turner ! Aussi ne me suis-je pas longtemps fait prier pour enchaîner un mois plus tard avec la lecteur du deuxième opus : "La fureur du Prince"... Même auteur... Même piège... Même résultat ! Alors devinez-donc ce qui se trouve dans ma PAL pour février... Et oui, "La nuit du Sacre", ultime volet achevant la trilogie du Prince ! Dès lors, il me paraissait évident de solliciter cet auteur épatant pour se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes, ce qu'il a bien généreusement accepté en dépit du court délai octroyé, et je lui en suis extrêmement reconnaissante !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je suis un type qui écrit des romans (entre autres) : environ un tous les 18 mois depuis plus de trente ans. C’est ma seule différence notable avec la plupart des autres personnes. Pour le reste, ma vie est plutôt banale. Je vis avec ma famille, dans un appartement dont les baies donnent sur tout Paris : une merveille (en tout cas quand la pollution ne plombe pas l’horizon).
Petit ou gros lecteur ? Quelle place tient la lecture dans votre vie ?
Je lis bien sûr, surtout de la philosophie, mais je ne suis pas un recordman de la lecture. Je connais des gens qui lisent bien davantage que moi. Il m’est difficile de lire quand j’écris, et comme j’écris beaucoup…
Quel a été votre premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Mon tout premier coup de cœur littéraire, auquel je reviens chaque année avec délice, est "L’Odyssée" du grand Homère. Et le dernier est un recueil de lettres écrites par Gogol, vers la fin de sa vie, rassemblées sous le titre étrange de "Il faut aimer la Russie".
Y a-t-il un livre/auteur qui vous a poussé à écrire ? Quel a été votre déclic ?
Le déclencheur de l’écriture n’est pas extérieur à l’écrivain : il écrit "simplement" parce qu’il s’en connaît le pouvoir. Comme un coureur à pied se met à courir parce qu’il sent qu’il le peut. Autre ressort de l’écriture : faire les livres que j’ai envie de lire. Cela dit, j’ai bien sûr des admirations littéraires. Parmi les grands classiques, je citerai Hugo, Dostoïevski, Cervantès ou Rimbaud. Plein d’autres aussi… Les auteurs contemporains, je les ai découverts ensuite, et certains furent aussi de belles rencontres : Léo Perutz, Céline, Marcel Aymé, etc.
Quel livre auriez-vous rêvé d’écrire ?
"Les liaisons dangereuses" de Pierre Choderlos de Laclos, par exemple.
Si vous deviez comparer votre vie à un roman, lequel serait-ce ?
"Don Quichotte" de Miguel de Cervantès. J’aime bien l’autodérision, surtout quand elle a du style.
Quel est votre livre de chevet ? Et celui qui cale votre bibliothèque ?
Mes livres de chevet sont ceux de Michel Henry, un philosophe considérable, et en ce moment : "Là-bas", de Huysmans, et les actes d’un colloque sur Péguy (autre écrivain immense). Pour caler ma bibliothèque, je pourrais me servir de mes romans ratés. Il y en a quelques-uns : heureusement pour ma réputation, ils n’ont pas été publiés.
Que nous préparez-vous pour votre prochain roman ?
Le deuxième opus d’une trilogie, dont le premier tome sort le 5 avril prochain… Et dont mon éditeur m’interdit (gentiment) de parler avant le mois de mars. Disons quand même qu’il s’agit de thrillers, mais très différent de ma précédente trilogie, car les enjeux en sont davantage politiques, voire même métaphysiques, bien qu’il s’agisse de vrais romans d’action qui mèneront les lecteurs au bout du monde, et peut-être aussi au bout d’eux-mêmes. Mon pari ? Que la confrontation à des questions que je crois cruciales soit aussi l’occasion de passer un bon moment.

Un petit mot pour la fin ?
Ce fut un plaisir Aurélie !

Voilà donc quel lecteur se cache derrière cet auteur aussi sympathique que talentueux, et aussi passionnant que le sont ses thrillers ! Encore une fois je le remercie vivement d'avoir pris le temps de répondre à mes petites questions indiscrètes, faisant de moi une lectrice ravie doublée d'une bloggeuse réjouie !
Retrouvez sans plus tarder les romans de Thierry Berlanda et notamment la trilogie du Prince, juste ICI !
Et pour plus d'informations, retrouvez également mes chroniques sur les deux premiers tomes, juste ici :