vendredi 3 février 2017

Focus sur... Le Prélude Online à la Trilogie Dieu 2.0 !



"Recevoir des messages de lectrices et lecteurs adorables, qui vous font leurs retours, échangent avec vous, sont aussi angoissés qu'enthousiastes à la fin du tome 2... Et vous demandent ce qui va se passer dans la suite !"
 
N'est-il pas mignon cet auteur qui minimise un tant soit peu la situation ? Car autant que les choses soient claires : C'est sans nul doute parce que nous sommes légions à l'avoir menacé de le secouer, le malmener, le maltraiter s'il ne nous livrait pas la suite dans les plus BREFS délais que l'auteur a eu lumineuse idée : Nous faire patienter au moyen de quelques chapitres somptueusement rédigés pour nous dévoiler ce qui a bien pu arriver en amont de cette formidable trilogie...
 
Aussi l'auteur va-t-il nous présenter une petite poignée de chapitres dans les semaines à venir, pour nous révéler le passé du futur de nos personnages adorés... Un Dieu 1.9, une sorte de préquelle totalement inédite, pour attaquer cet univers sous un angle différent mais toujours aussi captivant... Des chapitres du feu de Dieu, qui vous feront PRESQUE oublier que vous attendez autre chose... 
 
Mais comment puis-je le savoir ? Et bien figurez-vous mes amis que, si certains lecteurs sont du genre coriaces, je suis moi-même du genre REDOUTABLE ! Aussi ai-je eu l'immense privilège de partir à la découverte de ce prélude légèrement avant vous... Niarf !
 
Je vous donne donc rendez-vous dès maintenant sur ce blog qui n'attend plus que vous pour vous déballer tous ses secrets : https://henriduboc.wordpress.com/
 
Un dernier mot cependant, à l'intention de l'auteur... Henri, ce prélude à la trilogie, c'est comme le fromage avant le dessert pour un morfale, c'est comme le joint avant le rail de coke pour un toxico, c'est comme le bras avant le reste du pauvre gus pris au piège face à un zombie : PAS ASSEZ ! Aussi te conseillerais-je, pour ta santé et ton intégrité, de te dépêcher... Sinon... Tu as déjà lu Misery ? :P

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire