mardi 11 avril 2017

Bouquinist Park - Du côté de chez Franck : Le chien d'Eric Emmanuel Schmitt


Mes petits lecteurs chéris, c'est avec un immense plaisir que je vous retrouve enfin pour le deuxième article de cette toute nouvelle rubrique initiée il y a maintenant quinze jours... Une rubrique qui ne m'appartient finalement pas, puisqu'elle constitue bien plutôt l'antre de trois mordus de lecture, qui me sont particulièrement chers et qui m'ont accordé le privilège d'apporter leur contribution littéraire à mon petit blog, ceci afin de me permettre de partager avec vous leurs derniers coups de cœur littéraires... Pour des livres que je ne connais pas toujours, des auteurs que je ne lis pas forcément... Car vous en conviendrez mes amis, rien n'est plus réjouissant que de papoter littérature entre passionnés et voir exploser toute PAL digne de ce nom, parmi lesquelles... La vôtre !

Et c'est aujourd'hui le seul et l'unique, j'ai nommé mon cher et tendre compagnon prénommé Franck, qui nous soumet son tout dernier coup de cœur... Je le laisse donc vous parler de la nouvelle intitulée "Le Chien" d'Eric Emmanuel Schmitt !


Ce que dit la 4ème de couverture...
" Si les hommes ont la naïveté de croire en Dieu, les chiens ont la naïveté de croire en l'homme."
Quel est donc le secret qui cadenasse l'âme de Samuel Heymann, ce médecin apprécié de tous mais qui reste un inconnu même aux yeux de sa fille ? Quelle est l'admirable relation qui le lie depuis 40 ans à ses chiens ?
Mené comme une enquête policière, ce texte émouvant traite de la communication entre les êtres, de la vengeance et du pardon : une surprenante et bouleversante leçon d'humanité.

Franck a aimé... Oui, mais pourquoi ?
"D'habitude, j'étais transparent, on ne me prêtait pas attention. Selon les nazis, j'appartenais à une race inférieure, bonne à mourir, ou à trimer avant de mourir. Une race en-dessous de la sienne puisque les soldats appréciaient les animaux. Quand il [Argos, le chien] m'avait marqué sa joie, j'étais redevenu un homme. Oui, dès qu'il m'avait regardé avec le même intérêt et la même impatience que les gardiens, il m'avait rendu mon humanité. A ses yeux, j'étais un homme autant que les nazis. Voilà pourquoi je sanglotais. J'avais oublié que j'étais une personne, je ne m'attendais plus à être considéré, il m'avait restitué ma dignité."
En fait il s'agit là d'une nouvelle, parue seule aux éditions Albin Michel, mais qu'on peut également retrouver dans un recueil intitulé "Les deux messieurs de Bruxelles" publiée aux mêmes éditions mais aussi chez Livre de Poche. Et il n'a fallu qu'une heure à Franck pour dévorer cette nouvelle aussi prenante que poignante, traitant avec beaucoup de finesse de la relation entre un homme et son animal, à l'amour qui peut unir l'un à l'autre. Ici cela concerne un médecin de campagne, particulièrement secret même avec sa propre fille, avec ses chiens successifs, tous de la même race et nommé Argos.
Plus qu'une nouvelle de par sa dimension hautement poétique et philosophique, cette lecture a constitué pour Franck une véritable leçon d'humanité, qui pousse tout lecteur à se forger sa propre opinion sur la notion de pardon, ou encore la délicate question des rapports entre les hommes, sans que l'auteur impose le moindre jugement moral.
Ce dernier a en outre eu l'originalité d'amener son récit comme une intrigue policière, tenant ainsi son lecteur en haleine jusqu'à un dénouement riche en enseignements à bien des égards.
Et s'il fallait en rajouter, la plume de l'auteur, particulièrement fluide et intense, ne fait que renforcer la puissance et la beauté de ce récit.
Et c'est ainsi avec plaisir et émotion que Franck a pu faire part de son impression à l'auteur lui-même, ayant eu le privilège de pouvoir le rencontrer lors du Salon du Livre de Paris le 25 mars dernier, et profitant d'ailleurs de l'occasion pour se faire dédicacer son exemplaire.
Résumons-nous pour terminer...
Pour Franck il s'agit là d'une véritable leçon d'humanité offerte avec philosophie et poésie, finesse et originalité. Autrement dit : Lisez-la !
Retrouvez donc dès à présent cette nouvelle, seule ou inséré au sein du recueil "Les deux messieurs de Bruxelles", publiée aux éditions Albin Michel (et Livre de Poche) et disponible dans toutes les bonnes librairies ! Belles lectures !

1 commentaire: