mercredi 19 avril 2017

Chronique 2017 \ La dernière pièce du puzzle de Lyne Caputo


Un court roman envoûtant : "La dernière pièce du puzzle", de Lyne Caputo, autoédité chez Edilivre.

Le pitch : "Quelle femme étonnante, songea une fois de plus Lili en caressant le bijou à son cou. Et elle se laissa submerger par une admiration sans borne. Et par un peu d'incrédulité aussi, car que dire de certaines coïncidence ?
La petite boule de verre emplie d'eau et d'étoiles d'argent, suspendue par la réplique des racines d'un arbre à une chaîne d'argent polie, pendait en ce jour à son cou. Et ce choix n'était en rien dû au hasard.
Tout comme Virginie, elle avait reçu ce pendentif un matin de Noël."

Dans quelle mesure oserais-je résumer ce livre lorsque l'auteure le fait avec tant de poésie au détour d'une page ? Ma douce passion pour cette auteure et son univers fascinant, presque onirique, remonte à bientôt un an, lorsque la chance m'a souri et que le hasard m'a choisi pour gagner le troisième tome de son œuvre, celui-ci me poussant à remonter aux origines en me plongeant dans la lecture d'un tome 1 épatant... Puis d'un tome 2 captivant... Suivi d'un tome 3 époustouflant... Et mon petit cœur de lectrice passionnée n'étant jamais rassasiée de l'enivrante plume de cette auteure, il était grand temps pour moi de rejoindre Lili et David pour un nouveau séjour au cœur de la Bulle aux Rêves...

Révélant comme par magie une bulle dans la Bulle sous les yeux d'un lecteur conquis dès les premières lignes, l'auteure nous ramène donc en Louisiane pour notre plus grand bonheur, mais en nous dévoilant cette fois-ci les secrets de celle-ci qui fut à l'origine même de cette plantation si chère à notre cœur : Virginie Desplans. Se penchant presque par-dessus l'épaule de Lili, le lecteur découvre ainsi le journal retraçant dans les grandes lignes la vie de cette femme hors du commun, qui n'a toujours aspiré qu'à une chose : La liberté... La liberté d'agir... De penser... De vivre... D'être... De renaître... Dès lors le lecteur retrace le parcours de Virginie au fil des révélations, tel un puzzle dont il assemble les pièces pour découvrir combien le destin n'a pas toujours été tendre avec elle. L'intrigue se déroule avec un soin tel que le lecteur se laisse volontiers ensorceler pour se glisser dans les pas et la peau de notre héroïne, découvrant ainsi chaque détails de sa vie avec ses tripes, son cœur, son âme. Plus qu'elle ne se lit, l'histoire se voit, se vit, se ressent dans la moindre fibre de son corps, et c'est donc avec émotion qu'il avance de révélation en révélation jusqu'à une fin particulièrement déroutante.
Parce qu'ils constituent la voûte même de ce roman passionnant, c'est avec plaisir qu'on retrouve les personnages que l'on a côtoyés depuis quatre tomes déjà. A notre d'ailleurs que, quand bien même chaque tome contient une histoire indépendante et peut a priori se lire séparément des autres, je pense qu'il est tout de même préférable de lire ces romans dans leur ordre chronologique, en plaçant celui-ci à la place qui est la sienne, soit à la quatrième (et actuellement dernière) position, pour la simple et bonne raison qu'il est fait référence aux évènements que chaque personnage a pu vivre en notre compagnie, et qu'il serait dès lors dommage de se voir ainsi voler la pleine découverte de cet univers si fascinant. En outre le fait d'avoir lu les quatre romans apporte un éclairage tout particulier à l'œuvre et notamment un parallèle des plus intéressants entre la vie de Lili et celle de Virginie qu'il serait regrettable de louper. En effet toutes deux sont les prisonnières consentantes d'une existence faussement confortable, prises au piège entre les invisibles barreaux d'une cage dorée, les empêchant d'être elles-mêmes et que seule leur volonté finira par briser pour se libérer et laisser exprimer leur véritable personnalité, oser faire le grand saut pour une vie plus libre mais pas forcément plus facile, ce qui les rendra d'autant plus attachantes aux yeux d'un lecteur qui ne pourra qu'être sensible au combat qui est le leur, le combat d'une existence entière au service de libre arbitre.
Est-il nécessaire de préciser que la plume est toujours aussi belle, d'une élégance à toute épreuve et d'une fluidité sans faille, son style soigné et efficace, ce qui ne fait qu'ajouter au plaisir qu'on prend à dévorer ce livre en moins de temps qu'il ne m'en faut pour vous rédiger cette chronique...
 
En bref, je réalise que j'ai bien trop parlé mais c'est en véritable prêtresse vaudou que cette auteure a su ensorceler mon âme, me mettant dès lors à rude épreuve puisqu'il me faut dès lors attendre la sortie du tome 5...  

1 commentaire: