mardi 9 mai 2017

Bouquinist Park \ Du côté de chez Laura : Comme deux gouttes d'eau de Tana French


Qui l'eut cru ? Publiant déjà à tire-larigot, force est de constater qu'une légère réorganisation s'imposait sur le blog, histoire de ne pas voir les articles s'agglutiner et ainsi créer un bouchon littéraire... Laissant donc la voie libre au premier mardi du mois au profit de la rubrique Auteur'Loupe, nous voici donc de retour pour une nouvelle session du Bouquinist Park, dernière née de mes rubriques que je bichonne avec tant de soin et d'affection... Une rubrique qui ne m'appartient pas totalement dans les faits puisqu'en réalité je n'en assure que la rédaction pour vous permettre de découvrir les coups de cœur de trois grands lecteurs qui me sont particulièrement proches, j'ai nommé ma best Laura, mon compagnon Franck et ma mamounette Roseline, offrant dès lors l'accès de mon blog à des auteurs que je ne connais pas, des livres sur lesquels je ne me suis pas penchée, des lectures qui, au premier abord, ne m'auraient pas tentée... Car après tout le bonheur doit se partager, aussi n'est-il pas légitime de voir ma PAL prendre du poids pendant que la vôtre conserve une taille raisonnable !
A l'instar des Présidentielles, mon trio de choc s'est déjà présenté une première fois à vos suffrages et repart donc pour un second tour en commençant par ma meilleure amie Laura qui a décidé aujourd'hui de vous présenter "Comme deux gouttes d'eau" de Tana French !

Ce que dit la 4ème de couverture... 
Elle retourne le visage de la morte. Stupeur. C'est elle-même. Troublante rencontre de l'inspectrice Cassie Maddox avec son sosie, poignardé. Soudain, une idée folle. Ne pas ébruiter le meurtre et reprendre l'identité de la jeune femme afin de démasquer les assassins. Au cœur d'une communauté étudiante aux habitudes fort étranges, Cassie découvre que vivre la vie de son double n'est pas sans dangers...
Laura a aimé... Oui mais pourquoi ?
Parce que, selon Laura, ce roman contient finalement tous les ingrédients d'un bon polar psychologique. En effet l'intrigue s'installe subtilement tandis que le doute s'immisce au plus profond d'un lecteur judicieusement mis à la place d'une enquêtrice bien en peine de trouver le coupable parmi cette bande d'amis dans un huis clos des plus haletants, soumis à un suspens de tous les instants au cœur des ces rudes terres irlandaises.
Mais Laura n'en est pas non plus à son coup d'essai, ayant déjà découvert et aimé la plume de l'auteure par deux fois, tout d'abord avec "La maison des absents" puis avec "Ecorces de sang". Il semblerait donc que l'auteure soit coutumière de certains faits, notamment d'installer son récit en Irlande, mais surtout de prendre au piège son lecteur en déroulant tout en finesse une intrigue dans un cadre restreint, créant ainsi une atmosphère pesante, mais aussi prenante, poussant son lecteur à une vigilance accrue au détour de chaque page tournée avec fébrilité.

Résumons-nous pour finir...
Vous l'aurez sans doute compris, Laura s'est laissée embarquer par la plume de cette auteure qu'elle suit désormais avec assiduité. Car non seulement elle s'est volontiers fait piéger dans cet intriguant et palpitant huis clos, mais en plus elle en redemande, ayant déjà repéré d'autres titres de l'auteure tels que "La cour des secrets" ou encore "Les lieux infidèles", mais aussi "L'invité sans visage", paru il y a un mois aux éditions Calmann-Lévy...
Je vous invite donc à retrouver dès à présent la prose de Tana French, publiés en poche aux éditions Points, dans toutes les bonnes librairies ! Belles lectures !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire