dimanche 28 mai 2017

Chroniques 2017 \ Au-dessus des horizons verticaux d'Olivier Maurel


Un polar atypique et bluffant... Mais pas que... "Au-dessus des horizons verticaux" d'Olivier Maurel, aux éditions Lajouanie.
 
Le pitch : Si certains sont nés sous une mauvaise étoile, le Commandant Zac Bechler a sans aucun doute tiré le gros lot. Alors que sa vie n'est synonyme que de morts, violences et autres douleurs, le voici chargé d'une bien curieuse enquête tandis qu'une épidémie meurtrière provoque une véritable hécatombe dans le monde des truands, avec toujours le même rituel, toujours le même message "J'accepte le châtiment qui m'a conduit au-dessus des horizons verticaux"... Un message qui n'est pas sans lui remémorer son éprouvant passé...
 
Voilà bien longtemps que ce roman se languissait d'être un jour sélectionné alors qu'il se mourait dans les profondeurs de ma PAL... Il m'aura fallu un Apéro-Polar organisé prochainement par les éditions Lajouanie pour l'en faire émerger... Il était grand temps, décidément !
 
Force est de constater que l'auteur sait ménager son effet pour nous livrer une intrigue originale, sacrément bien pensée et particulièrement bien construite. Bien que doutant de la crédibilité de certaines scènes et en dépit de libertés prises en matière procédurale, le lecteur se retrouve emporté par un véritable tourbillon d'évènements qui s'enchaînent et se déchaînent, ne laissant nul répit à ce dernier qui en ressortira groggy mais conquis, et partant pour de nouvelles aventures (autrement dit, un tome 2 déjà en librairie !)
Si l'intrigue est admirablement maîtrisée, les personnages qui la façonnent ne sont pas en reste et constituent à eux seuls un véritable pilier du récit, tant ils sont brossés avec force minutie. A leur tête bien sûr le Commandant Zac Bechler et sa personnalité torturée, ses épreuves endurées, son parcours de vie dramatique et ses petites lueurs chaotiques... Immanquablement l'homme saura retenir l'attention de tout lecteur croisant son chemin pour ne plus le quitter des yeux avant le point final atteint.
Enfin, les dialogues manquent parfois de panache peut-être, pour autant la plume est fluide et dynamique, le style vif et efficace, pour un moment lecture aussi rapide que plaisant.
 
En bref, un polar violent et déroutant, à découvrir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire