mercredi 24 mai 2017

Livres et vous? Livrez-vous... Avec Jean-Michel alias GrandissiMots


Bien que fatiguée, votre dévouée blogueuse aime tellement ce qu'elle fait qu'elle s'adapte à tout et en toutes circonstances afin de pouvoir bloguer encore et toujours, ici et partout ! C'est donc précisément sur mon smartphone, dans le train reliant Beauvais à Paris Nord en vue d'une soirée fort prometteuse, que je suis en train (oui, je sais, elle était facile celle-là ! ^^) de rédiger le présent article, pestant contre un correcteur qui n'entend rien à mes propos et compte apparemment livrer une version fort différente de la mienne... Décidément, ça ne comprendra donc jamais rien à rien ces petits engins-là ! Qu'à cela ne tienne, je ne lâcherai rien, déterminée à vous offrir une nouvelle petite interview dans le cadre de cette rubrique que j'affectionne tant, toujours ravie à l'idée de vous faire rencontrer des auteurs et autres bonnes âmes veillant sur le monde littéraire, ceci afin de vous révéler leurs lectures et plus précisément le lecteur qui sommeille en chacun d'eux...

Pour avoir entendu bien des éloges à son sujet, notamment à l'occasion de la journée des influenceurs littéraires qui se tenait à Paris samedi dernier, mais aussi parce que les auteurs ont justement besoin de ces yeux de lynx discrets mais essentiels pour produire un travail de qualité, j'ai aujourd'hui l'immense plaisir d'accueillir sur mon blog le discret mais fort sympathique Jean-Michel ! Rassurez-vous, son nom ne vous dit rien au premier abord, mais c'est sans doute parce que vous le connaissez bien plutôt sous le nom de "GrandissiMots" sur les réseaux sociaux ! Écrivain public, autrement dit le partenaire indispensable pour qui veut se lancer dans l'écriture sans se confronter aux défauts qui l'accompagnent, "GrandissiMots" est donc le nom du site de Jean-Michel, sur lequel celui-ci vous accueille avec toute la bienveillance qui est la sienne, afin de vous prêter main forte dans votre dur labeur, et notamment relire votre manuscrit pour en expurger toutes les fautes et autres vilaines coquilles qui s'y glissent au détour de chaque chapitre ! Malgré un planning relativement chargé, Jean-Michel n'a pas hésité une seule seconde et s'est prêté bien volontiers au jeu de mes petites questions indiscrètes, ce dont je lui suis extrêmement reconnaissante !

Trêve de bavardages, je ne vous embête pas plus longtemps et vous invite à découvrir ses réponses... Bonne lecture !
Pouvez-vous vous présenter, vous et votre site, en quelques mots ?
J’ai passé quarante années dans le monde des assurances ; toutefois, mes missions professionnelles ont davantage été axées sur la communication interne et la conduite de projet que sur les produits d’assurance. Mais j’ai la chance d’être en retraite depuis le 14 avril !
J’avais eu l’envie, il y a plusieurs années déjà, de développer une activité d’écrivain public, sous statut de micro entrepreneur, afin de répondre à une demande qui me semble évidente de correction de manuscrits et lettres en tous genres. Tout en étant assez stupéfait des tarifs généralement pratiqués, et que je ne me sentais pas forcément capable d’appliquer.
Avoir connu le monde de l’autoédition fin 2015 a été un déclic, et m’a incité à m’y mettre vraiment, car je pense qu’il n’est pas souhaitable que des livres soient publiés avec des fautes d’orthographe, de grammaire ou de conjugaisons, ainsi que des coquilles.
Mais ce qui me tient le plus à cœur c’est de créer un vrai partenariat entre un auteur et ce que je peux lui proposer. J’essaye de me tenir éloigné de tout mercantilisme, même si à un moment on peut parler de rétribution, mais mon ambition est avant tout d’apporter ma propre expérience en matière de communication et expression écrite.
Le site web que j’ai créé explique tout cela, une partie relate quelques coups de cœur, tandis qu’un blog assez « amateur » explique mes actualités du moment.

Petit ou gros lecteur ? Quelle place tient la lecture dans votre vie ?
Quand je vois le rythme de certains lecteurs/lectrices sur les réseaux sociaux, je me dis que je suis un bien piètre lecteur. Vu que j’ai pas mal d’autres activités, ce que j’appelle des "occupassions", ou bien simplement des loisirs, je ne lis guère que le soir avant de m’endormir. Mais par contre, c’est nécessaire pour moi.
Il faut dire aussi – et pourtant "certains ont essayé" de me convaincre – que je n’ai pas encore sauté le pas de la liseuse. Mais promis, je vais m’y mettre ! Car je le constate, en voyage, ce serait extrêmement pratique !

Y a-t-il un livre/auteur qui vous a poussé à créer ce site ? Quel a été votre déclic ?
Sans hésitation, c’est le premier livre (Confidences) de la trilogie "Autour de nous" de Nolwenn Renard. Je dévorais littéralement ce bouquin, qui était pour moi d’un genre tout à fait inédit, et cela me surprenait quand même car je ne pensais pas pouvoir figurer dans la cible idéale de lectorat. L’autoédition pouvait donc produire de tels talents ? me disais-je.
Seulement le hic, et elle ne m’en voudra pas de le révéler ici, c'est qu'il y avait quand même pas mal de fautes dans cette version publiée. J’ai donc contacté Nolwenn, en le lui soulignant avec le plus de diplomatie possible, et du coup nous avons bien sympathisé. Cela m’a poussé à développer vraiment cette activité d’écrivain public.

Quel a étévotre premier coup de coeur littéraire ? Et le dernier ?
Lorsque j’étais ado, "Germinal" d'Emile Zola a été le roman qui m’a vraiment donné le goût de la lecture, alors que je butais sur du Flaubert ou Musset. On dit la description fastidieuse, mais elle m’a plu, les personnages m’ont bouleversé, le décor, l’époque, et j’ai été submergé d’émotions.
Je n’ai pas un seul dernier coup de cœur littéraire, mais deux : "Ce qui nous oppose" de Nina Frey, que j’ai eu l’honneur de corriger, m’a littéralement bouleversé. Et daks le en même temps j’étais dans la lecture du magnifique "Le choix des tricheurs" de Sacha Stellie.

Quel est votre livre de chevet ? Et celui qui cale votre bibliothèque ?
C’est et ça restera certainement "Germinal" Pour toutes les raisons citées précédemment, et il ne m’a jamais quitté. Mais j’ai aussi une tendresse particulière pour toute l’œuvre de l’écrivain écossais A.J.Cronin.
A contrario, et paradoxalement, à part Germinal, Nana et l’Assommoir, je n’ai jamais pu ingérer l’intégralité des "Rougon-Macquart" qui cale vraiment ma bibliothèque !

Si vous deviez comparer votre vie à un roman, lequel serait-ce ?
Hou là là ! Quelle question difficile… Si je devais trouver là, vite fait comme ça, je pourrais dire "L’homme qui voulait vivre sa vie" de Douglas Kennedy. Mais en y réfléchissant davantage, je conseillerais bien un livre… Pour enfant, mais que tout le monde devrait lire : "De l’autre côté" de Laurence Fugier et Isabelle Carrier. On y prône des valeurs telles que tolérance, paix, amitié, espoir… Valeurs que je porte au plus profond de moi tout comme l’humanisme de manière générale.

Existe-t-il, selon vous, une recette idéale pour écrire un bon roman ? Si oui, laquelle ?
A part un article, ou une chronique, je me sens bien incapable d’écrire un livre ou un roman. Je n’ai pas du tout ce talent, et je suis réellement admiratif devant ces œuvres magnifiques qui sont publiées par les auteurs indépendants. Donc des recettes, je suis certainement le moins bien placé pour savoir s’il en existe réellement.
Tout ce que je peux dire, et c’est là le sens de ma démarche, c’est que chacun a ses compétences, ses qualités, son savoir-faire, son savoir-être. C’est quand on les mutualise, qu’on les met en commun, qu’on établit ainsi un vrai partenariat, et qu’il en sort quelque chose d’encore plus grand et abouti.
Ainsi les auteurs savent écrire une histoire, de mon côté je pense avoir la chance de corriger facilement. Mettez tout cela au four quelques heures, et vous aurez un succulent gâteau au final !

Y a-t-il une sortie littéraire que vous attendez avec impatience ?
Oh oui ! Elle fut celle qui me mit, sans le savoir vraiment, le pied à l’étrier. Alors oui, j’attends avec impatience le troisième tome d’"Autour de nous" de Nolwenn Renard, parce que la vie ne vaut rien sans Lizzie

Un petit mot pour la fin ?
Faut jamais me dire un « petit » mot, parce que je peux facilement m’éterniser !
Cette activité d’écrivain public m’a permis – surtout par le biais de Twitter, des mails, et du site internet pour le moment – de croiser le chemin de personnes extraordinaires. J’ai pu les concrétiser avec bonheur en rencontrant de visu Nolwenn Renard et Nina Frey. Et je compte bien que ça ne s’arrête pas là.
Mon humanisme naturel a repris une bonne dose d’optimisme au contact de cette jeunesse pleine d’enthousiasme. Que ce soient des auteur(e)s ou des bloggeurs/euses, ces jeunes (ou moins jeunes) se montrent tellement inspirants par leurs initiatives. Cela tourne toujours autour de la lecture et de la littérature, bien sûr, mais quand on gratte un peu, ça va bien au-delà. Je sens une joie de vivre très communicative, une empathie certaine, une envie de faire plaisir à autrui et une volonté de transformer ses rêves.
J’ai l’âge d’être leur père (ou même grand-père pour certains…) mais je ne peux que dire à celles et ceux qui ont l’envie de se lancer dans tout projet, quels qu’en soient les risques : "osez, foncez, surpassez-vous, réalisez », vous ne le regretterez jamais.
La seule question qu’il convient de se poser, c’est": « Si je fais cela, qu’est-ce qu’il peut m’arriver de pire ? ». Une fois que vous avez répondu à cette question, vous avez tout compris.
Enfin un dernier mot pour Aurélie, que je remercie infiniment pour cette démarche de l’interview car j’en ai été flatté et honoré, et que je félicite pour la qualité et la tenue de son blog.

Voilà donc quel lecteur se cache derrière cet amoureux des mots, dont l'aide précieuse et indispensable qu'il apporte aux auteurs pour offrir un récit irréprochable, tant sur le fond que sur la forme, fait de lui un véritable Geminy Cricket de l'Autoédition ! Encore une fois je le remercie bien chaleureusement d'avoir répondu à ces quelques questions avec autant de ferveur en dépit d'un emploi du temps bien rempli, outre le fait que ses ultimes propos me vont droit au coeur !

Venez donc visiter le site internet de Jean-Michel pour faire plus ample connaissance, c'est par ICI ! Et rejoignez-le également sur Twitter !