mardi 20 juin 2017

Bouquinist Park - Du côté de chez Franck : Les Âmes grises de Philippe Claudel


Comme quoi tout peut arriver... Les élections sont désormais terminées, le soleil pointe enfin le bout de son nez, le Salon de Saint Maur en poche s'approche lentement mais sûrement... Oui mes amis, on peut se le dire, il y a du bon dans cette vie ! Et parce que le temps passe décidément trop vite, nous voici déjà arrivé pour un nouvel article de cette rubrique qui me tient tant à coeur... Une nouvelle rubrique qui naquit il y a deux mois seulement, sous le coup d'une idée folle dans laquelle j'ai réussi à embarquer trois mordus de lecture parmi mes plus proches, à savoir ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck et ma Mamounette Roseline... Une nouvelle rubrique qui ne m'appartient donc pas totalement mais que je gère et alimente régulièrement grâce à eux, ces derniers m'offrant bien volontiers la possibilité de proposer leurs coups de coeur littéraire pour des auteurs que je ne connais pas toujours, ces romans que je n'ai pas (encore) lus, car on ne le dira jamais assez... Une PAL qui se respecte et une PAL qui augmente sans cesse ! Et la vôtre ne doit pas faire exception !

Troisième session... Deuxième tour ce jour, c'est donc aujourd'hui le jour pour mon cher et tendre, j'ai nommé bien sûr mon compagnon Franck, de vous soumettre l'un de ses derniers coups de coeur... Je lui laisse donc la parole pour vous parler du roman "Les Âmes grises" de Philippe Claudel !
Ce que dit la 4ème de couverture...
"Elle ressemblait ainsi à une très jeune princesse de conte, aux lèvres bleuies et aux paupières blanches. Ses cheveux se mêlaient aux herbes roussies par les matins de gel et ses petites mains s'étaient fermées sur du vide. Il faisait si froid ce jour-là que les moustaches de tous se couvraient de neige à mesure qu'ils soufflaient l'air comme des taureaux. On battait la semelle pour faire revenir le sang dans les pieds. Dans le ciel, des oies balourdes traçaient des cercles. Elles semblaient avoir perdu leur route. Le soleil se tassait dans son manteau de brouillard qui peinait à s'effilocher. On n'entendait rien. Même les canons semblaient avoir gelé. " C'est peut-être enfin la paix... hasarda Grosspeil. -La paix mon os ! " lui lança son collègue qui rabattit la .aine trempée sur le corps de la fillette."
Franck a aimé... Oui, mais pourquoi ?
"- Ne plus se souvenir du visage de celle qu'on aimait... Je suis un salaud."

Joséphine haussa les épaules :
" Les salauds, les saints, j'en ai jamais vu. Rien n'est ni tout noir, ni tout blanc, c'est le gris qui gagne. Les hommes et leurs âmes, c'est pareil... T'es une âme grise, joliment grise, comme nous tous...
- Des mots pour ça...
- Qu'est-ce qu'il t'ont fait les mots ?".
Pour Franck il s'agit là d'un grand roman, ni plus, ni moins. Un roman dont l'action se déroule au cours de la Première Guerre Mondiale dans une petite ville de l'Est. Belle de jour, une petite fille de dix ans, est alors retrouvée assassinée... Et vingt ans après, un policier qui avait enquêté sur l'affaire se souvient...
C'est un roman très sombre mais aussi très réaliste que voici, un roman empreint d'une certaine mélancolie aussi, dans lequel l'auteur met tout son talent  au service d'une intrigue particulièrement prenante et chargée d'émotions. Il faut dire que la mort est partout dans ce livre dans la mesure où, outre notre jeune victime, c'est aussi la guerre dont l'auteur nous décrit les horreurs.
S'attachant à nous livrer toute une galerie de personnages richement étoffés, l'auteur a décidément l'art de mettre à nu l'humanité, de montrer que personne n'est ni totalement bon ni totalement mauvais... Des "âmes grises" en somme...
Et comme c'est servi par une écriture puissante et magnifique et un style fort et magistral, l'émotion n'en est que décuplée, l'envoûtement complet.

Résumons-nous pour terminer...
Pour Franck, nous voici donc face à un roman d'une puissance émotionnelle incomparable, dans lequel le narrateur nous livre sa vérité, écrit comme pour se maintenir en vie... Et le lecteur ne peut qu'y être sensible !
Retrouvez donc dès à présent ce roman, couronné du Prix Renaudot et du Grand Prix des Lectrices de Elle, publié aux éditions Stock ou au format poche chez Livre de Poche) et disponible dans toutes les bonnes librairies ! Belles lectures !