jeudi 29 juin 2017

Chroniques 2017 \ L'interphone ne sonne toujours pas - Partie 1 de Pierre-Etienne Bram



Une romance moderne et originale : "L'interphone ne fonctionne toujours pas - Partie 1", de Pierre-Etienne Bram, publié aux éditions Rebelle.
 
Le pitch :
"J'ai son image, j'ai son e-mail, son cœur au bout du clavier... 
J'ai son visage et l'envie d'elle sans jamais l'avoir touchée...
Dois-je sauver... Ou bien abandonner ?
Pomme, c'est un homme et une femme, et c'est tout un programme, un ciel artificiel...
Pomme, qui m'allume et qui me quitte... On s'aime trop vite : Nos vies c'est le virtuel."
Ou quand Calogero résume mieux que moi le propos d'un roman...
 
C'est totalement par hasard que je croisais récemment la route de cet auteur, me proposant aussi simplement que gentiment la découverte de son tout premier roman alors que le tome 2 était sur le point de sortir... Une part autobiographique ? Une romance vue par un mec ? Ni une, ni deux, toujours enthousiaste à l'idée de découvrir de nouvelles plumes, et ce d'autant plus lorsqu'elles font preuve d'audace, j'acceptais donc bien volontiers cette offre et me plongeais dans cette lecture sans trop tarder...
Adoptant une structure originale en développant tout un échange de messages en tous genres (chats, mails, sms...), l'auteur parvient à capter sans délai l'attention de son lecteur pour l'immerger dans une histoire, son histoire, celle d'un amour pour le moins... Compliqué... Nous offrant dès lors un récit foncièrement empreint de réalisme et d'humanité, le lecteur se prend au jeu et se glisse dans les pas de notre narrateur pour "rencontrer" la mystérieuse Célia au travers de ce qu'elle veut bien nous dévoiler. C'est prenant, c'est captivant, aussi le lecteur dévore les pages sans même réaliser qu'il est déjà arrivé au point final... Et ressort de là complètement frustré en conséquence.
Véritable pilier du roman, notre narrateur/auteur est immédiatement attachant. La structure adoptée permet en effet de faire connaissance avec lui ainsi que Célia, en même temps qu'eux finalement. Dans la mesure où il est relativement rare de pouvoir adopter le point de vue masculin dans une romance, cette intrigue a le mérite de nous le présenter ici et nous permet de constater... Qu'on n'est pas si différent que ça finalement... Qui dit mystère dit danger... Qui dit danger dit à éviter... Aussi fonce-t-il tête baissée bien sûr, et qui sommes-nous pour le blâmer, nous qui aurions sûrement fait la même chose ? Autrement dit, on ne sait pas vraiment qui est Célia, cette demoiselle nimbée de mystère qui le fera - et nous fera - passer par un véritable tourbillon de sentiments  et d'émotions tant elle présente différents visages...
Servi par un style simple et efficace, une plume fluide et plaisante, et des chapitres courts qui donnent un certain rythme au récit, cette lecture 2.0 n'en sera que plus agréable, outre le fait qu'elle est particulièrement rapide.
 
En bref, une romance moderne et très actuelle à l'heure du tout connecté, de laquelle je suis sortie frustrée de ne pas connaître la suite... Autrement dit : Haro sur le tome 2 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire