dimanche 11 juin 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec Manon Fargetton !


La patience est une vertu, paraît-il... Une vertu dont je ne pense pas être dotée, car bien souvent dès qu'une idée me traverse l'esprit il me faut pouvoir la concrétiser là, maintenant, tout de suite... Aussi n'est-il jamais bon lorsque ma LiveBox se met en grève et me lâche sournoisement à la veille d'un week-end où j'ai pris la ferme résolution de mettre à jour mon blog... Alors je m'agace et m'énerve, trépigne et tape du pied, appelle au secours mon père... Rien à faire : Cette foutue box refuse de fonctionner... Et allez négocier avec une Box et un serveur vocal... Réparation prévue le 13 juin, OK... Alors en attendant je ronge mon frein et en ai finalement profité pour bouquiner (aggravant une fois encore mon retard déjà fort alarmant en la matière... Mais que voulez-vous, j'aime vive dangereusement !) et me reposer comme le week-end dernier... Car au final, ce n'est pas si mal de dormir un peu de temps en temps... Mais (Voyons, vous me connaissez, quand il s'agit de repos, avec moi il y a toujours un "mais"...!) Je n'ai toutefois pas renoncé à la rédaction de ma sacrosainte interview habituellement publiée le week-end, pour laquelle je pars à la rencontre d'auteurs et autres bonnes âmes essentielles à la bonne marche de notre bel univers littéraire, ceci afin de vous révéler le lecteur qui sommeille en chacun d'eux... 
 
C'est donc en direct live de chez mes parents (Oui, je sais, la dépendance c'est moche...!) que je m'apprête à publier cette interview d'une auteure que je suis particulière fière et heureuse de vous présenter : Manon Fargetton !
Souvenez-vous... Alors même que son roman "L'Héritage des Rois Passeurs" trônait en belle place dans ma PAL, jamais je ne trouvais le temps de découvrir cette plume dont on me disait pourtant le plus grand bien... C'est finalement le Bookeen Café de novembre dernier qui m'a permis de sauter le pas... Et regretter de n'avoir davantage de temps pour retrouver cette plume encore et encore... Car cette charmante auteure est décidément prolifique : en dehors de l'intégrale du "Suivant sur la liste" (qu'un odieux sursaut de raison m'a poussée à ne pas acheter et me contenter du tome 1 lorsque je me trouvais à Genève pour la rencontrer... Foutue attention vis à vis de mon banquier...) paru en janvier dernier, ce ne sont pas moins de trois romans qui sont parus cette année, à commencer par "Aussi libres qu'un rêve" aux éditions Castelmore (dans ma PAL, évidemment !) suivis des deux premiers tomes des "Plieurs de temps" aux éditions Rageot et disponibles dans toutes les bonnes librairies depuis le 31 mai...
Et en dépit d'un emploi du temps tellement chargé que je n'ose l'imaginer, celle-ci a malgré tout trouvé du temps pour se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes, ce qui me comble de joie et de bonheur, et je tiens à lui faire part de ma reconnaissance éternelle d'ailleurs !
 
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !
Peux - tu te présenter en quelques mots ?
Manon, 29 ans, autrice et régisseuse lumière pour le théâtre. J'ai publié onze romans depuis 2006, dans des genres et pour des lectorats différents, puisque j'écris autant en jeunesse qu'en adulte, et aussi bien de la fantasy que du fantastique, des thrillers et même, dernièrement, du contemporain...!
 
Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?
Grosse lectrice. Je l'ai toujours été, même s'il y a un moment, pendant mes études, où j'ai un peu ralenti le rythme (comme beaucoup de monde...). Aujourd'hui, je considère vraiment que lire est une partie de mon métier. Il m'est important de savoir ce qu'écrivent mes pairs et de "sentir" mon lectorat en me plongeant dans les livres dont j'entends beaucoup parler. Ça n'en reste pas moins un plaisir. Je dirais même que, depuis un an ou deux, depuis que je m'accorde de nouveau un temps conséquent pour lire en me disant que c'est une partie de mon métier, je retrouve mon plaisir de lecture d'ado. Evidemment, je décortique plus, j'essaie de comprendre pourquoi un texte fonctionne ou non, quels éléments me touchent, en quoi un roman est original, à quel moment il tombe dans le cliché, etc... Mais je me laisse beaucoup plus guider par mon instinct dans mes choix de lecture, j'accepte de laisser de côté certains romans parce que je sens que ce n'est pas le moment, que ce n'est pas de ça dont j'ai besoin maintenant, en temps que lectrice et en temps qu'autrice.

Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Le premier... Difficile... De nombreux livres ont bercé mon enfance. Je dirais Claude Ponti pour son œuvre dans son ensemble, qui a vraiment formé mon imaginaire... Et puis un album qui me fascinait à l'époque, et que j'ai relu récemment avec grand plaisir : "Le luthier de Venise" de Claude Clément. La musique qui se mêle au fantastique, c'était forcément pour moi...
Pour le dernier, c'est plus évident : je suis tombée dans "La Passe-Miroir" de Christelle Dabos il y a un mois, j'ai enchaîné les deux premiers tomes et j'ai rongé mon frein en attendant le troisième, sorti il y a quelques jours et déjà dévoré ! Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant attendu une suite... Et attendre le tome quatre va s'apparenter à de la torture ! C'est un univers très riche, fascinant, avec une héroïne qui ne paie pas de mine au départ et se révèle délicieusement originale... Il y a une lenteur dans la narration, choisie je pense, et qui permet de laisser se déployer devant nous chaque pan de l'univers. L'écriture est aussi très belle, imagée, ça sonne juste... Bref, je recommande à 200% !
 
Y a-t-il un livre/auteur qui t’a poussée à écrire ? Quel a été ton déclic ?
Je pourrais citer les romans de Christian Grenier et de Danielle Martinigol qui ont accompagné mon adolescence – ce n'est pas un hasard si mon premier roman était de la science-fiction jeunesse. Mais pour la fantasy adulte, c'est la "Trilogie de l'Empire" de Feist qui a servi de déclencheur. C'était la première fois que je lisais de la fantasy avec une femme héroïne, qui n'était pas une guerrière mais une gestionnaire et une stratège. Ça a vraiment fait tilt. Je me suis dit "Ah ouais, donc on peut faire ça...". Il a fallu quelques années ensuite pour que mon projet mature, mais l'envie d'écrire des héroïnes de fantasy dans un monde d'hommes est partie de là...

Quel livre aurais-tu rêvé d’écrire ?
Harry Potter, la saga de J.K. Rowling, évidemment. J'appartiens à la génération qui a grandi avec lui...
Et puis dans un tout autre genre, "Le Déluge", d'Henry Bauchau. Un roman merveilleux sur la création artistique, la place dévorante qu'elle peut prendre dans une vie, dans la vie de tous ceux qui s'en approchent aussi. Ça parle d'une œuvre démesurée, de folie, d'amour, avec une langue sublime. Je relis régulièrement ce roman, et chaque fois, je prends une claque.
 
Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ?
Hum. J'hésite entre un album de Calvin&Hobbs, "Dans le désordre" de Marion Brunet(surtout pour le titre, car je suis en plein travaux/déménagement !), et "Le Déluge" (ben quoi, il pleut !) pour toute les raisons évoquées plus haut...
 
Quel est ton livre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?
Mon livre de chevet est "Ecriture, mémoire d'un métier" de Stephen King. J'y reviens chaque fois que je doute. Il a le don de me redonner confiance en moi en terme d'écriture.
Et sinon ma bibliothèque tient très bien toute seule !
 
Que nous prépares-tu pour ton prochain roman ?
Le prochain sera un roman contemporain ado, qui paraîtra a priori en janvier prochain chez Rageot. C'est un projet très particulier que j'ai adoré écrire, mais je ne peux pas encore trop en dire ! Je vais aussi attaquer l'écriture du troisième tome des "Plieurs de Temps", qui sera centré sur le personnage de Camille. Et puis j'ai sous le coude un road trip de fin du monde adulte, mais je ne sais pas encore chez qui ni quand il sortira !
 
Un petit mot pour la fin ?
Lis ! (Tu as dis petit, hein...^^)

Voilà donc la lectrice qui se cache derrière cette auteure de talent, aussi sympathique et passionnante qu'est sa prose, qui me confiait pourtant par mail avoir "fait au mieux" s'agissant de ses réponses... Si elle a SEULEMENT "fait au mieux" en me répondant de la sorte, de manière aussi complète et captivante sans oublier la touche d'humour qui va si bien de temps en temps... Je vous laisse imaginer ce que ça doit être lorsqu'elle se décide à mettre plein gaz...! Sans oublier qu'elle promet de nous gâter de sa plume à de bien nombreuses reprises encore... Je la remercie donc vivement de m'avoir permis de recueillir ses petites confidences littéraires malgré son emploi du temps particulièrement chargé !

Ne perdez plus un seul instant et découvrez dès à présent la plume de Manon Fargetton, notamment par ICI !
Et si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à prendre connaissance de mes chroniques juste là :