jeudi 5 octobre 2017

Chroniques 2017 \ Entre deux mondes d'Olivier Norek


Un polar bouleversant de réalisme : "Entre deux mondes", d'Olivier Norek, disponible dès aujourd'hui aux éditions Michel Lafon.
Le pitch : La Jungle de Calais voit arriver deux flics... L'un est Français... Débarquant tout droit de Bordeaux avec sa famille pour prendre ses fonctions... L'autre est Syrien... Réfugié contraint de quitter son pays pour rejoindre sa famille qu'il ne parvient cependant pas à retrouver... Tous deux ne connaissent pas encore la Jungle mais vont apprendre à la connaître, chacun de leur côté... Tous deux vont découvrir une zone de non droit, un monde à part dans lequel un assassin a décidé de s'installer... Alors ces deux-là vont unir leurs forces, à leurs risques et périls...  
Me voilà prise à mon propre piège... Alors qu'il me tardait tant de lire le dernier né de mon auteur chouchou pour pouvoir vous en parler... Je l'ai lu... J'ai tellement de choses à en dire... Mais ce livre m'a tellement chamboulée qu'à l'heure où je m'échine à rédiger cette chronique, les mots me manquent et mon clavier reste muet... Que je n'arrive pas à en parler à l'auteur... Passe encore, c'est presque devenu une habitude... Mais à vous mes amis, je devrais pourtant pouvoir me confier... Essayons donc de nous lancer et pardonnez par avance ma médiocrité...
On a rencontré Olivier Norek dans le 9-3 en même temps que le Capitaine Victor Coste... Il nous avait habitué à l'énergumène... Seulement Coste avait, semble-t-il, besoin de souffler, et son auteur de s'exiler de sa zone de confort... Alors on dit au revoir (au revoir et pas adieu, soyez rassurés mes agneaux...) au Capitaine Coste, on met les voiles du 93... Direction Calais... Sa plage et ses galets (Il y a des galets à Calais ?)... Sa Jungle et son immense bidonville tout fait de toiles, de bâches et tout ce qu'on y assimile... Alors je sais, la Jungle a été (paraît-il) démantelée... Pour autant l'auteur ne s'en laisse pas conter et s'y est rendu, lui, dans cette Jungle, pour comprendre de quoi il retournait...
Et il nous a pondu ce roman, tout droit sorti de ses tripes, du producteur au pauvre lecteur qui ne s'attend pas encore à recevoir l'uppercut de sa vie... C'est qu'il est redoutable le bougre... On le voit venir avec ses yeux gris et sa tête de gentil flic bien poli et fort courtois... On ne se méfie pas mais c'est un sournois... A peine vous ouvrez le livre et BAM ! Le douloureux miracle se produit...
Elle est chiante la blogueuse à tourner autour du pot, n'est-ce pas ? Oui je sais mais c'est de la faute à Monsieur Norek tout ça... Il me l'avait pourtant dit qu'il écrivait un roman sur la Jungle de Calais... Je n'étais guère enthousiasmée, légèrement inquiète de voir comment un sujet si délicat allait être traité... Alors je m'étais tue, et attendait bien sagement le fruit de son inspiration... Allait-il nous livrer la réalité que nous proposent les médias ? C'est mal connaître l'auteur que de penser cela... Bien au contraire celui-ci a plutôt pour habitude de nous arracher les œillères sans délicatesse aucune... Et ça n'a pas manqué...
Put*** mais je vais réussir à la rédiger cette chronique ? Ne vous fâchez pas, j''y viens, seulement j'essaie de me remettre de la douloureuse réalité à laquelle l'auteur m'a soumise... Car avec tout le talent qu'on lui connaît, M. Norek nous entraîne ici sans délai dans les profondeurs de la Jungle de Calais... De la Jungle ? Pas seulement car son travail d'investigation a été tel qu'il parvient à nous la faire vivre (non pas lire, j'ai bien dit vivre !) de l'intérieur... Welcome in the Jungle before Youké... Le faux Paradis perdu dont on ne s'évade jamais, la Grande-Bretagne ayant bien gentiment fermé les yeux comme ses frontières pour éviter le problème et nous laisser gérer la misère... Un El Dorado ? Mon c***, bien plutôt de la poudre aux yeux pour ces malheureux coincés qui y ont pourtant cru en fuyant leur pays en feu et leur passé douloureux... Bienvenue en Enfer ? Non... L'Enfer est bien plus sympa que ça... Au moins Lucifer y a instauré des règles... Ici il n'y en a pas... Le droit ? La loi du plus fort s'il en faut une...
Vous ne vouliez pourtant rien voir, rien savoir ? C'est dommage... Car l'auteur y a mis tout son coeur pour s'atteler à la tâche et nous dévoiler toute cette vérité qu'on préférait ignorer... Il l'étale, et pas qu'un peu, nous livrant une intrigue particulièrement dure, particulièrement douloureuse pour nos petits cœurs insouciants et notre âme décidément pas prête à l'affrontement... Aucun temps mort ne sera laissé au lecteur pour respirer, souffler, reprendre un peu d'air dans cette atmosphère viciée... De l'action et du suspense, vous n'en manquerez pas, soyez en sûrs... Mais la réalité, que vous le vouliez ou non, vous éclatera à la figure et vous fera monter les larmes aux yeux...
Pourquoi ? Parce qu'il vous livre une petite flopée de personnages dont vous ne vous remettrez pas...
Alors il y a Bastien tout d'abord, ce flic venu de Bordeaux pour rejoindre Calais avec sa femme et sa fille à qui il devient difficile de parler... Ce flic qui découvre la complexe, étourdissante et incohérente réalité que représente Calais pour ses collègues, totalement démunis et impuissants devant pareille situation, contraints de la laisser pourrir, surtout de l'intérieur si possible...
Et puis il y a Adam... Lui aussi est flic... Mais de l'autre côté de la barrière lui... Dans la Jungle, parce que c'est un réfugié Syrien, ayant quitté son pays après être parvenu à exfiltrer sa femme et sa fille... Ils devaient se retrouver ici, à Calais... Seulement elles n'y sont pas... Et lui aussi découvre le redoutable piège qui se met en branle quand on pénètre la Jungle de Calais...
Deux flics donc... Si différents et si semblables pourtant... Qu'ils vont se croiser, se rencontrer, unir leurs forces telle une Union Sacrée pour combattre, s'opposer aux crimes et à l'effroyable réalité...
Vous pensiez avoir tout vu ? En avoir assez vu ? Raté... Parce qu'il y a Kilani aussi... Jeune Soudanais que la vie n'a déjà pas épargné, abandonné à son triste et abominable sort au fin fond de la Jungle... Si Adam le prend sous son aile, le lecteur aussi... Parce qu'il ne peut faire autrement face à pareille horreur que l'auteur n'hésite pas, encore une fois, à lui mettre sous le nez... Car ses yeux pleurent et son coeur saigne... Son âme, elle, est déjà partie se replier sur elle-même... Ne nous reste plus qu'à faire défiler les pages, osant espérer pour lui les prémices d'une vie meilleure puisqu'on peut difficilement faire pire... Ailleurs, loin de la Jungle...
Alors même le plus coriace des lecteurs ne pourra que lâcher prise face à pareille misère, et restera longtemps hanté par ces personnages pris dans l'infernal engrenage...
Vous l'aurez donc compris, Olivier Norek ne nous épargne rien et nous livre un polar douloureusement vrai, profondément humain, tristement violent, cruellement complexe, pour nous offrir la possibilité d'ouvrir les yeux et se faire sa propre idée de ce qui est resté trop longtemps tu et dissimulé. De son efficace plume il nous livre son meilleur polar, son thriller le plus prenant et bouleversant qui puisse être, son roman le plus fort et le plus noir qui soit... Une véritable bombe pleine d'actions, de suspense et d'émotions qui va vous péter à la gu*** comme jamais...
En bref... Je n'ai déjà que trop parlé pour ne rien dire de ce roman... Alors soyons justement bref : C'est un roman... Nécessaire : Lisez-le !

1 commentaire:

  1. Ta vision du roman est tellement juste. Je viens de finir et j'en suis encore toute remuée.
    Merci, car c'est à force de te voir vanter ses écrits que je m'y suis plongée ! Une belle découverte !!

    RépondreSupprimer