mardi 26 décembre 2017

Bouquinist Park \ Du côté de chez Roseline : Le Jarwal de Patricia Le Sausse


Mes chers amis bonjour ! Comment allez-vous en ce lendemain Noël ? Bien ou bien ? Le Père Noël vous a-t-il gâtés ? Les livres ont-ils garni le pied de votre beau sapin, roi des forêts ? Pour ma part ce bon vieux bonhomme rouge s'est montré fort généreux, mais j'ai également profité de ce week-end de trois jours pour me reposer un peu... Mais aussi bouquiner ! Oui je sais, j'accuse un gros retard au niveau des chroniques comme l'an dernier... On ne peut pas être partout, mais on essaie... Quelqu'un n'a-t-il pas reçu le don d'ubiquité parmi ses cadeaux ? Je serais très intéressée !
Trêve de bavardages, nous nous retrouvons aujourd'hui pour un petit évènement : Le dernier Bouquinist Park de l'année ! Première des rubriques qui n'est pas tout à fait la mienne sur mon blog puisqu'elle me permet de partager avec vous les coups de coeur de trois de mes lecteurs préférés que sont ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck et ma maman Roseline... Trois mordus donc, qui se relaient à tour de rôle pour alimenter chaque semaine cette petite rubrique inaugurée en avril dernier pour vous faire découvrir des auteurs et des livres que je n'ai pas encore lus...
Après Laura et Franck, c'est au tour de ma chère maman Roseline de passer par ici pour boucler l'année 2017 en beauté ! Je la laisse donc vous présenter son dernier coup de coeur, qu'elle vient de lire en direct live de ses congés montagneux et enneignés : "Le Jarwal" de Patricia Le Sausse aux éditions L'Ivre Book !

Ce que dit la 4ème de couverture...
"Basile n’a pas choisi la vie d’exclu qu’il vit à cause du métier de son père, bourreau dans le comté de Provence en cette année 1268. Il n’a pas voulu non plus devenir son apprenti. Quand il découvre qu’il possède le don de ressentir les émotions des gens qui l’entourent, de se les approprier et de les retourner contre ceux qui le méprisent, tout bascule.
Accusé de sorcellerie, poursuivi par un inquisiteur, agressé par des sentiments qui ne lui appartiennent pas, il doit fuir pour retrouver son clan. Tant qu’il n’aura pas réussi à maîtriser cette puissante empathie, il sera menacé.
À moins qu’il ne décide de l’exploiter pour dominer les autres en manipulant leurs émotions..."
Roseline a aimé... Oui, mais pourquoi ?
Alors je ne vais pas vous mentir, je suis particulièrement ravie du choix opéré ma mère puisque... C'est moi qui lui ai offert ce livre dédicacé par son auteure suite à mon passage au Salon du Fantastique à Paris le 03 novembre dernier... Il est assez rare pour le préciser que j'ai littéralement flashé, à la seule vue des couvertures, sur les deux livres que présentait cette auteure, au point que je suis repartie avec les deux - un pour ma mère et un pour moi donc - définitivement conquise par chacun des résumés.
Je suis donc enchantée de voir que ma mère est allée plus vite en besogne que moi et que j'ai fait bonne pioche puisqu'elle a adoré son exemplaire au titre mystérieux dont la signification nous est livrée durant la lecture, je vous rassure.
Ce qui a tout d'abord plu à ma mère, c'est cet impressionnant travail de recherche et de documentation qu'a dû mener l'auteure pour retranscrire le Moyen-âge, période déjà fascinante s'il en est, avec un tel réalisme, une telle minutie qu'on s'y croirait...
Gâtée par un contexte si bien dépeint, ma mère s'est ainsi facilement plongée dans cette intrigue qu'elle a trouvée particulièrement bien menée et haletante à souhait, ne manquant décidément pas d'actions ni d'émotions, de rebondissements et de révélations.
Mais surtout... Surtout, la vraie force de ce roman, c'est Basile selon Roseline. En effet, et bien que les personnages qui gravitent autour de lui ne sont pas en reste, ce jeune homme n'avait pas la vie facile mais un destin qui semblait pourtant d'ores et déjà tracé, réglé pour son plus grand malheur : Un fils de bourreau devient bourreau, restant toujours aussi exclu et rejeté par la société de par son métier. S'il en souffre et c'est un fait, c'est sans compter le don qu'il se découvre, celui de ressentir les émotions des gens qui l'entourent... Et d'être en capacité de les manipuler... Contraint de fuir la maison pour des raisons qu'il vous appartiendra de découvrir (ne gâchons pas le suspense !), celui-ci va subir bien des épreuves tout au long de son périple, apprendre à maîtriser son pouvoir... Mais aussi se découvrir lui-même. S'il est aussi plaisant et intéressant à suivre, c'est parce qu'on le voit évoluer tout au long de ce roman selon Roseline.
Résumons-nous pour terminer...
Vous l'avez d'ores et déjà compris, ce roman fut une très belle découverte pour ma mère, qui a adoré cette histoire aussi prenante que bien construite et située dans un contexte parfaitement maîtrisé par son auteure. Mais au-delà de ces éléments déjà importants, c'est surtout Basile, sa situation comme sa personnalité qui ont retenu toute l'attention de ma mère. Elle a adoré cette lecture, au point qu'elle me réclame désormais mon exemplaire, à savoir "Le Miskarel"... Je vais tâcher d'accélérer et vite me plonger dans sa lecture.
Alors si vous êtes intrigué et souhaitez découvrir ce roman comme son auteure, je vous invite à suivre l'avis de Roseline et à vous laisser guider juste par ICI !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire