mercredi 13 décembre 2017

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec Isabelle, fondatrice du Salon "Seille de Crime" à Arraye et Han

Sentez-vous mes chers amis ce froid qui s'installe dans nos régions ? Ces flocons de neige qui s'étalent aussi bien sur nos montagnes que sur nos routes ? Ces sapins enguirlandés qui poussent un peu partout comme de savoureux champignons endimanchés ? Ces illuminations qui font briller nos cités de mille feux ? Ces marchés et leurs chalets qui s'animent au coeur de nos centre-villes, distribuant vin et marrons chauds à qui veut se réchauffer ? Tandis que la magie de Noël s'empare peu à peu de chacun de nous, la fin de l'année approche à grands pas et avec elle mes congés... Un petit retour à la montagne... Je n'ose encore y penser...
Aussi je préfère me focaliser sur cette rubrique qui me tient tant à coeur depuis ses débuts et pour laquelle je sélectionne les meilleurs, toujours ravie que je suis de vous présenter bon nombre d'auteurs et autres bonnes âmes essentielles à notre petit monde littéraire, ceci afin de vous dévoiler leurs lectures et le lecteur qui sommeille en chacun d'eux... Le principe étant rappelé, il est grand temps de s'y atteler !
Parce que vous commencez à me connaître, vous savez désormais que je ne connais aucune limite quand il s'agit d'assouvir ma passion pour la lecture... Imaginez donc mon enthousiasme quand j'entends parler de quelqu'un d'au moins aussi passionné que moi, si ce n'est bien plus... Vous voyez d'ici le tableau ? Forcément ça m'envoie des paillettes plein la tête et des étoiles plein les yeux ! Autrement dit mes chers amis, je connais bien peu la personne que je m'apprête à vous présenter... Je la connais bien peu mais j'en ai entendu parler... J'en ai entendu parler et qu'en des termes fort élogieux... Aussi me suis-je donc renseignée... Et si certains aiment Batman et d'autres Superman, j'ai pour ma part trouvé mon héroïne à Arraye et Han ! Une Supernana du Polar, une Wondergirl du Salon qui répond au doux nom d'Isabelle Cerutti ! Et pas besoin de porter un slip sur un collant ridicule pour m'épater : La mienne est capable d'organiser un Salon du Polar avec de grands noms du genre au coeur d'un village de 400 habitants... N'est-ce pas que ça vous la coupe ? Tant d'audace, de courage, de volonté et de détermination pour créer "Seille de Crime" ne pouvait que forcer mon respect et gagner mon admiration...
Malheureusement... Si j'écume les salons et rencontres littéraires à longueur d'année... Cet évènement tombait malheureusement le week-end de mon anniversaire, mais surtout après le Salon du Fantastique, la Foire de Brive, celui de Melun puis de Creil outre trois passages à la librairie Martelle... Autant vous dire que mon banquier a mis ma tête à prix et qu'en cette période de Noël je suis toujours activement recherchée... Je m'avoue donc vaincue pour cette année... Pour autant je ne pouvais pas laisser filer pareille occasion d'interviewer mon héroïne... Je me suis donc armée de courage, ai pris ma plus belle inspiration avant de me lancer à l'assaut du clavier pour la contacter... Et c'est avec joie que je l'ai vue accepter ma folle proposition, ce dont je lui suis extrêmement reconnaissante !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses... Bonne lecture !


Peux-tu te présenter, ainsi que le Salon dont tu es la fondatrice, en quelques mots ?
Isabelle, 34 ans, chargée d’études en Ressources Humaines, passionnée des livres et plus particulièrement du polar.
Créatrice du Salon du Polar "Seille de Crime", dans le petit village d’Arraye et Han, entre Nancy et Metz. La 1ère édition a eu lieu en 2015. C’est un salon qui a vocation à avoir lieu tous les 2 ans, car nous ne sommes que des bénévoles et puis il faut trouver les partenaires. Un an et demi de travail …
Quelle place tient la lecture dans ta vie ?
J’adore les livres et lire. J’en lis beaucoup. Ça peut varier de deux par semaine à aucun en ce moment... Depuis septembre, impossible de lire. Au bout de dix pages je n’accroche pas et je rage … Car je sais que le livre est bon...Il faut savoir faire des pauses.
Y a-t-il un livre/auteur qui t'a poussée à créer ce Salon ? Comment t'est venue cette idée, et quel a été ton déclic ?
J’ai passé quelques années dans les Hauts de France où j’ai découvert Franck Thilliez en 2004, quand est sorti "Train d’enfer pour Ange rouge". Depuis je n’ai plus décroché du "polar".
Là-bas, j’y ai sillonné plein de petits salons.
De retour en 2010 en Lorraine, je me suis dit: "Et pourquoi pas moi ? Dans mon petit village de 300 habitants ?". J’ai gardé au chaud cette idée dans un coin de mon cerveau, elle a mûri pendant quelques années. Pendant ce temps, j’allais dans d’autres salons, je rencontrais des auteurs, des blogueurs …
Et puis mi 2014, LET’S GOOOO !! J’en ai parlé aux élus de la Commune, aux auteurs, aux ami(e)s.
On s’est lancé dans l’inconnu pour la 1ère édition en 2015, on a eu peur que le succès ne soit pas au rendez-vous et puis… On est en 2017 et on a eu notre 2ème édition il y a quelques semaines !
Existe-t-il, selon toi, une recette idéale pour écrire un bon polar/thriller ? Si oui, laquelle ? 
La recette idéale… Je ne sais pas s’il y en a une. Mais à partir du moment où les auteurs se mettent à la place des lecteurs lors de l’écriture, où il y a une bonne dose de suspense, de l’adrénaline…

Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Mon premier coup de cœur, là où le polar est arrivé dans ma vie : "Train d’enfer pour ange rouge" de Franck Thilliez. Le dernier, il s'agit du roman : "Le Purgatoire des Innocents" de Karine Giebel il y a quelques mois. Je n’en ai pas dormi plusieurs nuits pour le lire, avant comme après pour le digérer.
Quel est ton livre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?  
Je n’ai pas de livres préférés car beaucoup de livres me marquent profondément. D’autres livres me marquent moins. Mais aucun livre ne cale ma bibliothèque, j’ai trop de respect pour chaque auteur, chaque livre pour faire ça. Les auteurs mettent du temps, de l’énergie pour écrire chaque titre. En sachant ça, je vais jusqu’au bout du livre.
Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ? 
Désolée, mais je n’ai aucun titre de livre en tête pour résumer ma vie, je ne retiens pas et j'ai une très mauvaise mémoire...
Quel personnage de roman aurais-tu adoré rencontrer ?
Lucie Hennebelle, dans les romans de Franck Thilliez : Une écorchée vive de la vie, qui s’est battue pour se reconstruire… Tout comme moi…
Y a-t-il une sortie littéraire que tu attends avec impatience ?  
Oui ! "Le Cheptel" le 17 janvier 2018 de Céline Denjean. Accrochez-vous, ça va être une tuerie !!!
Un petit mot pour la fin ?
Merci à toi de m’avoir accordé cette interview. Merci à toutes les personnes qui sont venues à la 2ème édition de "Seille de Crime".
Si vous avez un rêve, il faut y croire et foncer pour le réaliser ! La preuve, j’ai réalisé le mien par ce Salon...
Voilà donc quelle lectrice se cache derrière cette demoiselle aussi sympathique que fantastique, passionnée au point de réaliser pareil exploit à l'aide de sa seule détermination conjuguée à ses petits bras musclés, exploit qu'elle a su produire et reproduire pour une deuxième édition cette année, exploit qu'elle va renouveler dans deux ans... D'ici là mon banquier m'aura sans doute oubliée pour me permettre de m'y rendre ! Encore une fois je la remercie très chaleureusement de s'être prêtée si volontiers au jeu de mes petites questions indiscrètes pour nous offrir cette interview passionnante avant de pouvoir la rencontrer en vrai !
Et si jamais un passage à Arraye et Han vous tente en novembre 2019, sachez que vous obtiendrez toutes les informations nécessaires ICI... Sans oublier que "Seille de Crime" est aussi sur Facebook, juste LA ! On se donne rendez-vous à Arraye et Han dans deux ans ? Chiche !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire