samedi 20 janvier 2018

Chroniques 2018 \ Vices de Gipsy Paladini


Un coup de coeur aussi violent qu'éprouvant : "Vices" de Gipsy Paladini, publié aux éditions Fleuve Noir.
Le pitch : Pas facile d'intégrer la ville et son équipe dans la joie et la bonne humeur quand on s'occupe de mineurs... Pas facile... Mais pas le choix : C'est désormais un quotidien auquel Marie, fraichement débarquée d'une campagne tranquille pour intégrer cette Brigade de jeunes victimes, va devoir s'intégrer...
Voyez mon résumé comme le synopsis d'une série TV devant laquelle vous vous apprêtez à baver... Pour ma part ça m'apprendra à suivre les inconnus... Maman m'avait pourtant bien dit que c'était dangereux... Voyez donc où j'en suis de ne pas l'avoir écoutée !
Tout a commencé par une simple notification... "Gipsy Paladini vous suit désormais sur Twitter"... Chouette ! ... Euh... Mais c'est qui ? Oui je sais, c'est moche... Mais je suis allée me renseigner, je suis allée voir qui me suivait de son ombre numérique... Et j'ai vu... J'ai vu, j'ai lu, je suis vaincue...!
Vices... Rien qu'au titre, je me suis dit "Tiens, ça sonne bien, aussi bien qu'une de ces super séries sur Netflix..." Je suis alors tombée dans le piège de cette auteure à la plume addictive... Une page est pire qu'un shoot et a tôt fait de vous rendre totalement accro...
Je ne croyais pas si bien dire en pensant à une série télé... Car l'auteure intrigue déjà par son audace et son originalité... Ce n'est pas un roman mais deux épisodes que vous aller dévorer... Deux épisodes, deux intrigues, deux enquêtes mais une seule et même équipe pour les mener... Il est là, le fil conducteur que vous cherchiez...
Deux enquêtes donc... Dans lesquelles l'auteure lève le voile sur des maux très actuels dont est atteint notre société, sans un égard pour le malheureux lecteur qui prend cette vérité en plein coeur comme une gifle en pleine face. Vous ne vouliez pas voir ? Et bien c'est manqué, et ça pique les yeux tant c'est criant de vérité. Et tandis qu'elle nous maintient en haleine tout au long de ces deux épisodes, l'auteure en profite pour sonder l'âme humaine et ses noirceurs comme personne...
Mais une seule et unique équipe... Bienvenue, non pas au BHV mais à la BJV, c'est moins chic et plus violent... Moins sympathique et plus éprouvant... Pour autant on s'intègre sans délai à cette équipe dont les membres sont tous différents... De Marie à Zolan en passant par Amir ou Sophie, chacun a sa personnalité... Ses secrets... Ses failles et ses tourments... C'est en enquêtant à leurs côtés qu'on apprend à les connaître... Tout à fait réalistes et crédibles, on ne tarde pas à s'attacher à eux tant on s'approche et se rapproche de chacun d'eux au fil de ces pages qui défilent à toute vitesse... Les enquêtes sont très sombres... Mais les enquêteurs ont eux aussi leur part d'ombre... Qu'on aimerait bien éclaircir par ailleurs... Seulement ce n'est pas pour tout de suite. Car si chaque enquête connaît un dénouement, on n'a pas fini d'en apprendre sur cette brigade... On l'espère en tout cas...
En attendant, le lecteur peut tenter de se remettre de cette plume... Une plume vive et efficace, presque cinématographique, en tout cas très visuelle... Ce style soigné tout en noirceur et en efficacité... Une écriture qu'on subit comme un placage au sol, bras dans le dos, menottes aux poignets... Rude mais tellement bonne qu'il serait bien sot de vouloir s'en priver...
En bref, un coup de coeur, tout simplement. La suite au prochain épisode...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire