dimanche 11 février 2018

Chroniques 2018 \ Angemort de Sire Cédric


Retour aux sources avec une première œuvre fort différente : "Angemort" de Sire Cédric, aux éditions Le Pré aux Clercs, disponible en version numérique.

Le pitch : Prenez un collectionneur de cadavres et sa voyante de servante qui lui est dévouée corps et âme... Mettez sur leur route une âme d'ange en fuite de véritables démons... Les choses peuvent à présent se compliquer et mal tourner...

Mes chers amis, c'est une lectrice en manque qui se présente à vous aujourd'hui... Me voilà en effet sur le point de rencontrer Sire Cédric au "Mines Noires", Salon du livre dédié aux polars et autres romans noirs organisé à Noeux Les Mines, sans rien à me glisser sous l'œil pour autant... Voilà ce que c'est d'avoir un coup de coeur foudroyant pour un auteur, vous poussant dès lors à dévorer la quasi intégralité de sa bibliographie déjà bien fournie en moins d'une année... Seulement la lectrice que je ne suis n'est pas (complètement) folle et s'est gardée quelques munitions littéraires en réserve, justement en cas de crise comme aujourd'hui... J'ai donc puisé dans mes réserves pour y dénicher le tout premier roman de l'auteur...

Si de cette lecture je n'ai fait qu'une bouchée, force est de constater qu'il s'agit là d'une œuvre de jeunesse particulièrement déroutante et unique, qui diffère totalement des romans qui vont suivre... En effet l'auteur semblait à l'époque n'avoir aucun tabou ni limite, aussi a-t-il laissé ici libre cours à son imagination débridée pour nous offrir une intrigue aussi sombre qu'atypique, aussi glauque qu'inédite... 
L'auteur ne prend pas de gants et ne perd pas un instant pour nous donner le tempo qui sera décidément rythmé tout au long du roman... Aucun répit ne sera accordé au lecteur contraint de mettre sa sensibilité de côté pour affronter ce roman et son armée de 320 pages... De l'action à tous les instants... Et du sexe aussi... Des scènes sado-masochistes carrément dans la première partie du roman... Indispensable ? Pas vraiment... Dérangeant ? C'est bien possible... Pour autant l'auteur est malin et a su l'intégrer dans son récit de telle sorte que le lecteur peut tout accepter, surtout lorsque cet aspect du bouquin vient à s'atténuer au fur et à mesure que les pages défilent...
Et ces scènes s'avèrent en parfaite adéquation avec les personnages... Des personnages franchement intéressants mais tout à fait particuliers et surprenants. Si on ne peut sans doute pas parler d'attachement les concernant tant les relations entre eux sont spéciales, il faut bien avouer qu'on ne peut s'empêcher de les suivre d'un bout à l'autre du récit pour en apprendre le plus possible sur eux... Peut-être même pas assez, avouons-le...
Je n'aurais sans doute pas su apprécier ce roman à sa juste valeur si j'avais découvert la plume de l'auteur avec cette œuvre-ci... Elle est différente, c'est évident... Pour autant on reconnaît incontestablement la patte de l'auteur qui manie le fantastique avec une aisance déconcertante, une assurance époustouflante et un talent déjà remarquable. C'est sans aucun doute au travers de ce genre qu'il excelle et s'épanouit pour le plus grand plaisir d'un lecteur d'ores et déjà conquis.
 
En bref... Ce petit bijou horrifique a reçu le Prix Merlin en 2007... Preuve s'il en fallait une qu'on tenait déjà là un auteur aussi talentueux qu'impressionnant ! Me reste encore deux œuvres de secours pour tenir jusqu'au prochain roman... Merci de votre soutien !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire