mardi 13 mars 2018

Chroniques 2018 \ Les mains blanches de Théo Lemattre


Un court thriller sombre et intense : "Les mains blanches" de Théo Lemattre, disponible sur Amazon et en lice pour les Indés Awards 2018.
 
Le pitch : "Personne ne saura qui je suis, personne n'aura plus d'estime pour moi, personne ne connaîtra mon histoire. Personne, à part vous."
Elle pensait quitter la Namibie pour rejoindre un Eldorado... Elle a atterri ici, à Montpellier, a fait de mauvaises rencontres et de mauvais choix pour finir sur le trottoir. Aujourd'hui celle qui se fait appeler Béatrice git désormais au sol d'un entrepôt désaffecté aux pieds d'un homme dont l'arme du crime sera la cocaïne. Ne voyant plus d'espoir ni d'issue, la jeune femme se livre alors sans retenue...
 
Voilà longtemps que je souhaitais découvrir la plume de cet auteur indé dont j'ai beaucoup entendu parler... Voilà longtemps que j'en ai la possibilité quand on voit le nombre de ses bouquins stockés dans ma tablette... Ce sont finalement les Indés Awards, auxquels il participe pour l'édition 2018, qui m'ont permis de sauter le pas...
 
S'agissant d'un court thriller, il n'y a pas une page à perdre, et ça l'auteur l'a bien compris puisqu'il nous plonge sans délai ni retenue au coeur d'une histoire qui s'annonce difficile, osant se frotter à de lourds sujets tristement d'actualité tels que l'immigration clandestine et les réseaux qui en profitent, usant et abusant de la misère humaine pour alimenter de sombres marchés comme celui de la prostitution.
C'est justement le cas de notre héroïne, pour laquelle on éprouve immédiatement empathie et sympathie sans retenue ni limite. Bercée de doux rêves en quittant son pays, le destin en a décidément autrement et ne l'a pas épargnée, terrassant jusqu'à la plus infime de ses illusions. Elle aurait dû s'enchanter mais a vite déchanté tandis que les épreuves sur son chemin se multipliaient. Et si la demoiselle force le respect par tant de résilience, cela ne fait pas tout, malheureusement...
Servie par une plume vive et efficace, un style fluide et percutant, l'histoire est rude et les mots qui la livrent tout autant. Reste à savoir si la fin du roman sera fatale ou salutaire pour notre héroïne, poussant dès lors le lecteur à tourner les pages sans jamais s'arrêter, pris dans l'engrenage de cette lecture poignante et prenante à souhait.
 
En bref, une belle découverte que ce court roman aussi noir que puissant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire