samedi 28 avril 2018

Chroniques 2018 \ Derniers jours à Alep de Guillaume Ramezi


Un thriller infernal mais plus humain qu'il n'y paraît : "Derniers jours à Alep" de Guillaume Ramezi aux éditions French Pulp.
 
Le pitch : Parce qu'il a vu son père emporté par cette terrible maladie dans son enfance, Mathias est devenu cancérologue et mène une vie tranquille... Qui se trouve bouleversée lorsqu'il voit apparaître à la télé le visage de son défunt paternel, bien vivant et activement recherché comme dangereux terroriste répondant au nom d'Al Mansour, lequel s'apprête à bientôt frapper l'Occident... L'heure de la vérité a sonné pour Mathias qui se lance alors à la recherche de ce dernier... Sans savoir à quoi il s'expose en agissant de la sorte...
 
Sur ce thriller je ne me serais habituellement pas penchée, tant je fuis tout ce qui a trait à l'espionnage ou au terrorisme... Seulement j'ai rencontré son éditeur, Sébastien Mousse, à Livre Paris sur lequel son auteur s'apprêtait à dédicacer... Et celui-ci m'en a parlé avec tant d'enthousiasme que j'ai rapidement succombé à la tentation... Une déraisonnable décision que j'ai pourtant bien fait de prendre, tant cette histoire est prenante !
 
En effet l'auteur nous entraîne dans une intrigue tout à fait d'actualité mais qui va bien au-delà des thèmes susvisés, nous entraînant bien plutôt dans une périlleuse quête pour la vérité qu'il n'est pas forcément bon de vouloir à tout prix. Mais comment pourrait-il en être autrement lorsqu'on découvre que toute sa vie s'est basée sur un passé erroné ? Dès lors le lecteur se laisse porter et emporter par cette intrigue redoutable et rondement menée, qui jamais ne lui laisse le moindre répit. Soumis à un suspense implacable, le lecteur ne peut dès lors plus s'empêcher de faire défiler les chapitres à un rythme infernal, alternant les points de vue des personnages principaux pour une histoire pleinement vécue de tous les côtés et à tous les instants.
Des personnages qu'on suit avec autant d'intérêt que d'intensité au fil d'une intrigue qui n'en conserve pas moins une certaine humanité en dépit de scènes parfois très difficiles et alors même qu'il est des attaques plus sournoises encore que celles de grandes envergures imaginées par les terroristes.
La plume est fluide, efficace, dynamique, le style est vif, prenant, incisif pour cette histoire addictive menée tambour battant d'un bout à l'autre du roman.
 
En bref, un roman prenant et surprenant, à découvrir sans tarder !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire