vendredi 20 avril 2018

Chroniques 2018 \ In Real Life de Chris Auguste


Un roman d'une remarquable justesse et plus profond qu'il n'y paraît : "In Real Life" de Chris Auguste, aux éditions de la Reine et en lice pour le Prix des Auteurs Inconnus.
 
Le pitch : Angela, 15 ans, redouble sa seconde. Les maths demeurent pour elle indéchiffrables, et ce n'est pas à la maison qu'ils vont pouvoir trouver une solution... A part peut-être dans le refuge qu'est sa chambre, tandis qu'elle reçoit un message de Petite Fleur sur le forum d'écriture qu'elle fréquente et alimente régulièrement de sa plume...
 
Découvert dans le cadre des sélections du Prix des Auteurs Inconnus dans la catégorie Réalisme, je me souviens m'être fiée à l'extrait bien plus qu'à la couverture, trop désuète à mon goût quand on s'apprêt à surfer sur le Net. Et l'extrait m'avait plu, aussi est-ce avec plaisir que je l'ai vu franchir le cercle très fermé des finalistes, m'offrant ainsi l'opportunité de cheminer quelques pages de plus en compagnie de la jeune Angela.
 
Ne vous fiez pas à l'apparente simplicité du postulat de départ, l'auteure a bien plus d'un tour dans son cartable et nous offre ici une intrigue bien plus dense que je ne l'imaginais, remarquablement construite, rondement menée et donnant à voir, une fois n'est pas coutume, les bienfaits que peut procurer les relations virtuelles. Cependant je vais trop vite en besogne, il est temps de reprendre la leçon à ses débuts.
L'auteure nous présente ici Angela, une ado mal dans sa vie et dans sa peau, menant une existence pas vraiment rose, plutôt aussi noire que le tableau de sa salle de classe. Comme indiqué dans le résumé, elle repique son année de seconde et se retrouve cernée d'élèves mais pas d'amis. Si l'on s'attend à un soutien familial à défaut d'être scolaire, nos attentes en la matière vont rapidement être biffées d'un douloureux coup de craie lorsqu'on rencontre la mère méprisante et méprisable, le frère maltraitant et détestable... Il reste le père, présent mais trop effacé pour contrebalancer ces deux boulets...
Alors Angela se réfugie dans sa chambre, utilise l'écriture comme une thérapie, un exutoire et se livre ainsi sur Internet... Fort heureusement, elle y fait la rencontre de belles âmes virtuelles, se lie d'amitié avec elles pour mieux affronter son morne et douloureux quotidien bien réel. Et tandis que l'auteure nous déroule peu à peu toute son intrigue en abordant de délicats sujets toujours d'actualité et susceptibles de raisonner en chacun d'entre nous, le lecteur quant à lui s'attache profondément à la jeune fille, aimerait l'aider à résoudre ses problèmes, ceux de maths comme les plus personnels. On voudrait la soutenir, l'encourager, la protéger, la préserver. Alors on suit chacun de ses pas, ressent chacune de ses émotions tout au long du roman tant on s'est laissé happer par ce dernier.
La plume de l'auteure est simple, fluide, son style plaisant, ce qui sert à merveille cette histoire réaliste et moderne.
 
En bref, un roman plus complexe, plus prenant et plus touchant qu'on ne peut le supposer, qui saura parler et raisonner dans l'esprit du plus grand nombre.

Plus d'infos sur l'auteur ? C'est par ici : 
- facebook : https://www.facebook.com/Chris-Auguste-295232114247959/

 
Plus d'infos sur le Prix des auteurs inconnus auquel il participe ? C'est par là :  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire