dimanche 6 mai 2018

Chroniques 2018 \ L'Autre Moi de Sam Carda


Un thriller psychologique de haute voltige : "L'Autre Moi" de Sam Carda, disponible sur Amazon.
Le pitch : Au premier abord, Sam Carda a tout pour être heureux. Ecrivain brillant et reconnu, son roman se classe dans les meilleures ventes en librairie et son adaptation à la télé bat des records d'audience. Pourtant, tout n'est pas si brillant en coulisse... Victime du syndrome de la page blanche, le voilà qui croise son personnage principal, lequel lui promet bien du mal en représailles de tout ce qu'il a pu lui faire subir entre ses lignes... Qu'on se le dise tout de go : Sam est-il fou ? Ou seulement fatigué ? A moins qu'il ne soit au centre d'un vicieux complot, avec tout ce qu'on s'apprête à lui mettre sur le dos...
Mais pourquoi ai-je attendu si longtemps pour retrouver la plume machiavélique de cet auteur parmi les plus infréquentables et dangereux de l'autoédition ? Car ne vous fiez pas à ce Monsieur : Sous ses abords fort sympathiques se cache un sournois à l'imagination aussi débordante que diabolique, qui aura tôt fait de vous tournebouler le cerveau en moins de 250 pages, s'arrachant sans doute les cheveux pour nous offrir de quoi nous arracher les nôtres...
L'auteur s'investit tellement dans ses écrits qu'il devient lui-même son personnage principal, à la merci de son inspiration et des chapitres qu'il s'apprête à écrire... S'en suit un roman particulièrement haletant et bien construit où les péripéties s'enchaînent à un rythme effarant mais sans jamais nous orienter sur la bonne piste, assemblant finalement les pièces d'un puzzle qui s'avère être double face. Alors le doute s'installe et jamais ne nous quitte, les incertitudes nous assaillent sans nous laisser la moindre chance de répit...
Et le lecteur se perd, à l'instar de notre héros/auteur dont on partage d'autant plus le sort que le récit nous est conté à la première personne du singulier, se laissant dès lors manipuler d'un bout à l'autre du récit à l'insu de son plein gré, ne sachant plus que croire ni qui croire, tant les fictions se choquent et s'entrechoquent de la première à la dernière ligne... Où tout est remis en question...
Et la plume si fluide et soignée, à l'origine de tous ces mots et tous ces maux qui nous rendent la vie dure et la lecture addictive, renforce d'autant plus cette sensation de piège littéraire qui se referme sur le lecteur pour son plus grand plaisir.
En bref, une lecture aussi surprenante que captivante, à découvrir !

1 commentaire:

  1. Un beau coup de cœur pour moi ! Vivement que je me case la lecture de Secrets Mortels 3 et de sa saga !

    RépondreSupprimer