mercredi 6 juin 2018

Bouquinist Park \ Du côté de chez Franck : Canicule de Jane Harper

Alors oui je l'admets mes chers amis, j'ai un petit peu calé ces temps-ci, sans doute fatiguée par un rythme que j'ai voulu trop effréné pour tenir la cadence à long terme... Pour autant je tiens bon, même s'il me faut une pause à plus ou moins brève échéance, j'ai en effet besoin d'un peu de vacances pour me reposer, retrouver ma passion première, celle de la lecture bien sûr, et ainsi voir s'alléger ma PAL qui s'accroît de manière alarmante, et puis vous revenir en pleine forme dès la rentrée, avec de nouvelles ambitions, une nouvelle organisation mais une motivation dont vous me direz des nouvelles !
Une chose est sûre toutefois, c'est que la passion justement ne faiblit pas, bien au contraire elle s'accroît de jour en jour et sans connaître de limites, si ce n'est celles que le banquier voudrait bien m'imposer... Qu'à cela ne tienne, je verrai cela en tant voulu et préfère bien davantage vous retrouver aujourd'hui en ce mercredi, le jour sacré et consacré pour mes mordus de lectures préférés que sont ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck et ma chère maman Roseline. Et si chacun prend son tour bien sagement, bien gentiment, bien passionnément, alors qu'ils seront quatre prochainement c'est aujourd'hui jour de Bouquinist Park avec Franck, le dernier à passer (ou pas...) pour mon ultime session avec les vacances estivales !
Et avec un bouquin dont le titre pourrait paraître de circonstance si le soleil tendait à vouloir nous tenir compagnie un peu plus longtemps qu'à l'accoutumée, Franck a donc choisi de nous parler dans les prochaines minutes d'un thriller intitulé "Canicule", écrit par Jane Harper et publié aux éditions Kero puis Livre de poche !


Ce que dit la 4ème de couverture...
" Kiewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même  ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots reçus par la poste : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles... Les blessures de son départ précipité de Kiewarra sont encore à vif, mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer."
 
Franck a aimé... Oui, mais pourquoi ?
Parce qu'il s'agit là d'un roman noir rural, oppressant, prenant et dépaysant à souhait dixit Franck, digne des romans noirs américains des années 50... Rien que ça s'il vous plaît ! Mais approfondissons un peu plus si vous le voulez bien...
Découvert dans le cadre des sélection du Prix des Lecteurs de Livre de Poche, il s'agit là d'une double enquête entre passé et présent, qui nous transporte dans le bush australien... Alors oubliez l'Australie des cartes postales : ici la chaleur tient une place importante et attise même les tensions au sein d'une petite communauté où les plaies du passé ne sont pas encore tout à fait refermées...
Franck a suivi l'auteure les yeux fermés (enfin... Façon de parler, hein !) pour plonger dans une affaire labyrinthique et douloureuse pour Aaron Falk, cet enquêteur qu'il s'apprête à suivre tandis qu'il rentre au pays... Un pays dans lequel il n'est pas nécessairement le bienvenu... Mais une occasion pour lui de solder ses comptes avec un passé désormais trop lourd à porter...
Eprouvant et approuvant les nombreuses qualités de ce livre, Franck retiendra notamment ces personnages si bien construits et étoffés, ce remarquable art du portrait donc, mais aussi cette science sans faille du rebondissement, cet implacable suspense que l'auteure a su cultiver d'un bout à l'autre du roman jusqu'à un épilogue qu'il qualifiera d'éprouvant, le tout dans une sorte d'ambiance western particulièrement plaisante.
 
Résumons-nous pour terminer...
Franck a déjà très bien parlé jusqu'ici, alors est-il seulement utile de vous préciser qu'il a beaucoup apprécié ce roman ? Oui, sûrement... Car cela va sans dire mais va toujours en mieux en se disant ! Ici Franck a senti que tout pouvait exploser, à chaque instant, à tout instant... La canicule ne ravage pas seulement les terres mais aussi le coeur des hommes, et ça l'auteure l'a livré de sa belle plume et avec une redoutable efficacité... Franck en ressort ainsi brûlé mais conquis, alors à votre tour de succomber à la Canicule de Jane Harper, d'abord publié aux éditions Kero pour rejoindre les bancs des éditions Livre de Poche et sa sélection 2018 que Franck vous invite à découvrir sans plus tarder !

2 commentaires:

  1. C'est un livre dont j'ai pas mal entendu parler, et toujours en bien. Du coup, je dois bien avouer que je suis très tenté. Mais tout comme toi, ma PAL s'agrandit de façon assez alarmante.

    RépondreSupprimer
  2. Il n'y a pas un film adapté ?

    RépondreSupprimer