lundi 2 juillet 2018

Chroniques 2018 \ Comment devenir écrivain quand on vient de la grande plouquerie internationale de Caryl Férey


Une courte autobiographie pleine d'humour et d'enseignement : "Comment devenir écrivain quand on vient de la grande plouquerie internationale " de Caryl Férey, paru aux éditions Points.
 
Le pitch : Connu et reconnu comme un auteur de redoutables thrillers, plusieurs fois récompensés d'ailleurs, Caryl Férey vient pourtant de loin... Enfin de Montfort-sur-Meu, chef-lieu de canton d'Ille-et-Vilaine... Autant vous dire que la route fut longue pour arriver jusque chez Gallimard...
 
Je m'en souviens comme si c'était hier... C'est grâce à Babelio que je découvrais, il y a deux ans maintenant, la plume de Caryl Férey pour une rencontre avec lui dans les locaux de la célèbre maison d'édition Gallimard... C'était alors pour la sortie de son thriller intitulé "Condor", mais le hasard voulut que "Mapuche" se trouvât également dans ma PAL, et c'est finalement par ce titre que je commençais ma lecture pour enchaîner avec sa nouveauté d'alors, tant mon coup de coeur fut fulgurant... 
 
Si je n'ai pas encore lu toute la bibliographie de cet auteur que j'apprécie tant, beaucoup de ses titres figurent d'ores et déjà dans ma PAL... Et pourtant il m'a fallu l'œil très avisé de mon Booktubeur préféré Cédrik Armen pour découvrir celui-ci à l'occasion du Salon "Livr'A Vannes"... N'écoutant que mon coeur et surtout pas mon banquier, je me précipitais sans hésiter sur le stand de ce dernier pour repartir avec ce petit bouquin au titre alambiqué...
 
S'il s'agit là d'une autobiographie, n'y voyez là rien de prétentieux, bien au contraire ! Se livrant ici avec beaucoup d'autodérision, l'auteur nous dévoile sa vie comme un véritable parcours du combattant pour réaliser son rêve ultime : Ecrire un roman et se faire publier, et pourquoi pas chez Gallimard, dans la Série Noire s'il vous plaît ? Un rêve bien difficile d'accès quand on voit le jour dans un environnement qui n'est pas propice à la création littéraire, sous le joug d'un frère un peu brute de décoffrage qui a tout dans le biceps et... Non, rien... Les déconvenues et autres galères sont nombreuses, pourtant l'auteur n'a jamais cessé d'y croire, et c'est poussé par une poignée de copains qu'il s'obstine et s'acharne, nous offrant par là même un vrai message d'espoir, une belle leçon de vie.
Dans un tout autre genre bien sûr, on reconnaît pourtant la patte qui a signé "Zulu", pour un parcours semé d'embûches bien plus personnel qu'à l'accoutumée. Il y a des larmes, de la sueur et du sang (Bon... J'exagère un peu !) mais c'est savoureux et percutant, promesse d'une lecture délicieuse et truculente que cette autobiographie qui se dévore en un rien de temps.
 
En bref, un court récit très personnel et plein d'humour, pour découvrir ce grand auteur autrement !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire