dimanche 1 juillet 2018

Chroniques 2018 \ Les Limbes d'Olivier Bal



Un thriller fantastique de haute volée : "Les limbes" d'Olivier Bal, premier roman de la maison d'édition De Saxus.
 
Le pitch : En pleine guerre du Vietnam, le soldat James Hawkis est frappé d'une balle en pleine tête lors d'un assaut. S'il en réchappe miraculeusement après un mois de coma, ses rêves ne sont désormais plus les siens et transforment sa vie en enfer lorsque le sommeil vient à s'emparer de lui, sauf à s'abrutir de médicaments. Aussi saisit-il l'opportunité qu'on lui offre de prendre part à un expérimentation secrète sur la question, dirigée par la CIA au fin fond de l'Alaska...  
 
Difficile de livrer un résumé digne de ce nom quand on se retrouve face à pareil bouquin ! Un bouquin que je n'ai que trop tardé à lire d'ailleurs, puisque c'est à Livre Paris, en mars dernier, que je me le suis procuré... Sans trop savoir de quoi il retournait en réalité, seulement convaincue par le retour très positif qu'en avait fait la talentueuse Anaïs du blog "Anaïs Serial lectrice"... Si j'ai nourri quelques craintes au démarrage, ces dernières se sont bien vite dissipées une fois la lecture entamée... Pour laisser place au suspense... A l'intérêt... Puis à l'angoisse...
 
En effet l'auteur s'est remarquablement documenté pour nous livrer un thriller fantastique d'une redoutable crédibilité, au point même de laisser le doute s'installer dans les esprits les plus pragmatiques et cartésiens. Et l'auteur ne s'y est pas trompé en s'intéressant de très près aux délicats sujets que sont le sommeil et les rêves qui le peuplent au quotidien...
S'appuyant dès lors sur des éléments tout à fait réels pour se permettre tous les possibles, l'auteur nous déroule ainsi une intrigue saupoudrée de fantastique tout simplement bluffante et ahurissante, presque hypnotisante, où la frontière entre le rêve et la réalité devient très vite difficile à cerner. Alors le piège imaginé par l'auteur se referme sur un lecteur qui n'a pas encore conscience du danger tandis qu'il prend part à cette étrange aventure sans savoir où il met les pieds.
Son souffle se fait alors court tandis que les pages défilent, la pression monte et le suspense grimpe crescendo jusqu'à un final époustouflant. Et la plume, particulièrement fluide et addictive, souligne le tout sans jamais faillir, maintient l'allure sans jamais ralentir, suscitant chez le lecture la curiosité... Puis l'inquiétude... Et l'angoisse de se coucher trop tôt une fois la nuit tombée...  
 
En bref, un thriller particulièrement brillant, prenant, déconcertant à dévorer sans plus tarder, et après ça : Faites de beaux rêves mes chers petits...  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire