dimanche 1 juillet 2018

Chroniques 2018 \ Quand vient la vague de Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier


Un roman jeunesse aussi prenant que touchant : "Quand vient la vague" de Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier, publié aux éditions Rageot.
 
Le pitch : Nina a quitté le domicile familial du jour au lendemain sans explication, sans laisser de trace. Une situation particulièrement difficile pour la famille de la jeune fille et notamment Clément, son jeune frère. Se réfugiant d'abord dans sa passion pour le surf et la mer pour mieux faire abstraction, il n'y tient bientôt plus et part à la recherche de sa sœur disparue, persuadé qu'elle est en vie quelque part, déterminé à comprendre la raison de son départ...
 
C'est toujours un plaisir pour moi que de rencontrer Manon Fargetton dont j'ai lu plusieurs titres déjà. Mais de Jean-Christophe Tixier je ne connaissais pas encore la plume. Profitant de la présence des deux auteurs au Salon du Livre de Genève, c'est donc avec plaisir et curiosité que je me suis procuré un exemplaire de ce roman écrit à quatre mains...
 
Dans ce roman les auteurs nous plongent dans une famille en plein drame... Un drame dont nous sommes inconsciemment les témoins privilégiés puisqu'on assiste au départ de Nina dans le prologue, avant de nous glisser dans les pas de son frère pour aborder l'intrigue sous tous les angles. Dès lors nous alternons les points de vue, ce qui nous permet de prendre pleinement conscience de la situation. Si nous devinons assez rapidement et facilement ce qui a bien pu motiver ce départ précipité, cela n'enlève rien à l'attrait de cette histoire que nous suivons avec grand intérêt, davantage pour comprendre les choix des personnages et leur évolution.
Car Nina et Clément sont incontestablement les atouts majeurs de ce récit riche en émotions. L'idée n'est pas de se persuader qu'un tel a agi comme il le devait ou qu'on aurait agi de la même manière, mais bien plutôt de comprendre leur façon de réagir et leur maturation. Chacun est touchant dans ses choix, ses actions, ses ressentis, raison pour laquelle on s'attache à ses frère et sœur aussi facilement.
Quatre mains pour une seule plume, cela m'effraie toujours un peu mais celle-ci est particulièrement fluide et soignée pour le récit qui nous occupe, le style est entraînant et élégant, si bien qu'on ne sait pas qui a écrit quoi et c'est très bien comme ça !
 
En bref, une lecture plaisante, entraînante et captivante que je vous conseille fortement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire