dimanche 12 août 2018

Chroniques 2018 \ Une seconde de trop de Lindra Green


Un thriller psychologique habilement mené : "Une seconde de trop" de Linda Green aux éditions Préludes.
 
Le pitch : La vie de Lisa Dale et sa famille tourne au cauchemar lorsque sa cadette de quatre ans, Ella, disparaît dans le parc où elles jouaient toutes les deux à cache-cache... Si nous connaissons l'identité du ravisseur, le mystère reste entier pour la police et les médias qui mènent les recherches...
 
Si je l'avais repéré dès sa sortie en mai dernier, l'explosion de mon budget salon ne m'avait cependant pas permis de me le procurer, sous peine de voir de la fumée sortir des narines de mon banquier... C'est finalement à la médiathèque que je me le suis procuré tandis qu'il m'attendait bien gentiment posé sur la table des nouveautés... C'était un signe : Nous devions nous rencontrer !
 
Si je n'ai pas perdu une seconde pour me plonger dans cette lecture, je dois pourtant admettre que je ne m'attendais pas à pareille tournure... En effet, si l'auteure nous confronte d'emblée au drame que s'apprête à vivre cette famille ordinaire, elle nous dévoile aussi qui va être à l'origine de cet enfer, ce qui a de quoi déstabiliser... Mais si le suspense ne vient pas de là, c'est parce que l'auteure aborde l'intrigue sous un autre angle, l'aspect psychologique, et la tension n'en est que plus forte tandis qu'on suit les investigations des forces de l'ordre...
L'auteure met donc l'accent sur les personnages et leur personnalité, leur psychologie. Particulièrement bien construits et dépeints avec beaucoup de soin, on se sent d'autant plus proches d'eux qu'on partage leurs ressentis et on suit leur évolution d'un bout à l'autre du récit, nerveux et concentré sur le sort de la petite victime.
Mais si ce roman fait la part belle à l'émotion, c'est aussi parce qu'il est servi par une fluide et percutante, un style vif et efficace, de quoi tenir en haleine d'un bout à l'autre du roman sans voir le temps passer.
 
En bref, un thriller plutôt inattendu, aussi prenant qu'original !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire