mercredi 31 octobre 2018

Bouquinist Park \ Du côté de chez Roseline : Les Ombres de Sylvie Ginestet


Les jours d'octobre sont comptés avant que novembre ne vienne à s'installer... Ce mois-ci, je ne l'ai décidément pas vu passer, hier encore c'était pourtant la rentrée, il faisait toujours beau, relativement chaud, nous étions plutôt gâtés... Et voilà que ce week-end les nuages, le vent et le froid sont arrivés, ça y est, c'est officiel : L'automne a définitivement pris ses quartiers !
Ce qui n'est pas une si mauvaise nouvelle pour tout lecteur qui se respecte ! Qui n'a jamais savouré cet instant précis où l'on voit le ciel s'assombrir, le vent souffler et la pluie arriver tandis qu'on est bien au chaud chez soi, confortablement installé dans son canapé avec un bon livre à savourer... Ca tombe bien : On a des titres à vous proposer avec mes acolytes préférés que sont ma meilleure amie Laura, mon compagnon Franck, ma maman Roseline et ma chère collègue Françoise... Quatre grands lecteurs parmi mes proches que j'ai entraînés dans mes folles tribulations blogulaires, ceci afin de partager avec vous leurs lectures, de ces titres que je n'ai pas encore lus, de ces auteurs que je n'ai pas encore rencontrés...
Un cinquième mercredi dans le mois, voilà qui n'arrange pas mon planning... Alors j'aurais pu tout décaler... J'aurais aussi pu le laisser vierge de tout article... Seulement qui dirait non à un petit bonus livresque pour terminer ce mois d'octobre en beauté ? Et c'est ma chère maman qui Roseline se propose à faire un tour supplémentaire pour l'occasion en nous offrant l'une de ses dernières lectures, tout à fait de circonstance en ce jour d'Halloween : Je la laisse donc vous parler du recueil de nouvelles intitulé "Les ombres" de Sylvie Ginestet !
 

Ce que dit la quatrième de couverture...
N’ayez pas peur des Ombres, elles ne vous veulent que du bien ! Ce recueil regroupe « Les Ombres s’amusent » suivi de « L’Ombre est triste ».
***
Louie avait un beau destin tout tracé. Mais, c’était sans compter sur ce camion roulant si vite… un dimanche sur l’autoroute E411 ! Sur sa Harley, il pensait être invincible, mais il n’était qu’invisible… Entre ses séances de rééducation et ses rendez-vous avec Violette, la psychologue, il explore les sous-sols de l’institut et y découvre une porte bleue. Que se passe-t-il lorsque la porte se referme sur lui ?
***
Violette n’aspire qu’une seule et unique chose : revoir Louie. Depuis qu’il lui a écrit « Je reviendrai te chercher », sa vie n’est qu’une longue attente. C’est devenu bien plus qu’une simple obsession. Ses pensées, sans arrêt, retournent vers celui qui l’a laissé seule dans le centre de réhabilitation. Elle voudrait tant passer encore un moment en sa compagnie... Peut-être qu’une dernière danse calmerait son chagrin. Elle va tout mettre en œuvre pour arriver à ses fins. Quel qu’en soit le prix, pour elle et ceux qu’elle emmènera dans sa quête insensée. Si Louie n’est pas mort, qu’est-il devenu ? Attendiez-vous des réponses ? C’est le bon moment !
***
En fin d’ouvrage, deux nouvelles relatives aux ombres, en bonus.

Roseline a aimé... Oui, mais pourquoi ?
Il faut dire aussi que ce n'est pas le premier roman que Roseline lit de cette auteure qu'elle apprécie. Il me semble même qu'un autre de ses titres fait l'objet d'un précédent article par ICI...
C'est de mémoire au terme d'une rencontre au Salon du Livre de Bondues en mars dernier que ma chère Maman s'est procuré ce petit bouquin. De sa PAL qui déborde, elle a fini par l'exhumer, raison pour laquelle elle est aujourd'hui fin prête à vous en parler !
Ainsi que vous l'avez compris en lisant le résumé, ce livre regroupe notamment deux nouvelles qui se suivent : "Les ombres s'amusent" et "'L'ombre est triste"... Pour une lecture qui s'avère particulièrement prenante selon ma mère, tant l'atmosphère y est sombre, les personnages intrigants et le rythme haletant ! Impossible à lâcher selon Roseline, cette dernière indiquera volontiers s'être laissée embarquée sans délai pour n'en sortir qu'une fois sa lecture terminée, une lecture d'autant plus rapide et rythmée d'ailleurs que la plume est fluide, agréable, et le style simple et soigné.

Résumons-nous pour finir...
Et bien je crois qu'après deux bons moments de lecture, c'est désormais officiel : Ma chère Maman Roseline fait partie des groupies de cette auteure fort sympathique ! ^^ Après ces deux différents bouquins qu'elle s'est procuré sur le même Salon du Livre de Bondues, Roseline ne sait pas ce que lui réserve Sylvie Ginestet dans la suite de sa bibliographie mais une chose est sûre désormais : Elle compte bien s'y intéresser au plus vite !
Alors une fois encore je vous laisse au plaisir de découvrir la plume de Sylvie Ginestet, au travers de l'un des deux livres découverts et présentés par ma chère Maman Roseline dans le cadre de cette rubrique, et plus encore en vous dirigeant par ICI pour d'autres titres ! Belles lectures à tous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire